Que penser de la suce au niveau physique et affectif?

Bébé suce affectif

Depuis plusieurs générations, on entend beaucoup de choses à propos de la fameuse « suce », et on ne sait pas trop qui croire. Est-ce bon ou mauvais pour bébé? Quels besoins ce petit objet vient-il combler exactement? Tâchons d'y voir un peu plus clair...

L'instinct de succion du jeune enfant

On sait que le foetus commence à sucer son pouce et/ou ses doigts dès la seizième semaine de grossesse. Ainsi, quand il vient au monde, le bébé cherche naturellement ses doigts pour reproduire ce comportement qui l'apaise et lui « rappelle » le confort du ventre maternel. La succion est spontanée chez le nouveau-né et lui apporte bien-être et réconfort.

Quand maman est là, tout va!

Il est reconnu que lorsque l'enfant est en contact continu avec sa maman (allaitement à la demande, cododo), il n'aura habituellement pas besoin de suce puisque son besoin de téter est déjà comblé. Cependant, comme il n'est pas toujours possible de procéder de cette façon, il convient de permettre à bébé d'utiliser une autre solution pour assouvir son instinct de succion. C'est réellement un besoin pour lui.

Le pouce ou la suce?

Lorsqu'ils remarquent que leur bébé suce spontanément ses doigts, la plupart des parents préfèrent donner une suce. Il y a deux raisons pour cela. D'abord, il est bien plus facile de « sevrer » un jeune enfant de sa suce que de son pouce : les doigts ne peuvent pas être « perdus » ou jetés à la poubelle!  Ensuite, il semblerait qu'une suce ergonomique cause bien moins de problèmes de dentition que la succion répétée du pouce ou des doigts.

Cependant, cet argument est réfuté par certains spécialistes qui assurent que si l'enfant abandonne son habitude avant l'âge de 3 ans, il ne devrait normalement pas y avoir de problèmes de dents... Mais on remarque ici la pertinence de la première raison citée plus haut : comment s'assurer que l'enfant ne sucera pas ses doigts en cachette?

Quand donner/retirer la suce à bébé

Si vous allaitez votre bébé, il est recommandé d'attendre que la routine d'allaitement soit bien installée. Certains bébés n'apprécient pas changer du sein au plastique sans trop comprendre pourquoi. Les deux types de succion étant très différents, il est préférable de patienter 4 à 6 semaines avant de proposer une suce à bébé.

Afin d'éviter que votre enfant ne devienne trop accroché à sa tétine, il est bon de la réserver pour certaines périodes et de ne pas la mettre systématiquement dans sa bouche quand il pleure. Idéalement, la suce devrait être utilisée pour aider votre enfant à s'endormir (nuit et siestes) et lors de douleurs ponctuelles (poussées de dents, maladie, coliques).

Il ne faut pas s'en servir comme d'un « bouchon » lorsque bébé pleure, car il est possible que votre bébé réclame quelque chose : attention, câlin, nourriture. Il ne faut pas oublier que les pleurs sont le principal moyen de communication du jeune bébé. Aussi, dès que votre enfant commence à babiller, jouer et se déplacer, prenez l'habitude de lui retirer sa suce. Si vous limitez son utilisation de la tétine, il sera d'autant plus facile de la lui retirer autour de 2 ans.

Lorsque vous déciderez qu'il est temps pour votre enfant de se défaire de sa tétine, expliquez-lui qu'il est désormais « grand » et procédez graduellement. Vous pourriez ainsi lui permettre de garder sa suce seulement pour s'endormir et la lui retirer dès son réveil.

Utiliser la suce de façon sécuritaire

Ainsi que nous venons de la voir, la tétine répond à un besoin inné du jeune enfant, cependant, il convient de respecter des règles précises pour un usage sécuritaire :

  • Changez la suce tous les deux mois et stérilisez-la lors de la première utilisation.
  • Débarrassez-vous systématiquement d'une suce abimée, fendillée, décolorée.
  • Lavez-la soigneusement après chaque utilisation (pas en la mettant dans votre bouche, vous pourriez transmettre des virus à votre enfant, comme le rhume ou la grippe, mais aussi des bactéries causant la carie et présentes en tout temps dans la bouche des adultes).
  • N'enrobez jamais la suce de miel, sirop ou autre liquide sucré. Nos mères et grand-mères l'ont peut-être fait, mais nous savons aujourd'hui que c'est une mauvaise habitude qui peut entrainer de sérieux problèmes dentaires.
  • N'attachez pas la suce autour du cou de bébé avec un cordon, utilisez plutôt une attache spécialement conçue à cet effet.

Quelques inconvénients

Enfin, puisque rien n'est jamais parfait, voici quelques inconvénients reconnus de la suce, pour que vous preniez une décision avertie...

  • À la longue, la suce peut déformer les fosses nasales et le palais et être à l'origine d'otites.
  • Elle se salit facilement et constamment... C'est un nid à microbes.
  • Certains enfants développent une véritable « dépendance » à leur suce : c'est le devoir des parents de limiter son utilisation.
  • Les jeunes enfants qui ont l'habitude de s'endormir avec la suce peuvent s'éveiller en pleurant lan uit s'ils n'arrivent pas à reprendre la suce eux-mêmes.
  • Les bébés utilisant une suce produisent plus de salive, ce qui rend le lavage des dents difficiles et peut causer l'apparition de caries.
  • La suce peut entrainer des retards de langage chez l'enfant, lorsqu'il la garde constamment dans la bouche.

Cécile Moreschi, rédatrice Canal Vie

 

Cet article a été révisé par Geneviève Harbec, cadre conseil pour le secteur de la pédiatrie au Chu Sainte-Justine.

Logo ste-justine

Vous aimerez aussi