5 aliments à éviter en voyage avec des enfants

Auteur
Ann-Marie Gélinas

Avec la collaboration de Geneviève Forget, infirmière-chef à la clinique santé voyage de la fondation du CHUM

On voyage pour se reposer, se dépayser, fuir le temps froid ou maussade, mais aussi, et surtout pour découvrir de nouvelles choses et faire de nouvelles expériences. Les expériences culinaires comptent souvent et pour plusieurs parmi les plus belles façons de découvrir la culture d’un pays. Au cours des dernières années, la gastronomie est devenue un élément incontournable des voyages et parfois même son point central. À preuve, les agences et les guides de voyage proposent désormais des escapades « culinaires », « gourmets » ou « gastronomiques » à la tonne. Mais qu’en est-il lorsque l’on voyage avec de jeunes enfants? Peut-on être aussi curieux et aventuriers? Y a-t-il des règles de base à respecter pour éviter de mettre notre santé en danger — ou pire, celle de nos enfants?

Aliments à éviter pour les enfants lorsqu’on voyage

Plutôt que de faire la liste des aliments recommandés et des trucs pour bien nourrir bébé en voyage, il paraît plus simple d’énumérer les aliments à éviter dans les autres pays. Par « autres pays », nous entendons surtout les destinations soleil, comme le Mexique, les Caraïbes et les pays de l’Amérique centrale ou du Sud, et non les pays développés d’Europe, comme l’Espagne, l’Italie ou la Grèce, par exemple.

Règle numéro 1 : Jamais d’eau du robinet.

À part pour le Canada et les États-Unis, les risques que l’eau ne soit pas potable dans le pays visité sont énormes. Souvent, les habitants du pays vous diront qu’il est parfaitement possible de boire l’eau du robinet puisqu’ils le font eux-mêmes depuis toujours, mais en réalité, c’est que leur système immunitaire s’est habitué à cette eau. Ne tentez jamais l’expérience puisque vous le regretterez amèrement.

Pour consommer de l’eau, deux solutions s’offrent à vous : l’eau en bouteille ou l’eau bouillie. La première est polluante et la seconde, peu pratique, mais écologique. Vous pouvez donc apporter dans vos valises des bouteilles en plastique et acheter ensuite de grosses bouteilles d’eau pour les remplir. Un petit truc : certaines chambres d’hôtel sont dotées d’une bouilloire.

N’oubliez pas de laver toute la vaisselle avec de l’eau purifiée, comme vos bouteilles en plastique et les biberons de bébé, de même que les aliments achetés sur place, avant de les consommer. Vous devrez aussi utiliser de l’eau en bouteille pour vous brosser les dents et bien surveiller bébé lorsqu’il se baigne ou prend son bain, car certains jeunes baigneurs ont tendance à avaler de l’eau lorsqu’ils jouent au petit poisson.

Les boutiques de la coopérative Mountain Equipment Coop (souvent appelée la MEC) proposent aussi diverses solutions pour l’eau en voyage, comme des comprimés de purification d’eau ne contenant pas d’iode et sécuritaires pour tous, y compris les femmes enceintes et les enfants.

Règle numéro 2 : Oui au lait, mais maternel, maternisé ou pasteurisé.

Si vous allaitez bébé, vous aurez un souci de moins puisque vous n’aurez pas à vous questionner au sujet du lait. En effet, le lait ailleurs est bien souvent non pasteurisé, ce que notre corps de Nord-Américain ne saurait supporter. Il est donc important de vous informer auprès de votre hôtel au sujet de la pasteurisation du lait. Il en va de même pour les fromages et le yogourt : il y a de très fortes chances qu’il s’agisse aussi d’aliments à éviter lorsque vous voyagez avec des enfants.

Une chose à prévoir, par contre : du lait maternisé. Même si vous allaitez, il est préférable d’emporter un contenant de préparation pour nourrissons, au cas où vous tomberiez malade ou vous devriez vous séparer de bébé pendant quelques heures. Mieux vaut prévenir…

Règle numéro 3 : Exit les viandes et poissons crus.

D’accord, il s’agit de la règle la plus cruelle. Sous un soleil de plomb, dans un décor paradisiaque planté de palmiers et de cocotiers, les colorés sushis, odorants ceviches et verdoyantes salades nous interpellent toujours, tout particulièrement en raison de leur apparente fraîcheur. Or, ce sont les pires choix à faire. Sachez-le : les aliments crus ne figurent sur aucune liste de recommandations pour les repas avec bébé en vacances.

Bien qu’il soit crève-cœur de nous priver de ces aliments bons et sains, ce conseil est très facile à appliquer. Optez donc toujours pour des aliments chauds et bien cuits, ce qui vous tiendra loin des bactéries et donc des risques de contamination potentiels.

Règle numéro 4 : Lavez et épluchez vous-même vos fruits.

Les pays chauds regorgent de savoureux fruits exotiques et vous aurez enfin l’occasion d’en déguster toute la fraîcheur. Mais attention : ce ne sera pas sans effort! Si les tranches de fruits du buffet de votre hôtel tout inclus vous semblent appétissantes, nous vous recommandons tout de même de vous en éloigner.

Un conseil pour éviter que vos enfants ne tombent malades en voyage? Ne mangez que des fruits à pelure, que vous laverez et pèlerez vous-même. Sans exception. Pensez à utiliser de l’eau purifiée ou bouillie pour bien les nettoyer et songez à mettre un économe et un couteau d’office (rangé dans son étui) dans vos bagages. Vous serez ainsi toujours prêt pour une collation santé sur le pouce!

Règle numéro 5 : Si vous mangez du poisson, choisissez-le petit.

Le poisson est toujours un excellent choix de mets à déguster en voyage, car il est bien souvent pêché à proximité. Rien de mieux que des aliments frais et locaux pour se régaler la conscience tranquille, direz-vous… C’est vrai, mais prenez garde aux gros poissons. Comme elles se nourrissent de plus petits poissons, certaines espèces accumulent dans leur corps une toxine appelée la ciguatoxine et pourraient vous transmettre la ciguatera. Pour l’éviter, on choisit des poissons plus petits, de la taille d’une assiette. Il est donc préférable de voir la bête en entier plutôt que de se faire servir des morceaux ou filets tirés d’on ne sait quel animal.

En suivant ces cinq règles simples, vous profiterez pleinement de votre voyage sans avoir à vous soucier des risques pour votre santé et celle de vos enfants. Vous en repartirez simplement avec de plus beaux souvenirs encore.

Vous aimerez aussi