Propre le jour, mais pas la nuit

Auteur
Geneviève Harbec

Le fils de Roxane a 3 ans et demi, il est propre le jour, mais fait pipi au lit la nuit. Comment y remédier?

Bonjour Roxane,

Quand on parle de l'apprentissage de la propreté, on peut dire que cet apprentissage se fait par étapes pour la plupart des enfants. Généralement, la propreté le jour arrive avant le contrôle des urines la nuit. Quand il s'agit de pipi au lit, on ne parle pas de problème ou de difficulté importante avant l'âge de 6 ans.

Dans cette perspective, à 3 ans et demi, votre fils a encore du temps, pour acquérir la maîtrise de sa vessie durant la nuit. Comme vous mentionnez qu'il a parfois des nuits sans uriner dans son lit, il est certainement sur la bonne voie.

Petits trucs 

À cet âge, vous pouvez choisir d'utiliser les culottes d'entrainement (style Pull ups), pour éviter les changements de draps durant la nuit, vous pouvez en parler avec lui pour voir comment il voit la situation, mais comme c'est bien désagréable de s'éveiller tout mouillé, il risque d'être ouvert à l'idée. Vous pouvez aussi lui mentionner que son sommeil est important pour vous. Rien ne vous empêche de souligner positivement les matins où la culotte est sèche, en continuant de placer des autocollants sur le calendrier, surtout si cela lui fait plaisir.

Vous pouvez également l'aider, comme vous le faites déjà, en l'amenant à la toilette environ 2 heures après qu'il se soit endormi. Pour que ce soit efficace, il est préférable que le petit s'éveille bien à ce moment.

Vous pouvez choisir de cesser la prise de liquide 2 heures avant le coucher. Je vous dirais que pour le moment, vous pouvez travailler cet aspect du développement de votre fils en évitant d'y mettre trop d'emphase, et en gardant la situation positive.

http://www.chu-sainte-justine.org/documents/General/Magazine%20YOOPA_Dre%20AM%20Houle_Janvier%202011.pdf

http://www.chu-sainte-justine.org/documents/Pro/pdf/Enuresie-encopresie.pdf

Énurésie et encoprésie : pour une évaluation et une prise en charge pratique, par Dr. Anne-Claude Bernard Bonin

Vous aimerez aussi

Commentaires