Le cododo

Vous vous demandez peut-être où faire dormir votre petit. Sachez qu’il n’y a pas de règles absolues. L’important est de vous assurer que votre bébé soit en sécurité et que tous les membres de la famille se sentent à l’aise avec la façon dont est vécu le sommeil à la maison.

Pratique aussi vieille que l’humanité, le cododo, ou sommeil partagé, est lorsqu’un parent dort à proximité de son bébé, soit dans le même lit, soit dans un petit lit adjacent au lit parental. Après avoir disparu des sociétés occidentales, le cododo fait un retour en force depuis quelques années. Malgré le fait que cette pratique soit répandue chez les deux tiers de la population de la planète, elle est contestée par certains spécialistes qui défendent la sécurité des bébés.

Près des parents

Idéalement, la couchette de bébé devrait être placée dans la chambre des parents et ce, pour les six premiers mois suivant sa naissance. Il se peut cependant que vous n’arriviez pas à dormir près de votre petit, dus aux petits bruits qu’il fait lorsqu’il dort. Puisque votre sommeil est aussi important que celui de votre bébé, installez sans culpabilité ce dernier dans sa chambre. Vous pouvez vous munir d’un moniteur afin de surveiller, de loin cette fois, le retour de votre bébé du pays de Morphée.

Les avantages du cododo

À l’inverse, si vous avez un bébé qui se fait discret pendant son sommeil, vous pouvez envisager dormir avec lui. La décision de pratiquer le cododo s’impose souvent d’elle-même aux parents aux prises avec un bébé qui se réveille fréquemment la nuit. Les raisons peuvent être multiples : la chaleur, le froid, la faim, les coliques, la poussée dentaire, etc. Ainsi, en couchant bébé près de vous, votre chaleur, votre odeur, tout comme le son de votre battement cardiaque et de votre respiration, le rassureront. Collé ainsi sur les personnes qu’il connaît et qu’il aime, votre petit dormira plus facilement et plus longtemps. 

Ce ne sont pas que les bébés qui trouvent avantage à pratiquer le cododo : les parents aussi ! Effectivement, la qualité et la quantité de leur sommeil étant meilleures, on assiste à des parents mois épuisés et plus sereins, au quotidien, face à l’arrivée de leur nouveau-né. C’est le cas principalement pour la mère qui se sent davantage rassurée de savoir son petit tout près d’elle la nuit. Elle peut ainsi surveiller le bien-être de ce dernier en continuité, évitant, de ce fait, tout risque potentiel d’accident. De plus, pour celles qui allaitent, cette proximité permet de mettre aisément bébé au sein tout en demeurant couchée. Une fois qu’il a bu, bébé sombre dans le sommeil de sorte que tous profitent d’une nuit moins mouvementée.

Par ailleurs, il a été prouvé que la probabilité de la mort subite du nourrisson (MSN) diminue de 50 % chez les bébés qui dorment à proximité de leurs parents.  Effectivement, le son et le mouvement de la respiration de la mère stimuleraient bébé, ce dernier étant « encouragé » à faire de même. La régularisation de la chaleur corporelle du nouveau-né, par cette contiguïté, serait aussi bénéfique pour éviter la MSN.

Précautions

Selon la Société canadienne de pédiatrie, le lieu le plus sécuritaire pour le bébé est sa propre couchette, installée dans la chambre des parents pour les six premiers mois. En utilisant des surfaces séparées (comme un moïse ou une couchette adjacente à votre lit), vous pourrez prévenir l’hyperthermie de votre petit (un des facteurs contribuant à la MSN) tout comme le risque qu’il se retrouve coincé entre les éléments de votre lit (entre le matelas et la base du lit, entre le matelas et la tête de lit, entre les barreaux de la tête de lit, etc.).

Il est donc important de respecter certaines règles de sécurité si vous désirez pratiquer le cododo dans le même lit que votre petit. Pour éviter les risque de suffocation, et même de mort, il est donc recommandé de :

- ne jamais laisser un bébé seul dans un lit d’adulte ;
- dormir sur un matelas ferme et plat (pas de lits d’eau, de matelas pneumatique, canapés, etc.) ;
- enlever tout objet près de votre bébé (toutou, oreiller, couverture, etc.);
- utiliser une couverture adaptée pour les bébés pour couvrir votre petit (pas de douillette lourde ou de couvertures trop grande utilisée par les adultes) ;
- ne pas consommer de substances qui pourraient nuire à votre vigilance et à votre capacité à vous réveiller, telles que : alcool, cigarettes, drogues, somnifères, médicaments, etc. ;
- ne pas dormir avec bébé si vous êtes extrêmement fatigués car cela pourrait nuire à votre vigilance ;
- sécuriser le lit (avec une barrière ou autre) afin de réduire le risque de chute de votre bébé ;
- ne pas dormir avec bébé si vous avez fumé pendant votre grossesse, et ce, même si vous allaitez (la combinaison du tabagisme maternel et du cododo est un facteur de risque pour la MSN) ;
- ne pas dormir avec bébé si vous souffrez d’obésité (le creux causé par le poids des corps sur le matelas augmente le risque d’écrasement du bébé).

Choix familial

Lorsque ces précautions sont respectées par les parents, le cododo est extrêmement bénéfique pour les bébés. Effectivement, la littérature scientifique ne contient aucun cas d’une mère qui aurait écrasé son bébé durant le partage du lit, à moins que des facteurs extérieurs ne soient présent, ces derniers venant alors modifier la qualité du sommeil (médicaments, alcool, drogue, etc.).

Le cododo demeure un choix familial. Ce choix doit être fait considérant les besoins de tous et respectant les limites de chacun dans le but unique de trouver le bon équilibre. Dans le cas où le cododo n’est pas pratiqué, bébé pourra alors profiter de jour des bisous et des câlins de ses proches pour satisfaire son besoin de contact !

Bonne nuit !

Catherine Darlington
 

Vous aimerez aussi

Commentaires