Les partys d'ados : ce qu'il faut savoir...

Votre ado insiste pour recevoir ses amis à la maison et organiser, pour la première fois, son propre party ? Vous êtes soit :

1. Catégorique : « C'est non, tu n'as qu'à aller jouer et faire tes expériences hors du foyer familial »

2. Mitigée : à l'idée d'accueillir une bande d'ados survoltés dans la quiétude de votre demeure.

3. Confiante : vous vous dites, avec un peu de recul, que cela constitue l'une des étapes incontournables d'un cheminement social normal et qu'à la limite, vous préférez que ça se passe chez vous pour pouvoir contrôler les possibles débordements que ce genre de manifestations peut entraîner.

Leur intérêt pour l'alcool et les drogues

Considérant les habitudes des adolescents face à la découverte de l'alcool et autres substances dangereuses, la troisième attitude est sûrement la plus prudente, et la mieux éclairée.  Selon la Sûreté du Québec, une récente étude réalisée au Québec auprès de 481 élèves de 5e et 6e années du primaire a révélé que 50 % des garçons et 35 % des filles de moins de 12 ans avaient déjà consommé de l'alcool et que, parmi ces derniers, ce serait vers l'âge de 9 ans que l'initiation aurait eu lieu.

Selon les plus récentes données recueillies auprès de 4 571 élèves de la 1re à la 5e année du secondaire, les adolescents consomment leur premier verre d'alcool à l'âge moyen de 12,7 ans chez les filles et de 12,4 ans chez les garçons.

Une discussion nécessaire

Dans ce contexte, et selon l'âge de votre ado, ses intérêts et ses intentions, il est bon de s'asseoir avec lui, au préalable, afin de discuter du party en question.

  • Qui compte-t-il inviter? Quelques bons amis que vous connaissez déjà parce qu'ils viennent souvent à la maison, ou un cercle de copains moins proches et plus nombreux qu'il a l'intention d'impressionner ?
  • A-t-il des idées en tête quant au déroulement, ou voit-il la chose de manière improvisée, voire chaotique?
  • Pense-t-il servir quelque chose à manger? À boire? L'alcool sera-t-il permis? Et si oui, en quelle quantité? Les parents des autres seront-ils au courant?
  • À quelle heure se terminera la soirée? Comment les amis de votre enfant rentreront-ils chez eux?

Autant de questions qui peuvent sembler un peu intrusives aux yeux de votre ado en quête de liberté, mais qui, posées de manière détachée, mettront les cartes sur table et lui rappelleront que c'est bien chez vous qu'il veut organiser cette fête et que, par conséquent, vous restez le maître à bord.

Quelques conseils

Un party, ça se prépare!

Et ça se prépare différemment en fonction de l'âge des jeunes. En ce qui concerne la consommation d'alcool sous votre toit, c'est à vous et vous seule de décider si vous acceptez ou non que votre enfant et leurs amis en consomment.

Si vous refusez l'alcool et que votre ado vous reproche de ne pas être cool, offrez-lui des options : préparer avec lui des cocktails exotiques sans alcool et un buffet garni d'aliments de son choix (salades composées, crudités, viandes froides, chips, etc.).

Chez les plus jeunes, un party à thème sera souvent une manière efficace de les tenir occupés... loin des tentations dangereuses. Le classique pyjama-party durant lequel on commande de la pizza et on écoute un film à leur goût fait toujours son effet et peut être décliné sous d'autres variantes :

  • party-beauté, durant lequel les filles peuvent se faire un manucure, se maquiller, puis procéder à une séance photo avec décor monté au préalable
  • party jeu de rôles pour les gars, avec, encore une fois, décors et aventures à l'appui, la maison pouvant même se transformer en donjon, selon votre niveau de motivation).

À partir de 15-16 ans, la négociation devient possible... une bonne occasion d'aborder avec eux des sujets comme l'alcool, les drogues, la sexualité, et de leur expliquer les pièges qu'il va falloir éviter (les boissons très sucrées dont on sent peu l'alcool, des cannettes ou des verres trop grands, les effets de groupe...)

Et la loi?

Concernant la consommation d'alcool par des mineurs, il n'existe, au Québec, aucune réglementation lorsqu'elle est effectuée au domicile, et il revient à chaque parents de décider s'il se sent à l'aise d'encadrer une bande d'ados qui sera peut-être, pour la première fois, sous l'influence de breuvages alcoolisés, avec les risques que cela comporte.

Faites la liste des invités

Combien de personnes votre ado souhaite-t-il inviter à sa fête? Combien de personnes pouvez-vous raisonnablement accueillir chez vous et surveiller? Faites un compromis avec votre enfant, et lorsque vous êtes arrivé à un accord, discutez et fixez des règles de base. Vous aurez ainsi plus de facilité à gérer les problèmes pouvant survenir le jour de la fête, comme la venue d'invités indésirables ou un déferlement d'inconnus que vous n'avez jamais vus auparavant. Une certaine mode « open house » a été lancée parmi les jeunes : il s'agit de faire circuler l'invitation dans les médias sociaux, dans le but d'inviter le plus de monde possible chez soi, avec comme risque que cette fête dégénère comme dans le film populaire Projet X. Inquiétant...

Posez des limites claires

Limite de consommations, limite de bruit, limite d'horaires, interdiction de rentrer en voiture ou en scooter, etc. Les ados ont besoin de ces limites à travers lesquelles ils peuvent vérifier que, plus ils grandissent, plus vous leur faites confiance.

La confiance, ça se gagne!

Votre ado tentera probablement de vous convaincre de quitter le domicile et, pourquoi pas, de partir chez vos amis à la campagne ou au chalet pour le weekend. Faites-lui comprendre qu'avant d'avoir accumulé un historique positif et substantiel en la matière, les partys ne se passeront pas de votre présence. C'est votre maison, après tout! Évidemment, il y a moyen de se faire discret et de rester, par exemple, à l'étage si le party se déroule au sous-sol. L'idée est de lui faire comprendre que vous n'êtes pas là en tant qu'espion, mais comme une présence discrète, disponible au besoin, mais transparente tant que tout va bien.

Trouvez de l'aide

Trouvez un second adulte disponible pour vous aider à veiller au bon déroulement de la fête. Surveiller une fête d'ados sans en gâcher l'ambiance est une opération délicate qui nécessite beaucoup de subtilité. Avoir une deuxième paire d'yeux vous tranquillisera et vous permettra de couvrir discrètement plus de terrain! Si la fête est mixte, trouvez un adulte du sexe opposé au vôtre pour vous épauler. Vous pourrez ainsi faire face à tout type de problèmes susceptibles de survenir.

Décidez ensemble de la disposition de l'espace

Si vous impliquez votre jeune dans l'élaboration de la fête, il se sentira sans doute plus responsable de son bon déroulement. Vous pouvez prévoir une aire de danse, un espace pour boire et manger, mais aussi un lieu dédié à diverses activités (ping-pong, Wii, etc.). Si vous avez une cour et qu'il fait beau, vous pouvez organiser un barbecue et inviter un jeune adulte de votre entourage (un voisin, un cousin, un ami de la famille) qui supervisera les cuissons, tout en jetant un oeil discret au déroulement de la fête.  Utilisez des assiettes, verres et ustensiles jetables. Vous éviterez de voir votre vaisselle brisée et vous aurez beaucoup moins de nettoyage à faire après la fête!

Si votre ado décide de décorer la maison ou la cour, faites ensemble vos achats dans les magasins de déco ou d'accessoires bon marché (les magasins à 1 $ regorgent d'éléments qui égaieront le décor sans  pour autant vous ruiner). Vous pouvez aussi demander à votre enfant de débourser une partie des frais liés à la déco et à la restauration, histoire de lui montrer que c'est son party à lui, et qu'il lui revient d'en assumer les coûts.

Dissimulez vos objets de valeur

Il pourrait être prudent de rassembler tous les objets précieux ou fragiles pour les  entreposer dans une pièce que vous pourrez fermer à clé, si cela vous rassure. Si vous pouvez généralement faire confiance aux ados, il peut toujours y avoir dans une fête un ou deux fauteurs de troubles. Cachez donc les objets de valeur pour éviter qu'ils ne soient cassés ou volés. Un accident est vite arrivé.
Prévoyez un système pour la musique

Vous n'aurez besoin que de haut-parleurs et d'un ordinateur ou d'une chaîne Hi-fi. N'essayez pas de faire le DJ, chaque ado aura certainement des centaines, voire des milliers de chansons dans son téléphone, lecteur MP3 ou iPod et, même si ce n'était pas le cas, dites-vous bien que vous n'avez sans doute pas les mêmes goûts musicaux que vos invités! Laissez-les donc s'occuper eux-mêmes de la musique!

Laissez votre ado nettoyer après la fête

Faites-lui comprendre qu'il s'agit du prix à payer pour avoir un party réussi! Conseillez-lui de demander à quelques-uns de ses meilleurs amis de rester après la fête pour l'aider. Ceux-ci pourront éventuellement passer la nuit chez vous.

Catherine Morency, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires