Aidez votre enfant à réussir en classe

Les résultats scolaires de votre enfant ne correspondent pas à ses attentes, ni aux vôtres. Comment faire pour le motiver, lui redonner le goût d'apprendre? Ces quelques conseils vous mettront sur la bonne voie.

Dans un premier temps, il vous faudra identifier les éléments clés qui favorisent la réussite scolaire. Bien sûr, la qualité de l'enseignement dispensé y est pour quelque chose, mais tous les enfants n'ont pas le même rythme d'apprentissage. Il vous faudra être attentif et appliquer quelques règles de base.

Le temps d'apprentissage

Se plonger dans des bouquins durant des heures ne favorise pas l'apprentissage des matières scolaires. Bien au contraire. Plus l'enfant consacre d'heures à ses études, plus il risque d'oublier des informations. Ce faisant, il pourrait obtenir des résultats médiocres malgré les efforts déployés.

Périodes de repos

Il faut donc que vous accordiez des périodes de repos à votre enfant. Le cerveau intègrera alors plus facilement la matière étudiée et les éléments déjà appris lors des leçons antérieures. Il pourra ainsi mieux assimiler les informations apprises.

Révision

La période de repos terminée, vérifiez, à l'aide de questions ciblées, si votre enfant a bien compris ce qu'il vient d'apprendre. Vous pourrez alors déterminer le degré de compréhension puis, dans un deuxième temps, revoir les éléments qu'il a pu oublier. Vous serez surpris des résultats.

De bonnes habitudes de vie

Lui inculquer de bonnes habitudes de vie, même en bas âge, favorisera ses performances académiques. En l'aidant à préparer ses affaires avant d'aller dormir, en le couchant tôt, en lui apprenant à faire ses devoirs aux périodes où il se sent plus à l'aise, vous favoriserez la réussite scolaire de votre enfant.

Faites l'expérience. Certains enfants apprennent plus facilement dès leur retour de l'école. D'autres auront besoin d'une période de jeu ou de détente avant de faire leurs devoirs. Enfin, certains élèves sont mieux disposés aux apprentissages matinaux. À vous, et à votre enfant, de déterminer la période idéale pour les devoirs et les leçons, puis de l'intégrer au rythme de la vie familiale.

La confiance en ses capacités

Un enfant qui craint l'échec ou l'erreur aura de la difficulté à apprendre. Au contraire, celui qui a confiance en ses moyens réussira davantage à assimiler les matières scolaires, les leçons, en plus de compléter ses devoirs très rapidement. Rassurez et encouragez votre enfant. Tentez, à l'aide de questions précises, de savoir ce qui ne va pas à l'école.

A-t-il des difficultés avec les autres élèves?

Est-il devenu le souffre-douleur d'un camarade?

Vit-il du rejet?

Fait-il l'objet de risées, de cancans?

Est-il attentif en classe?

Une petite amourette, ou un amour d'adolescent perturbe-t-il ses pensées?

Au besoin, consulter son professeur titulaire et participer aux rencontres scolaires vous en apprendra davantage sur l'évolution de votre enfant, tant en classe qu'avec ses camarades ou dans les aires scolaires.

Un problème physique

La vue

Si votre enfant éprouve des difficultés, ne négligez pas la possibilité de déficiences physiques. S'il louche, il est possible qu'il ait des difficultés en lecture. Souvent, les enfants aux prises avec ce problème, parfois peu perceptible, voient deux pages en même temps. Essayez donc de faire de même et de lire deux pages à la fois. Vous comprendrez.

Il est également possible que votre enfant soit myope ou presbyte. S'il voit mal, dans ses cahiers ou au tableau, il lui sera difficile de bien apprendre. Informez-vous auprès d'un spécialiste de la vue. Il est possible que la solution se trouve dans des verres correcteurs.

L'utilisation de lecteurs mp3 ou d'écouteurs pour le jeu risque d'endommager l'ouïe de votre enfant. Il est également possible qu'il ait des lacunes à ce chapitre sans que vous le sachiez. Là encore, consultez un spécialiste.

Troubles d'apprentissage

Il se peut aussi que votre enfant souffre d'un déficit d'attention ou de dyslexie, par exemple. Vous trouverez d'ailleurs, sur ce site, des informations qui vous guideront vers un scénario possible et l'aide à apporter à votre jeune étudiant.

Quelques conseils

L'apprentissage des matières scolaires n'est pas toujours facile. Il vous faudra, comme dans bien d'autres domaines, revenir sur des notions déjà acquises. Voici quelques trucs qui vous faciliteront la tâche.

Vérifiez ses compétences

En vérifiant les connaissances et les compétences acquises au cours de la journée, vous prendrez conscience de ses apprentissages, en plus de valoriser votre enfant. Ce simple geste viendra renforcer ses acquis et son niveau de confiance personnelle.

Aidez-le à apprendre

La plupart du temps, l'enfant attend la proximité de l'examen pour revoir la matière. Comme il doit assimiler trop d'informations à la fois, il est possible qu'il en oublie. À vous de l'aider en révisant, le plus souvent possible, les éléments appris lors des devoirs ou des leçons.

Ce faisant, votre enfant aura moins de matière à apprendre et pourra plus facilement faire des liens entre les diverses informations acquises au fil des jours, voire des semaines.

De plus, vous faciliterez ainsi la mise en place d'un horaire d'études qui conviendra mieux à ses apprentissages, ses besoins de repos et son rythme de vie, comme nous l'abordions plus haut.

Mémoriser l'essentiel

Faciliter les apprentissages consiste également dans la mémorisation des données essentielles. Aidez votre enfant à identifier les points forts de la matière à apprendre et à les retenir. Ainsi, les éléments accessoires s'intégreront mieux à l'apprentissage lors de la révision, en vue d'un examen, par exemple. Au début, travaillez à ses côtés. Plus tard, l'élève réussira, par lui-même, à repérer les informations importantes.

De plus, cette façon de faire lui sera utile durant toute sa vie.

Bien outiller son enfant pour l'école demande des efforts, à tous les niveaux. Soyez prêt à consacrer du temps pour favoriser ses apprentissages et ne négligez jamais l'aspect physique. La vue, par exemple, peut se dégrader rapidement. N'hésitez pas à parler avec votre enfant et ses pédagogues. Il vous remerciera plus tard.

Pour en savoir davantage, consultez les articles suivants :

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Vous aimerez aussi