Le massage pour bébé et ses bienfaits

Masser bébé, c’est lui donner de l’affection et partager des moments de tendresse et de complicité avec lui. Et si ça allait bien au-delà du simple câlin? De plus en plus de recherches démontrent que les effets bénéfiques du massage sur bébé sont multiples.

Les bienfaits

Effets physiques

Des études ont démontré que le massage favoriserait la circulation des fluides corporels. De ce fait, masser son bébé permettrait de le soulager de plusieurs maux tels que les gaz intestinaux, les coliques et la constipation. De plus, le massage contribuerait au bon développement des os, favoriserait la relaxation musculaire et une meilleure régulation de la respiration chez bébé.

Effets psychologiques

Bébé, lorsqu’il est massé, se sent réconforté et rassuré. Prendre le temps de masser son enfant avec amour et tendresse, c’est aussi lui souligner son importance. Ces gestes simples contribuent à lui donner confiance en lui. C’est l’occasion idéale pour lui d’apprendre à recevoir de la tendresse, à prendre conscience de ses besoins et à les exprimer. 

Effets sur le comportement

On observe que les bébés massés sont plus actifs et plus alertes le jour. Résultat, ils dorment mieux la nuit. Étant donné que le massage soulage quelques-uns de leurs maux, c’est sans doute pour cette raison qu’ils pleurent généralement moins et qu’ils sont moins irritables.

Effets sur l’attachement entre le bébé et les parents

Masser bébé permet de développer une meilleure interaction avec son enfant et renforce les compétences parentales. Le massage permet de stimuler tous les sens de bébé et de créer des liens d’intimité avec les parents. C’est d’ailleurs une bonne occasion pour les parents d’établir un contact visuel avec leur bébé et de lui dire des mots doux. Bébé se sentira aimé et cajolé.

Effets sur le stress des parents

On observe également que les parents qui massent leur bébé éprouvent moins de stress. Le massage entraine un effet apaisant. Les femmes sont moins portées à être déprimées et les pères se sentent plus impliqués auprès de leur enfant.

À partir de quel âge peut-on masser bébé?

Un nourrisson qui n’est pas né prématurément peut être massé dès les premiers jours suivant sa naissance. On commence par de petits massages de courte durée et on augmente graduellement.

Choisir le bon moment

Il est important de choisir le moment opportun pour bébé et les parents. Le massage est une période de détente, et si les parents sont stressés ou que bébé n’est pas réceptif, la session ne se déroulera pas dans le plaisir. Plus les parents vont masser bébé, plus ils seront en mesure de déterminer les moments propices. Il est important d’observer bébé pendant le temps de préparation; s’il gazouille et fait des sourires, c’est probablement parce qu’il anticipe avec bonheur ce qui l’attend.

Préparation de la séance de massage

La première étape est de s’assurer que bébé est calme, éveillé, et que le moment est bien choisi pour le masser. De plus, la température de la pièce doit être assez élevée pour que bébé n’ait pas froid lors de la séance.

Afin de bien masser bébé, vous aurez besoin d’huile. Optez pour une huile naturelle comme de l’huile d’olive ou encore de pépins de raisins. Couchez bébé sur le dos, au creux de vos jambes et dites-lui que vous allez commencer le massage en frottant tranquillement vos mains afin de réchauffer l’huile. Massez tranquillement les différentes parties de son corps en lui chantonnant ses berceuses préférées. L’essentiel est d’être à l’écoute de bébé, si vous sentez qu’il ne semble pas réceptif, arrêtez la séance, vous la reprendrez lorsqu’il sera plus détendu.

Cours de massage 

Masser son bébé est instinctif; il n’est pas obligatoire de suivre un cours. Certains parents ressentent toutefois le besoin d’être guidés et rassurés avant de masser le délicat corps de bébé.

Des organismes tels qu’Espace Famille offrent des ateliers de groupe. Vous pouvez également suivre un cours particulier en contactant une massothérapeute membre de l’Association Internationale en Massage pour bébé.

Sabrina Hammoum, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires