Auteur
Geneviève Harbec

Anthony, le fils de Marie-Suzanne a 2 ans, il est très sélectif dans ce qu'il mange, au point que Marie-Suzanne se sent mal à l'aise de ses habitudes alimentaires.

Bonjour Marie-Suzanne,

S'inspirer de la garderie?

Vous me mentionnez qu'à l'entrée à la garderie, votre fils a refusé de manger, pour un bon moment, mais que maintenant, il mange bien. Vous savez donc que votre fils mange bien au moins 5 repas et collations par semaine, ce qui est en soi positif. Vous savez qu'il peut être tenace, mais aussi qu'il est capable de bien manger. Vous pouvez voir avec son éducatrice ce qu'il aime bien et lui en offrir à la maison, cela peut vous donner des idées.

S'armer de patience

Je crois que vous voyez juste lorsque vous dites que votre fils sent qu'il peut obtenir de vous des aliments que son père ou son éducatrice ne lui donneraient pas. Il semble tenace, alors, peu importe ce que vous tentez avec lui pour l'aider à améliorer ses habitudes alimentaires, vous devrez être plus patiente que lui. L'éducation des enfants tient beaucoup plus du marathon que du sprint. Il est encore très petit, il n'est certainement pas trop tard pour changer la situation, mais attendez-vous à y mettre de l'énergie à long terme.

Être constant

Présentement, il sait très bien qu'il peut vous faire changer d'idée s'il tient bon. S'il refuse de manger, vous pouvez le laisser sortir de table et garder son assiette prête à réchauffer, quand il vous revient un peu plus tard en vous disant qu'il a faim vous pouvez la lui offrir encore. Il ne mangera pas nécessairement tout, mais sera peut -être un peu plus ouvert à choisir une partie de ce qui s'y trouve.

Vous mentionnez que votre conjoint serait à l'aise avec le fait que votre fils ne mange pas pour un repas, s'il fait des caprices. Dans cette situation, vous pouvez prévoir devancer un peu le repas suivant et cuisiner quelque chose que vous savez qu'il aime bien et que vous jugez acceptable. Il devrait alors bien manger et vous pourrez le féliciter.

Moins de saucisse à hot-dog

Vous me dites être très mal à l'aise avec le fait que votre fils mange surtout de la saucisse hot-dog. Je ne sais pas à quelle fréquence il en mange, mais si vous considérez qu'il en mange trop souvent, vous pouvez diminuer pour une quantité avec laquelle vous êtes confortable.

Comme vous le savez, ces saucisses sont riches en gras et en sel. Elles ne contribuent donc pas grandement à l'apport nutritionnel d'Anthony. Si vous ne l'avez pas déjà fait, vous pouvez tenter les saucisses au tofu, qui trompent certains enfants (pas tous!!), pour une transition.

Sel et sucre : oui, mais à petites doses!

Vous mentionnez aussi avoir remarqué que votre petit apprécie les aliments très salés et très sucrés. Il est encore très jeune et ce sera à vous de choisir, mais vous déciderez peut-être de réserver une petite place pour ces aliments.

Un soir de fin de semaine par exemple, où l'on se permet des écarts, sans culpabilité. Le but n'est pas d'être toujours parfait, mais de trouver un certain équilibre. Parfois, lorsque les enfants (les adultes aussi) se sentent trop privés, ils peuvent devenir encore plus attirés par les aliments moins santé, simplement parce qu'ils sont interdits. Dans les fêtes, ils sont concentrés sur la nourriture, parfois même avec excès, plutôt que de s'amuser avec les amis.

Cela peut sembler évident, mais n'hésitez pas à discuter avec votre fils, en termes simples, des bienfaits des différents aliments, des gâteries que l'on se permet à l'occasion et de sa santé en général qui vous tient à coeur. Peu à peu, il comprendra vos intentions.

Vous aimerez aussi