Lapins, canetons et poussins de Pâques

Les lapins, les poussins et, dans une moindre mesure, les canetons comptent parmi les animaux qui représentent la fête de Pâques pour beaucoup d'entre nous. Et ces petits animaux attirent souvent la convoitise des jeunes et des moins jeunes. Mais est-ce une bonne idée d'en offrir à vos enfants?

Ces « amis » à plumes : soins et besoins

Avant d'offrir un poussin ou un caneton à votre progéniture, ou de vous laisser tenter par ces petites boules de duvet tellement mignonnes, rappelez-vous que ces petits animaux vivent de 10 à 15 ans, et qu'ils exigent des besoins spécifiques.

  • Canetons et poussins sont des animaux qui vivent en société. Si vous n'en achetez qu'un, il risque de mourir d'ennui après quelques semaines.
  • Si vous gardez ces petits animaux dans une boîte de carton, celle-ci doit être munie de trous d'aération, de litière (souvent des copeaux de bois) et d'un thermomètre.
  • Pour survivre, les plus petits ont besoin de beaucoup de chaleur. À leur première semaine de vie, la température doit être maintenue à 35 °C à l'aide d'une lampe infrarouge. Par la suite, il vous faudra réduire la chaleur d'environ 2,5 °C par semaine jusqu'à ce que leurs plumes soient complètement formées, soit de quatre à cinq semaines. Vous devrez redoubler de prudence. Le carton risque de s'enflammer s'il entre en contact avec l'ampoule chaude. Et si votre enfant décide de prendre le petit animal dans ses mains, il devra éviter de toucher l'ampoule.
  • Évidemment, canetons et poussins ont besoin de s'alimenter et ils ne mangent pas la même nourriture. Il vous faudra donc vérifier, auprès d'une animalerie, s'ils maintiennent en inventaire de la nourriture pour ces petites boules de plumes et de duvet, qui, évidemment, deviendront adultes. En région, vous pouvez fréquenter une coopérative agricole.
  • Poussins et canetons ont aussi besoin de beaucoup d'eau fraîche. Il vous faudra vous assurer d'une alimentation adéquate en eau, qu'ils renverseront sûrement dans leur litière.
  • Bien sûr, ces petits poussins deviendront adultes. Et comme ils ne sont pas séparés par sexe, vous pourriez vous retrouver avec des poules qui pondront durant plus de quatre ans, ou des coqs qui chanteront à l'aube, jour après jour. Vous, ou vos voisins, serez peut-être moins enchantés de vous faire réveiller si tôt.
  • Songez également à l'odeur qui se dégagera de votre « élevage ». Si vous demeurez en ville, vous devrez les garder à l'intérieur. Dans un village ou en campagne, il peut être possible de les laisser à l'extérieur.

Et les lapins

Même s'ils n'ont pas besoin d'autant de petites attentions que les poussins et les canetons, les lapins nécessitent également des soins, et ce, pour plus de 10 ans. Ce sont des petits animaux fragiles.

  • Un lapin n'est pas l'animal de compagnie idéal pour les enfants en très bas âge.
  • Qu'il vive à l'intérieur ou à l'extérieur, un lapin aura besoin d'un clapier qui correspond à cinq fois sa taille adulte. Toutefois, le lapin domestique est moins robuste que ses cousins sauvages, les lièvres. Il risque d'avoir froid, l'hiver.
  • Là encore, il faudra que vous vous procuriez de la litière et de la nourriture. Heureusement, les animaleries en ont généralement en inventaire.
  • Il nécessitera un apport régulier d'eau fraîche.
  • Rappelez-vous que votre animal de compagnie aura besoin de faire un peu d'exercice, tous les jours. Vous devrez donc le laisser en liberté dans la maison, ou dans votre cour.
  • Si votre lapin demeure dans la maison, sachez qu'il a tendance à mâchouiller les fils électriques. Danger! Il peut même prendre goût à vos cadrages et moulures en bois, vos livres, vos magazines et vos tapis!
  • Qu'il soit à l'intérieur ou à l'extérieur, le lapin est un animal peureux. Il peut  mourir de peur face à un prédateur, voire le chien de la famille.
  • La litière des lapins est généralement moins odorante que celle des canetons ou des poussins, jeunes ou adultes.

Si vous achetez un lapin, des poussins ou des canetons, il serait prudent de prendre des arrangements avec un agriculteur et de lui donner les bêtes, une fois devenues adultes si vous pensez vouloir vous en débarrasser. De nombreux animaux, achetés sur un coup de tête, ou pour faire plaisir à un enfant, se retrouvent dans des gîtes pour animaux après quelques semaines, ou quelques mois. Et, la plupart du temps, ils sont euthanasiés s'ils ne sont pas adoptés. Est-ce vraiment ce que vous voulez pour ce petit être vivant?

Il en va de même pour les chats et les chiens. Au Québec seulement, plus de 20 000 chats sont euthanasiés chaque année, faute de parents adoptifs.

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires