Comment éviter les crises en auto?

L’ABC de s’amuser en auto… sans crise, c’est facile! Voici 10 bonnes idées pour éviter les crises en auto afin que vos déplacements et vos voyages soient plus agréables.

Ne pas trop en faire

Si on s’évertue à amuser les enfants de peur qu’ils trouvent le trajet long et ennuyeux… il faudra refaire ce manège encore et encore. Et on s’embarque pour détester les trajets en voiture. Alors, on explique même quand ils sont petits qu’on ne peut pas s’asseoir en arrière pour les amuser, que notre bras n’est jamais assez long pour attraper leur bonhomme échappé par terre, que c’est dangereux si on se tourne pour regarder tout ce qu’ils nous montrent, etc.

Prévenir les crises

En voiture, ce qu’on ne veut absolument pas, c’est bien de gérer des crises. Alors, si on sait qu’on a des enfants jaloux et qui «comptent» tout, on apporte des collations IDENTIQUES (mêmes jus, même sortes de barres tendres, etc.). Pas de choix, pas de discussion et pas de chialage. Même chose avec les jeux. Pas assez de DS ou de tablettes? Alors, on est peut-être mieux d’interdire complètement. Pareil pour le choix d’un film si on a un lecteur : on fait le choix nous-mêmes si on croit qu’on en a pour 100 km à les entendre s’obstiner sur la décision finale.

Choisir les jeux

On fait le tri de ce qu’ils peuvent apporter dans l’auto. Oubliez tout ce qui contient de minuscules pièces, les jouets bruyants qui dérangent tout le monde, les toutous trop gros qui prennent toute la place, etc.

Faire un sac à surprise

J’ai dans ma voiture un sac rempli de livres, de cahiers de jeux, de cahiers à dessins, de crayons et de petites figurines qui reste TOUJOURS dans l’auto. Interdiction de le rentrer dans la maison. Ainsi, chaque fois qu’on voyage, ce sac créé l’effet de nouveauté. Et tous les parents le savent : ce qui est nouveau, c’est bien plus intéressant. On a simplement besoin de renouveler l’inventaire de temps en temps.

Parler

En voiture, c’est le temps de parler avec les enfants. On a parfois l’impression de courir et de ne jamais prendre le temps. Alors on parle et on les écoute aussi.

Jouer

On joue avec les enfants à des jeux : ni oui ni non, l’alphabet (à tour de rôle, on doit dire un animal/prénom/pays/personnage/etc en suivant l’ordre alphabétique!), devinettes, l’interminable liste de la valise («Je pars en voyage et je mets dans ma valise….». Chacun rajoute un objet et on doit les énumérer du début à chaque tour.) ou le jeu d’observation comme «Quand est-ce qu’on arrive?» où chaque joueur tente de repérer sur la route et dans le paysage les éléments écrits sur la carte qu’il a pigée.

Des histoires en CD, en livre ou sur votre téléphone

Les bons vieux livres, c’est toujours gagnant! Si vous avez la patience, optez pour des livres-audio qu’on glisse dans le lecteur en affirmant «On se tait et on écoute!». Il y en a d’excellents que même moi je ne me tanne pas d’écouter (C’est le cas de La nouvelle maitresse de Dominique Demers). Sinon on en télécharge sur notre iPhone. Toutefois, assurez-vous d’avoir assez d’écouteurs pour chaque enfant sinon, c’est la crise.

DVD de secours

Un très long trajet? Optez pour un lecteur DVD ou la location de films sur iPad pour survivre et ne pas entendre les enfants. N’oubliez pas d’acheter des écouteurs à moins que vous ne vouliez suivre le film sans image…

Le livre LE plus cool pour l’auto

Selon moi, le meilleur livre à avoir dans sa voiture, c’est le livre des records (ou un de ses semblables!). Un gros livre rempli de mini-capsules d’informations, souvent inutiles, mais souvent tellement étranges qu’elles captent l’attention! Même moi, je me surprends à le feuilleter et le lire quand je suis sur le siège du passager.

Rien

Parfois, on cherche trop à occuper les enfants et on les prive d’un moment où ils peuvent ne rien faire. Juste regarder le paysage qui défile. Juste se détendre. Juste, peut-être, dormir. J’ai appris, après de nombreux longs trajets avec eux, de ne pas toujours leur poser les questions «Ça va?» ou «Qu’est-ce que tu fais?». Si je n’entends rien, c’est que tout va bien…

Vous avez d’autres conseils à partager?

Nadine Descheneaux, rédactrice

Vous aimerez aussi

Commentaires