Le 06 novembre 2013 par Léa Stréliski

Salut les parents!

Je sais pas si vous avez déjà vu une publicité de brunch en famille, mais c’est la représentation la plus mensongère que j’ai jamais vue de ma vie. Une maman bien coiffée, un papa aux dents blanches, deux enfants blonds en train de trinquer au jus d’orange avec leurs parents...

Ne jamais, jamais, jamais croire une de ces photos. Ne jamais partir de cette image mentale pour se dire  : "Tiens, et si on allait bruncher avec les enfants ce matin? Ça pourrait être agréable."

Non. Un vrai brunch en famille, c’est pas ça.

La difficile tâche de bruncher en famille

D’abord, tu cherches mentalement le restaurant le moins loin et où tu n'auras pas trop honte que tes enfants foutent le bordel. Sinon, tu peux aussi, au contraire, choisir un restaurant trop branché où tout le monde se la pète juste pour déranger et rappeler que la vraie vie, c’est pas de porter des habits trop chers.

Une fois que le restaurant est choisi, tu dois habiller tes enfants. S’ils ont 4 et 2 ans comme les miens, ça veut dire leur courir après jusqu’à ce que tu arrives à les plaquer sur ton lit et à les saucissonner dans leurs habits. Avec un peu de chance, le plus grand s’est habillé tout seul après que tu lui aies proposé tout un sac de bonbons d’Halloween.

Ça, ça a pris 45 minutes, donc rappelons que tu es affamée et à deux doigts de passer tout ton stress sur le papa.

Finalement, c’est bon, on est dans l’auto, go.

T’arrives au resto, fiou, y a d’autres parents, on est en terrain ami, il y a d’autres gens qui dorment mal et ne font pas assez l’amour.

Tu déshabilles les enfants, ils veulent tout enlever. Être pieds nus sans t-shirt, genre. Non, on va rester habillés, ok? Ça m'a pris 45 minutes vous mettre ce linge-là! Avoir su, je vous aurais amené tout nu. Moins de trouble pour tout le monde.

Tu scannes la table : on vire les verres, les couteaux, le sel, le poivre, les sachets de sucre, les fourchettes, on laisse les cuillères.

La serveuse vient.

La première chose que tu commandes, c'est pas un mimosa, c'est des crayons de cire.

Ensuite, tu commandes à manger.

Là, il t’arrive le pire cauchemar que des parents peuvent vivre au restaurant : la serveuse t’apporte une entrée, à toi et au papa pendant que les enfants ont rien.

NON. Est-ce qu’on peut passer le mémo à toute la Terre de ne jamais, jamais, jamais faire ça à des parents? T’apportes TOUJOURS le plat des enfants en premier. La bouffe qui arrive, pour des parents avec des petits enfants, c’est la ligne d’arrivée d’un marathon de divertissements inventés pour les faire patienter et qu'ils restent assis. Si t'apportes mon plat en premier, je te déteste.

Leurs plats arrivent enfin. Là, t’as la paix 10 minutes. Tu te rends compte que ça fait une demi-heure que t’es là et t’as pas échangé un seul mot avec l’autre parent.

Tu coupes des petits morceaux de nourriture pour nourrir tes oisillons, tu les fais boire  dans des grands verres sans renverser. Tu recommandes du café parce que c’est la seule chose qui t'appartient et qu’ils ne voudront pas goûter.

Tu manges comme tu peux, tu ramasses les crayons sous la table, t’essuies les bouches, les mains, les chandails, tu les rhabilles, Papa va payer, tu cours vers l’auto, t’as encore faim, le plus grand marche dans un caca de chien avec ses bottes de pluie, tu souhaites une maladie incurable à la personne qui a pas ramassé la crotte de son chien, tu en souhaites une aussi au fabricant de bottes qui met un milliard de petits alvéoles impossibles à laver sous les bottes de pluie des enfants.

Tu rentres dans l'auto! Voilà! T’as payé trop cher pour avoir encore faim, mais t’as passé un moment en famille.

Pourquoi ils mettent jamais ça dans les pubs?

Les blogues Famille

Derniers billets

St-Patrick et les trois patates

Le 14 mars 2017 par Mme Carrée

Bonne fête des Mères!

Le 06 mai 2015 par Marie-Michelle Garon

Mon dernier billet...

Le 04 mai 2015 par Saskia Thuot

Le mot de la fin

Le 28 avril 2015 par Josée Bournival

Chez Schwartz

Le 23 avril 2015 par Marie-Michelle Garon

Archives

Vous aimerez aussi