L’angoisse de séparation

Du jour au lendemain, votre enfant qui était si souriant et sociable, se met à pleurer, chigner et craindre les étrangers. De plus, il ne supporte pas que vous le quittiez une seconde. Rassurez-vous, cette étape dans le développement de bébé est passagère. Du temps et de l’amour vous permettront de traverser cette période sereinement.

Qu’est-ce que l’angoisse de séparation?

Dès la naissance, bébé a la conviction que la mère et lui ne font qu’un. Petit à petit, en grandissant, il développe différentes capacités physiques, mentales et émotionnelles qui lui donneront confiance en lui, mais lui feront également prendre conscience qu’il est un individu à part entière. Ce changement se fait autour de 8 mois. Il est accompagné par une crainte d’être abandonné de ses parents. Cette peur est aussi appelée « l’angoisse de séparation ». Elle peut se prolonger pendant plusieurs mois.

La peur de l’étranger

Vers 8 mois, bébé commence à distinguer ses proches des étrangers. Il ne sourit plus au premier venu, mais adopte plutôt un comportement craintif et sauvage. Il se colle à vous et pleure lorsque vous le laissez seul ou en compagnie de quelqu’un. Cette peur de l’étranger est une période clé du développement de bébé. C’est à partir de ce moment qu’il distingue les personnes significatives de sa vie. C’est également signe qu’il gagne en intelligence et prend conscience qu’il peut être séparé de vous. Au fil du temps, il gagnera de la confiance et saura que vos absences ne sont que temporaires.

Des conseils pour aider bébé

Cachez vos émotions

Votre enfant, malgré son jeune âge, ressent vos émotions. Lorsque vous le faites garder, au moment du départ, ne lui montrez pas votre angoisse. Il risque de la ressentir et d’être anxieux à son tour.

Communiquez avec votre enfant

Ne quittez surtout pas votre enfant pendant qu’il a le dos tourné ou lorsqu’il dort. Il risque de le prendre comme un abandon et d’être encore plus paniqué. Prenez le temps de lui dire au revoir. Expliquez-lui que vous partez, mais que vous allez revenir. Ne vous attardez pas trop, inutile de s’éterniser et de rendre le moment dramatique.

Jouez à cache-cache

Amusez-vous à vous cacher avec votre bébé. Ce jeu lui permet de réaliser que même disparus, les objets ou les personnes continuent d’exister. Il comprend aussi que lorsqu’ils réapparaissent, ils sont comme avant.

L’importance de la socialisation

Habituez votre enfant à voir des gens. Toutefois, ne l’obligez pas à aller dans les bras d’une personne qui lui fait peur. Soyez attentif, s’il pleure ou refuse d’être approché par une seule et même personne, il serait important de s’interroger sur les raisons de ce rejet.

Réconfortez bébé

Bébé, pendant cette période, a besoin de votre affection pour se sécuriser. N’ignorez pas ses pleurs, il risque de prendre ça comme un abandon, ce qui pourrait accentuer son angoisse.

Quand s’inquiéter?

L’angoisse de séparation est normale pour des bébés entre 8 et 18 mois. Toutefois, si cette anxiété s’intensifie et empêche votre enfant de se comporter normalement lorsque vous n’êtes pas à ses côtés, consultez votre pédiatre.

Sabrina Hammoum, rédactrice Canal Vie
 

Vous aimerez aussi

Commentaires