Le 03 février 2015

À l’ère de Monsieur et Madame Cro-Magnon, on n’agrandissait pas la grotte à l’arrivée d’un poupon. Même à l’époque de nos grands-mères, il était illusoire d’offrir une pièce pour chaque enfant. Les palaces à quatorze chambres se faisaient très rares dans les fonds de rang. C’est donc une lubie moderne de vouloir offrir une chambre à chacun des enfants d’une famille.

Bien sûr, la taille réduite des familles d’aujourd’hui permet, dans bien des cas, d’offrir une pièce à chacun des petits. Mais le retour des fratries à 3 ou 4 individus soulève la question : occupation simple ou occupation double?

Ici, chaque poulette a sa chambre. En bas âge, à cause des réveils fréquents, de l’allaitement, des cauchemars ou des pipis au lit, nous avons choisi de ménager les autres enfants. Mais, il n’en sera pas toujours ainsi… surtout si nous accueillons un 4e enfant.

Clémentine adorerait partager sa chambre avec une petite sœur. Surtout parce qu’elle rêve de dormir dans un lit superposé! En revanche, Simone ne veut rien savoir de son invitation! Quand Blanche sera plus vieille, peut-être que nous tenterons de l’installer avec l’aînée de la famille. La présence de la benjamine rassurera la grande sœur et vice versa. C’est un des grands avantages que je vois au partage d’une chambre. Ça et l’apprentissage de la vie en communauté. Connaître, à petite échelle, le respect de l’autre et de ses limites. Apprendre à partager.

Quant à ma cadette, plus indépendante, je me vois mal lui imposer quelqu’un dans sa bulle pour l’instant. J’ai l’impression qu’elle a besoin d’espace, de solitude…

J’ai l’impression que si mes enfants étaient en occupation double, ils nous réclameraient moins la nuit. Les monstres mangeurs d’orteils se font plus discrets quand un grand frère ou une grande sœur veille sur nous, non?

Je pense que le besoin d’intimité peut être respecté même en partageant la même pièce. Ne serait-ce qu’en respectant le fait que chacun ait son lit et qu’il soit interdit d’aller sur celui de l’autre sans y être invité.

Bref, j’ai la chance d’avoir une grande maison, mais si le nombre d’enfants dépasse le nombre de chambres disponibles, nous ne déménagerons pas. Nous ferons l’essai de l’occupation double.

Et vous? Les enfants ont-ils chacun leur chambre? Quelles sont vos raisons pour choisir une occupation simple ou une occupation double? Dans le cas où vous auriez des enfants des 2 sexes, est-ce que ça influencerait votre décision?

occupation - occupation double

Si Popo, Ariel, Elsa et leurs amis peuvent dormir dans le même lit, je ne vois pas pourquoi deux enfants ne pourraient pas partager la même chambre...

Les blogues Famille

Derniers billets

St-Patrick et les trois patates

Le 14 mars 2017 par Mme Carrée

Bonne fête des Mères!

Le 06 mai 2015 par Marie-Michelle Garon

Mon dernier billet...

Le 04 mai 2015 par Saskia Thuot

Le mot de la fin

Le 28 avril 2015 par Josée Bournival

Chez Schwartz

Le 23 avril 2015 par Marie-Michelle Garon

Archives

Vous aimerez aussi