4 façons d’encourager la confiance en soi des enfants

Auteur
Nadine Descheneaux
Garçon attache ses souliers

1. Présence

Pour prendre confiance en lui, un enfant a besoin de sentir que ses parents sont à ses côtés pour l’appuyer et l’aider en cas de besoin. Toutefois, les parents doivent aussi résister à la tentation de faire les choses à sa place. Et ce, dans les petits gestes du quotidien.

  • Répétez-lui souvent : « Je suis là. Je te regarde le faire. Tu es capable. » Ainsi, l’enfant comprend qu’il a les capacités en lui pour réaliser ces petits défis comme mettre son manteau seul, attacher ses souliers, ramasser sa chambre, etc.     

2. Relations

Dès son jeune âge, il est important que les parents encouragent son enfant à créer des liens avec d’autres adultes. Certains liens peuvent le réconforter, d’autres le stimuler ou le motiver, etc. Un enfant qui a un réseau a davantage confiance en lui.

  • Laissez-les développer des relations particulières avec sa grand-mère, par exemple, en éviter de trop intervenir ou contrôler.

3. Erreurs

Un enfant confiant n’a pas peur d’essayer et de se tromper. Il n’est pas élevé dans un esprit de performance à tout prix. Il faut donc lui laisser la possibilité de faire des erreurs. Les parents doivent noter les efforts de leur enfant au lieu de miser que sur le résultat final. Ainsi, ce dernier prend conscience que ses énergies ont été utilisées pour s’améliorer, pour apprendre, pour devenir plus grand. Il n’a pas à tout réussir du premier coup, mais en le félicitant et en l’encourageant à persévérer, ses parents lui inculquent la valeur et le sens de l’effort.

  • Encouragez-le à ne pas jeter l’éponge et à se réessayer quand il vit un petit échec.

4. Forces

La confiance en soi, ce n’est pas être le meilleur en tout. C’est savoir reconnaître ses forces et aussi ses points à améliorer. En misant sur les efforts faits, les améliorations, les progrès et les bonnes actions, les parents renforcent l’estime de soi et la confiance en soi de son enfant. Ils peuvent aussi demander à leur enfant qu’est-ce qu’il pourrait faire autrement ou faire mieux la prochaine fois. Ainsi, ils orientent leur enfant vers une solution misant sur les actions.

  • Relevez, le plus souvent possible, les efforts et les forces de votre enfant. Devant un dessin fait par l’enfant, les parents n’ont pas à dire que c’est le plus beau dessin de l’univers, mais relever les forces, le travail réalisé et les efforts investis. « Tu as mis beaucoup de couleurs, c’est original! », « Je trouve que tu t’améliores. Tes personnages ont plein de détails! » ou « Bravo! Tu t’es appliqué. Ça se voit!».  

Vous aimerez aussi