Un enfant qui tape

Auteur
Geneviève Harbec

Que faire si bébé de 14 mois  donne continuellement des tapes à maman, grand-maman ou aux autres enfants?

C'est normal!

Chez les enfants de 1 et 2 ans, le recours à l'agression physique est très fréquent. Une part de ce comportement est liée au fait que l'enfant explore la réaction de la personne frappée. Plus la réaction est intense, plus l'enfant est amusé suite à son geste et encouragé à le répéter. Il faut donc rester le plus calme possible et répondre fermement : « non, on ne frappe pas. » On peut alors détourner l'attention de l'enfant vers un comportement acceptable, comme jouer avec un jouet. Il n'est pas acceptable de frapper grand-maman, mais on peut taper un instrument de musique, par exemple.

Quoi faire?

Si vous voyez l'enfant s'élancer pour frapper, vous pouvez arrêter son geste en disant « non » et détourner son attention vers un geste positif, ce qui est encore plus efficace. Vous pouvez aussi remarquer s'il y a un contexte particulier durant lequel le petit tape : pour obtenir de l'attention, pour avoir un jouet, ou lorsqu'il est très excité ou stimulé, par exemple. Ce sont donc des moments pendant lesquels il faut être plus vigilant, et on peut aussi lui montrer une façon acceptable d'obtenir ce qu'il veut.

À ce jeune âge, l'enfant est bien souvent impulsif, il intègre peu à peu les règles que vous lui offrez. Tout cela est donc une question de constance et de répétition. Il n'y a pas de solution rapide, l'enfant de 2 ans écoute moins de 50 % du temps (Bourcier, 2008). L'encadrement et la discipline se mettent en place pour le reste de l'enfance.

Renforcement positif

Le renforcement positif est toujours de mise. Félicitez votre petit chaque fois qu'il démontre de l'affection et des gestes tendres envers les personnes de son entourage, mais aussi de ses toutous, par exemple. En plus de lui offrir un exemple concret de ce que vous attendez de lui, il récolte votre attention tant désirée.

Pour plus d'information :

Bourcier, S., (2008), L'agressivité chez l'enfant de 0 à 5 ans, Éditions du CHU Sainte-Justine, Montréal.

Vous aimerez aussi

Commentaires