La méditation pour les enfants

Le recours à la méditation n'est pas nouveau, loin de là. Toutefois, de nouvelles tendances font régulièrement leur apparition. Parmi celles-ci, la méditation pour enfants gagne en popularité. Et elle leur apporte des bienfaits notables.

Tout comme les adultes, les enfants et les adolescents doivent affronter de multiples sollicitations quotidiennes : intensité des jeux vidéos, apprentissage scolaire, horaire effréné des parents, Internet, téléphones intelligents (certains en ont), réseaux sociaux... Il en découle un stress avec lequel les jeunes doivent composer. Or, ce stress peut entraver leur parcours scolaire et personnel, tout en affectant la confiance et l'estime de soi.

Pis encore, les multiples sollicitations quotidiennes seraient à l'origine de troubles de l'attention, affirment certains. Ce trouble, qui touche environ 5 % des enfants, a des répercussions sur la vie scolaire et sociale des enfants. Il est d'ailleurs une des principales causes de consultation en psychologie.

Des recherches récentes, des deux côtés de l'Atlantique, tendent à confirmer les effets positifs de la méditation. Après cinq séances en autant de semaines, elle permettrait d'améliorer le raisonnement, le contrôle cognitif et l'impulsivité chez l'adolescent, entre autres.

La méditation à l'école

Lentement, mais sûrement, la méditation fait son entrée dans certaines écoles. Des méthodes de méditation dite de pleine conscience, adaptées aux enfants, sont notamment utilisées aux Pays-Bas, à Marseille (France) et au Québec (à Montréal et en Montérégie, entre autres).

La méditation à l'école donne des résultats. Les enseignants observent :

  • de l'apaisement, même après une récréation mouvementée;
  • une meilleure qualité de présence;
  • une plus grande concentration de la part des participants;
  • une diminution du stress;
  • une amélioration de la qualité de vie, tant en classe qu'à l'extérieur;
  • un meilleur comportement;
  • un retour au calme après un affrontement entre élèves;
  • un intérêt pour la méditation en pleine conscience.

En plus de favoriser la concentration, la méditation permettrait de mieux discerner des images différentes dans une série de photographies ou de dessins qui se ressemblent.

Les méthodes de méditation

Un enfant peut facilement observer, durant plusieurs minutes, voire une heure, un canard qui s'ébat dans un plan d'eau, une grenouille qui délaisse son milieu humide, un oiseau, un nuage. Son attention est captée par un élément, et un seul. Sans le savoir, il adopte l'attitude nécessaire pour vivre cet instant présent. Ce faisant, il se rapproche d'un état méditatif.

Il n'est donc pas nécessaire d'être un adulte ou un moine bouddhiste, pour intégrer la méditation dans sa vie. Au contraire! Ce serait même plus simple pour les enfants. Il suffit de leur demander d'imaginer qu'ils observent :

  • une fleur;
  • un papillon;
  • un caillou;
  • une grenouille;
  • une petite lueur (imaginaire) dans le ciel.

D'autres méthodes

D'autres optent sur le yoga pour améliorer la concentration des élèves. Là encore, l'enseignant mise sur des positions de base qui facilitent la détente. L'enfant est invité à reproduire la position d'un animal (chat, chien, serpent, par exemple).

Le yoga, de même que le taï-chi, aurait également des effets positifs sur les élèves stressés ou hyperactifs. Dix minutes suffisent pour réduire l'agitation des étudiants (après la pause du midi, par exemple) ou dans un contexte de stress, en prévision d'un examen notamment.

Plusieurs essais

Bien sûr, les enfants et les adultes n'atteignent pas un stade de méditation efficace dès la première fois. Plus souvent, la personne tend à bouger et à perdre sa concentration. Et ce n'est pas grave. Après quelques essais, le candidat au calme pourra se concentrer sur sa propre respiration.

Ceux et celles qui le désirent peuvent même trouver, près de chez eux, des cours de méditation adaptés aux enfants. À Montréal, le Centre de Méditation Kadampa offre régulièrement des formations adaptées aux enfants, soit à leur établissement, soit dans divers arrondissements et municipalités entourant la métropole.
Les bienfaits

Que ce soit pour les enfants en bas âge, les adolescents ou les adultes, la méditation régulière a des effets positifs sur :

  • les douleurs chroniques;
  • la dépression;
  • le stress;
  • l'impulsivité;
  • l'agressivité;
  • l'état de santé général d'un individu, quel que soit son âge.

Certains affirment même que les personnes qui méditent souvent sont moins sensibles aux maladies infectieuses et cardiovasculaires, en plus de moins consulter le médecin.

Le yoga, la méditation, le taï-chi et la danse aident les jeunes, non seulement à mieux gérer le stress, mais aussi à se forger une image positive d'eux-mêmes. Plusieurs affirment que ces méthodes ont un impact sur l'enfant anxieux ou hyperactif. À vous de déterminer si votre enfant  devrait l'utiliser.

À lire : Calme et attentif comme une grenouille, Eline Snel, Éditions les Arènes

À écouter : http://www.meditationenfant.com/

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires