Conseils pour bébé nourri au biberon

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles une nouvelle maman choisit de nourrir son bébé au biberon plutôt qu'au sein : enfant peu coopératif, malaise et inconfort, fatigue intense, considérations esthétiques, opération mammaire antérieure, partage avec le père, etc. Quelle que soit la vôtre, sachez avant tout qu'elle est parfaitement valable, peu importe les commentaires et réflexions auxquels vous aurez à faire face...

On déculpabilise

Avant toute chose, il convient de se rappeler qu'être une bonne maman ne dépend pas du fait d'allaiter ou non son bébé. Il y a tellement, tellement d'autres choses à prendre en compte. Depuis plusieurs années, il semblerait parfois qu'on impose l'allaitement comme l'unique solution valable. Évidemment, plusieurs études ont désormais mis en évidence les bienfaits de l'allaitement maternel, nul ne peut le nier... Mais ça demeure un choix personnel.

Même si vous entendez à l'occasion des remarques désobligeantes, remarquez des regards obliques ou subissez les « remontrances » de personnes trop bien intentionnées, ne le prenez pas trop personnel! Vous savez ce qui est le mieux pour vous et votre bébé. Et si vous préférez donner un biberon à votre enfant afin de bien dormir la nuit et ainsi mieux vous en occuper le jour suivant, personne ne devrait avoir le droit de vous faire une quelconque observation!

Vous aimez votre bébé, vous prenez soin de lui de votre mieux. C'est le plus important et c'est cela que votre enfant ressent avant tout.

Choisir le lait...

Il existe plusieurs sortes et marques de préparations lactées pour nourrissons. Lorsqu'on parle de nourrisson sur les emballages de lait, cela concerne les bébés âgés de 0 à 6 mois. Il est très important de respecter les directives indiquées sur l'emballage, parce que la quantité de nutriments ingurgités par votre bébé en dépend.

Les différentes sortes de préparation se valent, même si les quantités de protéines, sucres, graisses ou fer  varient parfois légèrement entre les préparations. Votre pédiatre (ou les infirmières à l'hôpital) vous guidera probablement sur la sorte de lait à favoriser.

Si vous remarquez certains inconforts chez votre enfant (régurgitations, coliques, constipation), n'hésitez pas à en faire part à votre médecin, qui vous recommandera alors une autre sorte de préparation dont la composition conviendra peut-être mieux à votre bébé.

Si votre médecin détecte une intolérance aux protéines bovines, il vous faudra choisir une préparation à base de protéines végétales (soya).

Sachez aussi qu'il existe des préparations en poudre qu'il faut reconstituer en y ajoutant de l'eau, et des préparations prêtes à l'emploi en briques ou conserves. Les deux options sont aussi saines l'une que l'autre... Seul votre portefeuille verra la différence.

... et les accessoires

Vous trouverez sur le marché un grand nombre de biberons : en verre, en plastique, petits, grands, moyens, coudés, à forme ergonomique, etc. Et c'est la même chose pour les tétines : elles existent en caoutchouc ou en silicone, et de formes diverses. Commet choisir ce qui conviendra le mieux à votre enfant?

Le biberon

  • En verre, il est très facile à nettoyer et stériliser, mais devient dangereux dés que bébé grandit.
  • En plastique, il est plus léger et incassable, mais il ternit facilement et vous devrez en changer plus fréquemment.
  • Sa forme n'a que peu d'incidence sur le boire du bébé. Ici, c'est surtout votre propre confort qui entre en compte. Si vous préférez utiliser un biberon « coudé » pour le bien-être de votre poignet, rien ne vous en empêche, mais bébé ne sentira pas la différence.
  • Les bouteilles contiennent entre 30 et 350 ml de liquide. Un nouveau-né boit de petites quantités au début, mais sa consommation augmentera vite à 250 ml, environ, par boire... Ne stockez donc pas trop de « mini » biberons.

Les tétines

  • Celles en caoutchouc sont molles et conviennent parfaitement aux bébés « paresseux » qui ont du mal à téter. Par contre, elles s'usent rapidement et il faut en changer souvent.
  • Celles en silicone sont inodores, mais elles durcissent à force de lavage et finissent par se fendiller.


Dans les deux cas, il convient de bien vérifier le débit du lait. S'il est trop lent, bébé va s'énerver de ne pouvoir boire aussi vite qu'il le veut, s'il est trop rapide, l'enfant pourrait s'étouffer en buvant. Il vous sera peut-être nécessaire d'essayer plusieurs tétines avant de découvrir celle qui convient parfaitement à votre bébé. Et n'oubliez pas que toutes les tétines ne sont pas « compatibles » avec tous les biberons...

Quelques trucs à ne pas oublier

  • Il faut parfaitement laver le biberon et tous ses composants (tétines, bagues, bouchons) après utilisation, même si vous le stérilisez par la suite.
  • La stérilisation est recommandée jusqu'à 4 mois environ (dans l'eau bouillante, ou à froid avec des pastilles, ou avec un appareil spécial).
  • Lavez-vous soigneusement les mains avant chaque boire.
  • Jetez systématiquement tous les restes de préparation.
  • Bébé aime généralement son lait tiède, mais faites attention de ne pas le faire trop chauffer pour ne pas brûler sa petite langue. Le test de la goutte sur l'intérieur de votre poignet conviendra parfaitement (vous ne devez sentir ni chaud ni froid).
  • Un biberon ne doit jamais être conservé plus d'une heure en dehors du réfrigérateur.
  • Faites bouillir l'eau du robinet (et même en bouteille) au moins une minute pour préparer les biberons puis couvrez là et laissez la refroidir avant de l'utiliser.
  • Enfin... Profitez du moment! Nourrir votre bébé en le regardant dans les yeux et lui parlant doucement devrait toujours être un moment magique. Ce n'est pas parce que vous n'allaitez pas que vous ne pouvez expérimenter un moment de fusion intense avec votre enfant.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Cet article a été révisé par Geneviève Harbec, cadre conseil pour le secteur de la pédiatrie au Chu Sainte-Justine.

Logo ste-justine

Vous aimerez aussi

Commentaires