Les besoins du nouveau-né

Félicitations! Votre petit poupon est maintenant dans vos bras après de longues heures de travail intense. Vous pouvez être fière de vous deux! Que ce soit votre premier ou votre quatrième bébé, ce moment est toujours aussi unique, stimulant et rempli d’une multitude d’émotions. Bébé est désormais un petit être à part entière qui apprend tranquillement à vivre hors de l’utérus. Voici quelques conseils afin de l’aider à bien s’adapter à l’environnement extérieur.

« C’est difficile naître... »

Venir au monde est un grand choc pour un nouveau-né. Il subit la puissance de la pression de vos contractions, il entend vos cris, il ne ressent plus la douceur et la chaleur du liquide dans lequel il baignait, bref, il sent que quelque chose d’ « anormal » est en train de se passer. À la suite de cet accouchement, le traumatisme se poursuit puisque, instantanément, il est confronté à une série de stimuli environnementaux : forte lumière, baisse subite de la température ambiante, voix étrangères, aspiration du liquide amniotique des voies respiratoires, etc.

On le dépose ensuite sur maman où il retrouve, enfin, sa chaleur corporelle, sa voix, sa respiration et ses battements cardiaques entendus maintes et maintes fois pendant les neuf longs mois de son développement intra-utérin.

« J’ai besoin de toi maman ! »

L’humain est une des espèces animales donnant naissance à des bébés dits « prématurés », c’est-à-dire qu’ils ne pourraient pas survivre seuls plus de quelques heures. Votre nouveau-né est entièrement dépendant de vous pour assurer sa stabilité physiologique et émotionnelle. Il est donc primordial que vous soyez à l’écoute de ses besoins. Au cours des premières semaines postnatales, ces derniers sont fort simples : ils consistent principalement à manger et à dormir. Pleurer demeure la façon la plus efficace de les exprimer. Afin de bien apprendre à connaître votre bébé, et ainsi différencier habilement ses différents pleurs, il est conseillé de passer beaucoup de temps auprès de lui. Cela vous permettra de combler rapidement ses besoins, faisant ainsi un bébé et une maman détendus et heureux.

« J’aime me coller sur toi... »

Ainsi, pour éviter d’amplifier le choc de la naissance, il est recommandé de tenter de reproduire le confort qu’avait votre poupon lorsqu’il était dans le milieu utérin. En favorisant ainsi son sentiment de sécurité, il sera moins enclin à pleurer. Pour ce faire, gardez votre petit collé contre vous, sur votre poitrine, le plus souvent possible. Cela le maintiendra au chaud tout en stabilisant sa température corporelle. Vous pouvez utiliser un porte-bébé de style « Maman kangourou » ou l’emmailloter dans une couverture. Le porte-bébé présente plusieurs avantages dont ceux d’avoir les deux mains libres et de rassurer votre enfant grâce à la chaleur de votre poitrine,  l’odeur de votre peau, le son de votre battement cardiaque, ainsi que celui de votre voix qu’il connaît si bien.

« Je veux faire dodo... beaucoup ! »

Durant sa première semaine de vie, un nouveau-né peut dormir 20 heures sur 24. Il dort de façon intermittente, son sommeil étant entrecoupé de quelques petits moments de veille. Les poupons font difficilement la distinction entre le jour et la nuit. Ils dorment suivant leurs besoins, et ce, rarement pendant les heures qui nous conviennent. Ils se réveillent donc pour assouvir leur faim ou parce qu’ils ont froid, pour ne nommer que ces quelques exemples. Les bébés allaités auront tendance à se réveiller plus fréquemment (aux 2 heures, en moyenne), le lait maternel se digérant plus facilement que les préparations de lait commerciales. Soyez patients! Certains bébés commencent à faire leurs nuits vers 3 mois environ.

Par ailleurs, si vous déposez bébé dans son petit lit, il est primordial de le coucher sur le dos pour prévenir le syndrome de la mort subite du nourrisson. Le matelas doit être ferme et la température de la pièce ne doit pas excéder 21oC. De plus, ne laissez rien dans son lit qui pourrait risquer de l’étouffer : toutou, oreiller, édredon, contour de lit, etc.

S’occuper d’un nourrisson est reconnu comme étant une tâche exigeante. Afin de pallier au manque de sommeil dont vous souffrez fort probablement, il est recommandé de dormir lorsque votre petit dort, et ce, que ce soit le matin, l’après-midi ou le soir. Un bébé est heureux et paisible lorsqu’il sent que sa maman est reposée et sereine.

« J’ai soif tout le temps ! »

Au cours des premières semaines de vie de bébé, il est préférable de le nourrir « à la demande », c’est-à-dire, lorsqu’il pleure. Il est normal, pour un bébé allaité exclusivement, de prendre environ 8 à 12 tétées par 24 h. Par ailleurs, tout comme nous, les bébés n’auront pas le même appétit à chaque « repas » de sorte que la durée et la fréquence des boires peuvent varier d’une journée à l’autre. Vous remarquerez également qu’il désirera boire davantage à certaines heures de la journée ou lors d’une période de poussée de croissance. Tout cela est normal. Adaptez les boires à ses besoins.

« Je pleure souvent, soyez patients... »

Durant la première année de sa vie, votre bébé pleurera probablement souvent (certains bébés plus que d’autres). Il s’agit, pour lui, d’un moyen efficace pour attirer votre attention et manifester un besoin. Ainsi, lorsqu’il pleure, allez vers votre bébé et tentez de savoir ce qu’il veut. Sachez qu’il est trop petit pour vous manipuler ; pleurer signifie un inconfort ou une insatisfaction. N’ignorez donc pas ses pleurs puisqu’ils risquent de s’accroître.

« Je veux découvrir le monde lentement... »

Votre bébé aura progressivement plus de périodes d’éveil. Pendant ces quelques moments, profitez-en pour jouer avec lui. Il adorera les sensations douces sur sa peau telles que les petites caresses, le souffle chaud sur son nombril, les objets doux, etc. Il aimera également lorsque vous faites de petits bruits avec votre bouche, les chansons douces ou encore, le son d’un hochet. Stimulez-le tranquillement avec des objets qui font des bruits ou qui ont des textures différentes. Vous favoriserez ainsi son développement cognitif tout en vous amusant!

Catherine Darlington
 

Vous aimerez aussi

Commentaires