Comment réagir à la sexualité de nos ados?

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Chaque parent réagit différemment face à la sexualité de son adolescent. Comme cette étape survient surtout lorsque la communication entre l'enfant et le parent n'est pas toujours au top, il peut être difficile d'y être confronté.

Par contre, même si la discussion peut créer un malaise, les parents se doivent de poursuivre leur rôle, soit celui d'outiller leur enfant face aux différentes étapes de la vie.

Or,  l'éveil à la sexualité et à la vie amoureuse en font aussi partie. Voici donc quelques situations auxquelles vous serez sans doute confrontés en tant que parents d'ados!

« Ma fille de 15 ans m'a demandé de prendre la pilule, je la trouve beaucoup trop jeune! »

Avant de lui donner votre opinion, il faut d'abord et avant tout s'interroger sur ce qui se cache derrière cette demande. Il est fort possible que votre fille tente de percevoir l'ouverture que vous avez face à une telle discussion. Si elle vous ouvre la porte, c'est qu'elle se pose sûrement des questions et qu'elle désire recevoir des réponses d'une personne en qui elle a confiance.

Sachez que derrière cette interrogation se cache tout, sauf la demande de votre accord, car à quinze ans, elle peut se procurer la pilule contraceptive elle-même. Prenez le temps de vous asseoir avec elle et discutez ensemble de ce qu'elle vit en ce moment.

  • A-t-elle vécu sa première relation sexuelle?
  • Est-elle vraiment prête ou c'est l'influence des pairs?
  • Quelle importance accorde-t-elle à la sexualité?
  • Comment est sa relation avec son copain?

Soyez à l'écoute sans adopter un ton moralisateur, car la confiance qu'elle vous accorde peut s'effriter rapidement. Si cette situation crée vraiment un malaise, prenez soin de la référer à un adulte qui saura peut-être mieux y répondre (médecin, sexologue, infirmière de l'école, etc.)

« Mon fils veut inviter sa copine à dormir »

Cette demande, vous ne l'avez pas vue venir et elle vous frappe de plein fouet. Chaque parent a sa propre opinion sur le sujet. Soit c'est un refus catégorique par peur d'être témoin de son intimité ou soit, c'est accepté dans le but de garder un oeil distant sur la relation amoureuse qu'il vit avec sa copine. Il faut d'abord et avant tout être en mesure d'accepter que votre fils ait désormais une copine, donc une relation amoureuse et possiblement sexuelle.

Si vous ne vous sentez vraiment pas à l'aise qu'il reçoive sa copine à dormir, expliquez-lui calmement les raisons de votre refus. Évitez les « Non, c'est non! », car lui aussi deviendra fermé à toute discussion. Ensuite, posez-vous les vraies questions :

  • Qu'est-ce qui vous dérange le plus dans cette demande?
  • Le fait de voir votre fils devenir un adulte?
  • Sa copine qui sera là pendant votre déjeuner?

Si vous voulez préserver votre propre intimité, rien ne vous empêche de limiter sa visite à quelques fins de semaine seulement. L'important est de créer un terrain d'entente afin d'éviter un maximum de conflit.

« Son copain l'a quitté et c'est la fin du monde! »

Votre ado ne dort plus, n'a pas faim et pleure constamment. Elle souffre d'une peine d'amour, un mal nécessaire, mais d'une tristesse infinie. Bien sûr, vous vous dites que ce n'est pas la fin du monde, mais pour elle, oui, c'est la fin de son monde. La rupture à l'adolescence n'est pas à prendre à la légère, car elle est vraiment d'une forte intensité.

En tant que parent, il est très important de ne pas banaliser ses souffrances ou tourner ses sentiments en dérision. Évitez les « Un de perdu, dix de retrouvés! » ou encore « Chaque torchon trouve sa guenille! », car ces phrases n'ont rien de rassurant. Démontrez-lui que vous êtes là pour l'écouter, pour la rassurer et expliquez-lui que vous comprenez son chagrin.

« Mon fils a une nouvelle blonde tous les mois! »

À première vue, il n'y a rien d'inquiétant lorsque son ado vole d'une relation à l'autre. Bien souvent, ce ne sont que des flirts ludiques sans attachement, qui façonnent son côté affectif. Par contre, il faut tout de même discuter avec lui des risques que ça comporte. Les relations successives augmentent le risque de grossesses non désirées et de contracter une ITS alors rappelez-lui l'importance de se protéger.

Les relations amoureuses à l'adolescence sont rarement stables, mais il faut tout de même rester à l'écoute de son enfant, car cette attitude peut aussi être le signe d'un mal-être.

Si vous ressentez que votre fils semble avoir un détachement général de ses sentiments, qu'il se moque de tout ou qu'il a tendance à toujours prendre les choses de haut, il est temps de dialoguer avec lui.

Ces signaux peuvent être dus à un début de dépression, alors il faut réagir en se montrant disponible pour discuter avec sans être trop intrusif.

« Ma fille de 15 ans sort avec un copain de 22 ans! »

En général, les filles préfèrent les garçons plus vieux, car bien souvent, elles sont plus matures que ceux de leur âge. Elles se retrouvent mieux dans les échanges plus élaborés des jeunes hommes et s'y plaisent dans le genre d'attention qu'ils leur procurent.

Évidemment, en tant que parent, cette relation amoureuse nous insécurise, car à priori, nous ne connaissons pas les intentions réelles du jeune homme.

Notre première pensée est souvent reliée au risque que celui-ci profite de notre fille alors que bien souvent, la réalité est différente.

Prenez le temps de faire sa connaissance en étant ouvert à l'idée que ce garçon peut être une bonne personne. Discutez avec votre fille de votre malaise et laissez-la vous raconter comment elle se sent réellement dans cette relation. Sachez qu'il est tout à fait normal de s'inquiéter pour votre fille, mais en ayant des dialogues ouverts et respectueux, elle saura vers qui se tourner si la relation dégénère.

Si vous avez besoin de conseils pour ouvrir une discussion reliée à la sexualité et à la relation amoureuse avec votre ado, je vous suggère de lire mes petits trucs dans cette chronique .

N'hésitez pas à m'écrire si vous manquez d'inspiration face à d'autres situations auxquelles vous êtes confrontés avec vos ados!

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires