Comment expliquer la sexualité aux enfants

La sexualité fait partie intégrante de notre vie d'adultes, mais nous nous sentons souvent mal à l'aise d'aborder ces sujets avec nos jeunes enfants. La grande majorité des parents savent que l'éducation sexuelle est importante, mais ils ne savent pas toujours comment répondre aux fameuses questions des enfants... Existe-t-il une manière spécifique de s'y prendre? Comment réagir lorsque nos petits nous interrogent? Faut-il devancer les questions ou les laisser venir?

Pourquoi sommes-nous mal à l'aise

Lorsque nos enfants nous posent des questions relatives à la sexualité, nous sommes souvent inconfortables et ne savons comment tourner les réponses. En fait, il faut bien comprendre que le problème est le plus souvent dans nos propres têtes, parce que nous visualisons une situation complète et ne savons pas comment choisir les mots pour la définir...

Évidemment, expliquer en détail la relation sexuelle à des enfants peut sembler trop explicite, mais ce n'est généralement pas ce qu'ils souhaitent apprendre. Ils se contentent souvent d'une réponse simple à une question simple, sans pour autant chercher à connaître de manière graphique les détails des relations sexuelles.

Une démarche progressive

 

Dès l'âge de 3 ans en moyenne, les enfants commencent leur apprentissage sexuel. C'est un processus qui prend plusieurs années et qui concerne bien plus que la sexualité telle que nous la comprenons en tant qu'adultes. Il s'agit plutôt du développement psychologique lié au sexe (masculin ou féminin), à l'amour, au corps, à ce qui peut se faire ou pas, etc.

Les questions que posent les enfants, et bien sûr les réponses qu'ils attendent, ne sont pas aussi compliquées qu'elles peuvent sembler au premier abord.

Les sujets à aborder selon les âges

Chaque enfant est unique et se développe à son propre rythme, alors les recommandations suivantes sont évidemment à adapter selon la personne à laquelle on parle. Il est important d'être détendu et à l'aise lorsqu'on répond aux questions de nos enfants (à tout le moins, d'en avoir l'air) et surtout de ne pas refréner leurs questions en disant « qu'il ne faut pas parler de ça, que c'est sale, ou qu'ils sont trop jeunes pour comprendre. »

Si les enfants posent une question, c'est qu'ils sont prêts à entendre la réponse dans des mots qu'ils comprennent. Certains parents choisissent d'utiliser les mots scientifiques (vagin, pénis, etc.) plutôt que les diminutifs. C'est souvent une bonne idée, car cela permet de nommer les choses de manière concrète.

Petit récapitulatif des questionnements les plus fréquents selon les âges

 

2 - 3 ans

La différence entre garçons et fille, pourquoi mon frère a-t-il un pénis et pas moi, etc.

3 - 5 ans

Les enfants se demandent souvent d'où viennent les bébés, particulièrement si une naissance a lieu dans la famille ou l'environnement. Toutefois, ils se satisfont d'une réponse partielle telle que « ils grandissent et sortent du ventre de la maman. » Les tout-petits adorent qu'on leur explique comment le bébé se développe dans l'utérus et ne sont pas choqués si vous leur dites qu'il vient au monde en sortant par le vagin de la maman... D'où l'importance d'utiliser les vrais mots!

5 -7 ans

C'est à cet âge que les enfants acquièrent une connaissance plus approfondie de la conception. Selon leur développement et leur environnement, ils poseront des questions plus ou moins détaillées. Globalement, ils cherchent à comprendre comment le bébé est conçu, mais ils ne vous demandent pas explicitement de décrire une relation sexuelle. Ils seront intellectuellement satisfaits si vous leur expliquez qu'un couple qui s'aime se rapproche et se fait des câlins, que le papa en profite pour mettre une graine dans le ventre de la maman et que c'est cette graine qui pousse pour créer un enfant. Une fois votre petite explication donnée, votre enfant pourrait poser d'autres questions (ou pas) qui devraient vous renseigner sur ce qu'il souhaite approfondir...

8 -12 ans

Avec les médias, les discussions à l'école et les changements progressifs dans leur propre corps, les jeunes se rendent compte de l'importance de la sexualité dans la vie des adultes. Ils en parlent entre eux et deviennent peut-être mal à l'aise d'aborder le sujet avec vous. C'est normal, mais il est tout de même nécessaire d'en parler à l'occasion afin d'approcher aussi les sujets plus sensibles, comme le respect de l'autre, le viol, les agressions sexuelles, les maladies transmissibles sexuellement, etc.

En tout temps

Les enfants, quel que soit leur âge, doivent savoir qu'il y a des choses qui ne se font pas et que la sexualité appartient à la sphère privée. Ils ne doivent pas montrer leurs organes génitaux en public, ne doivent pas accepter qu'on les  touche, ne doivent pas accepter de faire quelque chose s'ils ne le souhaitent pas, etc.

Et si le sujet ne survient jamais?

Il peut arriver que certains jeunes remarquent votre inconfort et n'abordent jamais ce sujet. Si tel est le cas, il faut savoir qu'ils chercheront leurs réponses ailleurs, et peut-être pas là où vous le souhaitez. Si vous-même êtes particulièrement mal à l'aise, il peut être bénéfique de demander à un proche en qui vous avez confiance d'aborder le sujet avec votre enfant.

Il existe aussi de nombreux ouvrages adaptés selon les âges et les intérêts, qui peuvent vous aider dans l'éducation sexuelle de vos enfants. Ils sont généralement très bien faits et proposent aussi des illustrations qui sauront satisfaire le besoin de connaissances scientifiques des jeunes, tout en épargnant votre propre gêne.

L'importance des valeurs...

 

Chaque famille a son propre système de valeurs, qui peuvent être liées au mode de vie, à la religion ou à toute autre chose. Celui-ci transparaîtra forcément dans votre façon d'aborder le sujet. Il est cependant important de rappeler que se montrer trop intransigeant et strict n'est jamais bénéfique et que, quelles que soient vos convictions personnelles et celles que vous tâchez d'inculquer à vos enfants, le respect de l'autre reste toujours primordial.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires