Auteur
Ann-Marie Gélinas

Vous voilà face au fameux dilemme : poussette ou porte-bébé en voyage? La première ne vous demande aucun effort, mais elle est encombrante. Le porte-bébé, en revanche, peut se glisser dans une valise, mais vous demandera une certaine dose d’endurance une fois à destination. Qu’à cela ne tienne, vous optez pour le portage pour tous les avantages et les bienfaits qu’il procure. Mais quel type de porte-bébé choisir? Cela dépend d’un grand nombre de facteurs, que nous avons décortiqués pour vous avec l’aide de notre collaboratrice et ergothérapeute Julie Robin.

Les critères pour choisir un porte-bébé

Le portage comporte de nombreux avantages, mais le choix du porte-bébé peut sembler étourdissant : tellement de marques, de modèles, de caractéristiques et de matériaux à évaluer!

Voici les 6 principaux éléments à considérer pour choisir votre porte-bébé :

  1. Les caractéristiques du bébé : Le poids, l’âge et surtout les compétences motrices du bébé ont une grande incidence sur le type de porte-bébé et les positions de portage.
  2. La personnalité du bébé : A-t-il un tempérament curieux? Aime-t-il toucher à tout? Ou est-il davantage du type craintif ou cajoleur?
  3. Le type d’activité à réaliser : Souhaitez-vous faire de courtes escapades en ville ou à la plage ou comptez-vous vous aventurer en montagne ou dans les sentiers de campagne durant de longues heures?
  4. La facilité d’utilisation : Êtes-vous à l’aise à nouer une écharpe? Ou préférez-vous un modèle préformé muni de sangles et de ceintures réglables?
  5. Le confort du parent : Idéalement, pour vous assurer d’un bon confort, vous devez essayer le porte-bébé en plaçant bébé dedans. Considérez vos caractéristiques personnelles, comme votre tendance à avoir chaud ou à avoir mal au dos. Si les deux parents souhaitent utiliser le porte-bébé, il faut aussi tenir compte du bien-être et de l’aisance des deux porteurs, en particulier sur le plan des réglages. On favorisera un modèle dont le réglage des courroies est simple et rapide.
  6. Le budget : Déterminez-le à l’avance puisqu’il existe une grande différence de prix d’un type de porte-bébé à un autre.

3 principaux types de porte-bébé

L’écharpe de portage

Il existe deux types d’écharpes : extensible et tissée. L’écharpe extensible peut s’utiliser dès la naissance et permet de « mouler » le nouveau-né sur le porteur. La pression du tissu extensible et la grande proximité du parent favorisent un effet modulateur calmant et réconfortant pour plusieurs enfants.

Vous pouvez donc placer votre poupon en position regroupée (les bras et les jambes rassemblés au milieu du corps) ou en position berceau pour l’allaiter dans l’écharpe. Par contre, l’élasticité du tissu offre peu de résistance, ce qui vous oblige à changer de mode de portage lorsque bébé atteint quatre mois environ.

L’écharpe en tissu offre les mêmes avantages que l’écharpe extensible, mais dure plus longtemps puisqu’elle n’est assortie d’aucune limite de poids. Portez cependant une attention particulière aux points de pression qui se créent lorsque le tissu se rassemble, ce que votre enfant sentira aussi.

Entre six et 12 mois, ou lorsque votre enfant est capable de bien tenir sa tête et de redresser le haut de son dos, il est également possible de le porter sur le dos à l’aide de l’écharpe tissée, mais vous devrez être à l’aise avec les techniques de nouage avancées. Un autre désavantage de ce type de porte-bébé : la chaleur. Le contact direct fait monter la température du porteur et du « porté », même si le tissu offre un certain degré d’aération.

L’écharpe tissée Mère Hélène

L’écharpe tissée

Crédit photo : Mère Hélène

L’écharpe extensible Mère Hélène

L’écharpe extensible

Crédit photo : Mère Hélène

Le porte-bébé préformé

Si le nouage des écharpes vous effraie, ne cédez pas à la « pression de l’écharpe ». Optez plutôt pour le porte-bébé préformé. Certains s’utilisent dès la naissance (dès 7 lb ou 8 lb) et s’ajustent beaucoup plus facilement grâce au réglage rapide des sangles et des boucles. Le rembourrage des sangles et de l’assise permet aussi d’alléger les points de pression, tant chez le porteur que chez l’enfant.

De nombreux modèles sont dotés d’une bande de tissu qui contribue à soutenir le haut du cou lorsque le bébé est très jeune, que vous pouvez ensuite replier une fois sa musculature mieux développée. Et vous n’aurez besoin que d’un seul porte-bébé de la naissance à quatre ans environ (jusqu’à une quarantaine de livres, selon les modèles).

De plus, certains modèles permettent de porter votre tout-petit face au monde tout en respectant la position physiologique, ce qui convient particulièrement bien aux bébés curieux. Mais attention à la surcharge de stimuli : si bébé pleure et semble agité, il est possible qu’il ait simplement besoin d’un retour au calme, face vers vous.

Ici aussi, vous éprouverez quelques difficultés si vous êtes du genre à avoir chaud facilement. Bien que le tissu soit moins enveloppant que les écharpes, le matériau typiquement épais des porte-bébés préformés ne fait généralement pas bon ménage avec la chaleur corporelle. Toutefois, plusieurs marques proposent maintenant des tissus permettant une meilleure circulation d’air.

À noter que les porte-bébés indiquant un portage physiologique (de type écharpe ou préformé) permettent d’y placer l’enfant dans une position optimale en respectant certains critères, comme la position des jambes et des hanches, la courbure du dos et le soutien adapté en fonction de l’âge. La position physiologique – ou ergonomique – est l’une des notions essentielles au portage.

Le porte-bébé préformé Mère Hélène

Le porte-bébé préformé

Crédit photo : Mère Hélène

Le porte-bébé de randonnée

Le porte-bébé de randonnée, formé d’une structure métallique, de tissu et de sangles, est spécialement conçu pour les amateurs de longues promenades. Il permet d’effectuer de grandes distances et de s’aventurer dans des endroits autrement inaccessibles avec un jeune enfant.

Généralement, pour le portage dorsal, vous devez attendre que bébé ait aiguisé ses compétences motrices avant de choisir ce mode de transport. Pour ce type en particulier, il faut que votre poupon puisse se tenir assis seul (vers neuf mois environ). Mais vous en apprécierez ensuite les avantages : l’enfant est plus haut, ce qui lui permet de voir tout ce qui l’entoure, tandis que la position vous tient à l’abri de la chaleur du portage. Vous pourrez aussi doter votre porte-bébé d’accessoires, comme un pare-soleil, une protection de pluie ou des étriers, puisqu’il accueillera votre poussin jusqu’à ce qu’il atteigne environ quatre ans, ou 45 livres.

Il faudra cependant songer à investir une somme décente pour dénicher un modèle léger et aussi faire un essai en magasin avec bébé, question de voir sa réaction face à cette nouvelle perspective tout en hauteur.

Porte-bébé de randonnée Thule

Le porte-bébé de randonnée

Crédit photo : Thule

Vous aimerez aussi