Pour un enfant, c'est important de s'ennuyer un peu

« Maman, je sais pas quoi faire. Papa, je m'ennuie, j'ai pas d'idées.»

Avez-vous souvent entendu ces mots dans la bouche de vos enfants, ou est-ce que ce ne sont que des paroles d'une autre époque, que vous-même lanciez à vos parents, il y  a bien longtemps?

Si vos jeunes sont hyper-occupés entre l'école, plusieurs activités sportives et parascolaires, 3 consoles de jeu différentes et la télévision qui est toujours en marche, il est fort possible qu'ils ne disposent pas d'une seule minute pour s'ennuyer... Bonne chose, pensez-vous? Eh bien, ce n'est pas si sûr...

Équiper nos jeunes pour l'avenir

En tant que parents, notre tâche consiste en beaucoup de choses... Et l'une d'entre elles est de préparer nos jeunes à devenir des adultes responsables. Nous avons pour mission de les équiper et leur donner tous les outils nécessaires pour qu'ils sachent fonctionner en société, devenir indépendants et voler de leurs propres ailes.

Bien que presque tout le monde soit d'accord sur ce point, il semblerait cependant que les tendances actuelles en matière d'éducation ne prennent pas en compte un aspect primordial de cette « préparation » à la vie : l'autonomie.

Lorsque nous planifions jusqu'au moindre détail l'emploi du temps de nos enfants, même si nous ne pensons pas à mal, nous oublions souvent à quel point il est important de n'avoir « rien à faire »... et donc de s'ennuyer un peu! Rappelez-vous votre propre enfance : combien de fois avez-vous entendu vos parents vous dire de trouver un jeu par vous-même, ou d'aller dehors, ou tout simplement de ne « rien faire du tout. »

Apprendre à s'amuser sans aide extérieure

C'est un fait désormais reconnu : les enfants apprennent grâce au jeu. Ils façonnent leur personnalité, découvrent leurs préférences et préparent leur interaction future avec la société grâce aux mises en situation et aux jeux... Mais alors, comment peuvent-ils apprendre s'ils sont conditionnés dès leur plus jeune âge à être sans cesse occupés?

N'avoir rien à faire (rien du tout) est encore la meilleure façon de réfléchir afin de trouver quoi faire! Si à la moindre plainte, vous les placez devant un écran ou mettez une manette de jeux dans leurs mains, comment vos enfants pourraient-ils faire « fonctionner » leur cerveau afin de s'occuper sans votre aide?

Développer sa créativité

Plusieurs études ont démontré que la capacité à imaginer et la créativité chez les jeunes sont une qualité à encourager. En effet, les enfants qui sont laissés à eux-mêmes plus souvent développent des moyens de s'occuper seuls et, croyez-le ou non, s'en portent souvent très bien! Il n'est pas ici question d'ignorer ou de négliger vos jeunes, mais plutôt de les surveiller d'un oeil et les laissant trouver des moyens de s'occuper. Rappelez-vous un peu, les meilleurs jeux de votre enfance sont souvent ceux qui ne demandaient pas (ou peu d'accessoires) : les fameuses « cabanes » avec des draps, les explorations dans la cour, les jeux de rôle et de faire semblant. Comment vos jeunes auront-ils la capacité de s'inventer des souvenirs s'ils n'ont pas une seule minute de libre?

Les méfaits de la stimulation à outrance

Faites un tour dans un magasin de jouets et regardez ce qui est proposé. À peine sont-ils capables d'attraper quelque chose dans leurs petites mains que les bébés sont stimulés : objets colorés qui font du bruit, de la lumière, de la musique. Bien sûr, c'est très joli et cela semble approprié, c'est écrit sur la boîte que des spécialistes « approuvent... » Mais comment votre bébé saura-t-il s'amuser si vous le déposez simplement sur une couverture avec des cubes « ordinaires. » Il y a fort à parier qu'en enfant qui est habitué dès ses premiers mois à être constamment stimulé aura du mal à savoir jouer sans rien en grandissant.

Ils se lassent...

De plus, vous remarquerez souvent que des enfants qui ont pourtant des tonnes de jeux et jouets tous plus chers les uns les uns que les autres se lassent très vite de leurs choses et « s'ennuient » plus facilement que ceux qui n'ont presque rien... Il y a une explication à ceci : les jouets trop spécifiques et les jeux vidéo « conditionnent » vos enfants. Il n'y a souvent qu'une seule façon de les utiliser, alors lorsque cela ne les amuse plus, ils se retrouvent dans l'impossibilité de trouver quoi faire. Il y a quelques décennies, les jeunes savaient s'amuser avec un morceau de bois, deux cailloux et trois morceaux de ficelle, et ces objets inusités devenaient tour à tour les armes d'un soldat, un radeau pour traverser l'océan en furie et un barrage pour les fourmis.

On ne peut pas toujours être satisfait

Un autre aspect très important à prendre en compte, c'est le fait qu'il est impossible de toujours avoir ce que l'on veut, de toujours être parfaitement bien et heureux. Vous pensez peut-être que cela est un peu tiré par les cheveux? Pas tant que ça...

Dans la vie, il est primordial d'apprendre que tout ne sera pas toujours comme on le souhaite. Si vous achetez un nouveau jeu ou inscrivez votre enfant à un autre cours chaque fois qu'il dit « je ne sais pas quoi faire », comment réagira-t-il lorsqu'il lui deviendra impossible de trouver une solution à son problème? Lorsqu'on s'ennuie (quel que soit notre âge), cela signifie que quelque chose ne nous satisfait pas, et c'est en prenant conscience de cela qu'il devient possible de trouver des moyens de trouver une solution à ce problème.

L'orienter sans décider

Votre enfant s'ennuie, alors laissez-lui la possibilité de régler lui-même la situation. Bien sûr, vous pouvez l'orienter en lui conseillant d'aller jouer dehors, de prendre un livre, de dessiner... ou simplement de relaxer! Parfois, il n'y a aucun mal à ne rien faire du tout. En tant qu'adultes, nous rêvons souvent de disposer d'un moment pour procrastiner, alors c'est une bonne chose d'apprendre à vos jeunes à savoir s'arrêter. Cela leur servira pour l'avenir!

Alors, la prochaine fois que votre enfant semblera impatient et ne saura pas quoi faire, ne cherchez pas tout de suite à prendre la situation en main et surtout, ne culpabilisez pas si vous n'avez pas une longue liste d'activités prévues pour le week-end ou les vacances. Donnez-lui la chance de résoudre tout seul son problème, il est capable d'y parvenir et, ce faisant, il acquiert des connaissances et des aptitudes qui lui serviront toute la vie.


Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires