Auteur
Ann-Marie Gélinas

Prendre l’avion avec un nourrisson ou avec de jeunes enfants comporte son lot de stress. Surtout la première fois. Mon bébé va-t-il avoir peur? Va-t-il pleurer, et déranger tout le monde? Aura-t-il des nausées ou de l’inconfort? Qu’est-ce que je dois absolument apporter dans mes bagages? Nous devons arriver 3 heures d’avance à l’aéroport : que ferons-nous pendant tout ce temps? Je prends l’avion seule avec bébé : comment vais-je arriver à transporter tout le nécessaire? Il n’y a pas que vous qui vous posiez ces questions. Mais soyez sans crainte, il existe plusieurs astuces, outils et mécanismes pour faciliter non seulement le vol, mais aussi toute la période avant le décollage. Suffit d’un peu de patience, de beaucoup de préparation et peut-être aussi de quelques investissements judicieux…

Conseils pour prendre l’avion avec bébé

Préparez vos valises intelligemment

Bien sûr, vous voudrez tout emporter pour vous assurer de ne manquer de rien une fois sur place. Ce n’est pas complètement tordu, mais sans doute un peu trop zélé. Car au-delà de l’espace, il y a la question du poids : si votre valise est trop lourde, on vous facturera le surplus de poids.

Pour éviter cette surcharge, faites une liste de tout ce que vous pourrez trouver sur place. Pour les produits, priorisez les formats voyage. Munissez-vous d’un pèse-bagage — que vous placerez ensuite dans votre valise, pour le retour — et vérifiez que votre valise respecte le poids réglementaire. Dans la négative, ne commettez pas l’erreur de la vider pour remplir votre bagage à main, puisque vous croulerez sous le poids une fois à l’aéroport, avec bébé dans les bras.

Bouteilles de voyage bleues

Ces petites bouteilles que vous pouvez vous procurer en pharmacie sont idéales pour alléger vos valises.

Autre conseil par rapport aux bagages : on a souvent tendance à préparer la valise en fonction de la personne à qui elle appartient, mais ce n’est pas la méthode la plus efficace. Pensez plutôt aux étapes du voyage et aux différents besoins. Par exemple, le bagage à main devra contenir des jeux et jouets pour l’avion, des vêtements de rechange pour chaque enfant, une couverture et un toutou, les appareils électroniques, des casques d’écoute ou écouteurs ainsi que le nécessaire pour assurer votre confort en vol. Exit les chaussures et la trousse de maquillage!

Rationalisez le nombre de bagages

C’est souvent seulement une fois à l’aéroport, lorsque vous débarquez tout votre attirail de la voiture, que vous réalisez à quel point vous êtes chargé. Après avoir enregistré vos bagages, il vous restera tout de même la poussette, votre bagage de cabine, le sac à couches de bébé et votre sac à main. Ouf!

Lorsque vous voyagez avec un bébé en avion, il est avantageux de remplacer votre sac à main et le sac à couches par un sac à dos multifonction. En prime, il vous laisse les bras libres et les épaules allégées. Une autre façon de rationaliser? Faire l’acquisition d’une valise Bagrider. L’entreprise Mountain Buggy a conçu une valise incroyablement pratique qui joue aussi le rôle de poussette. Il suffit de retirer le dossier de la valise, d’extraire le second ensemble de roues, d’y asseoir bébé et de l’attacher à l’aide du harnais intégré. Tadam! Une valise-poussette. Quelle invention!

Renseignez-vous sur les avantages offerts (et profitez-en!)

De nombreuses compagnies aériennes prévoient un embarquement prioritaire pour les familles voyageant avec de jeunes enfants. Vous pouvez ainsi monter à bord de l’avion avant les autres voyageurs et prendre tout le temps nécessaire pour installer bébé et ranger les bagages de cabine sans ressentir de pression. C’est le cas notamment pour Air Transat, Air Canada, Sunwing et Air France, qui vous accueilleront en priorité.

Ces compagnies offrent également des cadeaux à leurs jeunes passagers pour les distraire pendant le vol. Le Club Enfants d’Air Transat — auquel on peut adhérer gratuitement — va encore plus loin. En plus de la trousse comportant des articles de voyage, comme des crayons, un ballon de plage et une couverture, il comprend la présélection gratuite des sièges standards, l’enregistrement accéléré au comptoir famille et la livraison prioritaire des bagages.

Notez que les transporteurs américains United, US Airways et American Airlines n’offrent plus l’embarquement prioritaire avec un bébé depuis quelque temps déjà.

Améliorez votre confort en vol

D’accord, le concept de confort en vol est pratiquement un paradoxe, mais il est tout de même possible de l’améliorer en prenant soin d’apporter quelques accessoires pratiques. L’entreprise Vol privé se spécialise d’ailleurs dans la conception d’articles de confort pour le voyage, dont un oreiller en mousse mémoire joliment baptisé « Nuage » pouvant servir de support de cou ou de support lombaire, un masque repose-yeux avec coussinet de billes qui procure un effet apaisant et qui bloque la lumière et une couverture faite de laine mérinos à 100 % à la fois grande, légère et compacte. Le tout lavable, fabriqué au Canada et vendu dans un coquet sac réutilisable.

Et pour les enfants? Vous allez être jaloux. Avez-vous entendu parler du BedBox de la compagnie JetKids? Il est possible que non puisque l’entreprise — et le produit — n’existent que depuis deux ans. Il s’agit tout à la fois d’un bagage de cabine, d’une valise à chevaucher et d’un lit ou repose-pied pour l’avion. Votre enfant peut donc parcourir l’aéroport en entier assis sur sa valise, laquelle contient tout le nécessaire pour l’avion, avant l’embarquement. La période d’attente et les longues marches se transforment soudainement en une véritable partie de plaisir!

Une fois à bord, après les phases de roulage et de décollage, vous pouvez convertir le BedBox en un lit qui permet d’accueillir confortablement les enfants allant jusqu’à 7 ans et pesant jusqu’à 35 kg. Votre poussin peut donc s’offrir un repos de qualité en vol ou encore s’étirer de tout son long s’il en ressent le besoin. Le produit convient à la plupart des sièges en classe économique, accommode la ceinture de sécurité et comporte un matelas lavable.

Petit garçon qui tire son BedBox

L’enfant peut chevaucher le BedBox, mais il peut aussi simplement le tirer à l’aide de la ganse pratique.

BedBod en mode repose-pieds

Le BedBox en mode « repose-pied ».

Le BedBox une fois déployé en lit.

Le BedBox une fois déployé en lit.

Un petit détail à considérer : comme le BedBox est nouveau, ce ne sont pas toutes les compagnies aériennes qui l’admettent officiellement ou qui ont même pris position par rapport à son utilisation, mais de nombreuses discussions sont actuellement en cours. Nous vous conseillons simplement de vous renseigner auprès de votre transporteur.

Bon voyage!

Vous aimerez aussi