La zoothérapie : comment les animaux nous aident à guérir

Auteur
Marie-Ève Laforte
Chien en laisse dans un champs avec une fillette

Connaissez-vous la zoothérapie, aussi appelée « thérapie assistée par les animaux »? C'est une pratique relativement nouvelle, mais de plus en plus étendue.

Voici un portrait de l'intéressant phénomène qu'est la zoothérapie.

Comment est née la zoothérapie?

La zoothérapie provient du monde anglo-saxon; on l'appelle en anglais le pet therapy. Même si la pratique existe probablement depuis longtemps, les premières mentions de la thérapie assistée par les animaux datent du 18e siècle, dans une clinique en Angleterre. La pratique est devenue de plus en plus répandue aux États-Unis, avant de finalement arriver ici, au Canada.

La zoothérapie, c'est quoi exactement?

La zoothérapie ne vise pas la guérison directe d'une maladie, d'un handicap ou d'un autre problème, mais plutôt l'amélioration du bien-être du patient afin qu'il puisse y trouver des bienfaits. Elle est utilisée en complément des thérapies traditionnelles, comme la médication et les autres traitements. La zoothérapie peut par exemple :

  • Améliorer la qualité de vie
  • Réduire le stress et l'anxiété liées à une situation difficile
  • Remonter le moral
  • Aider un patient à s'ouvrir vers les autres

Tous ces facteurs peuvent aider à la guérison.

Chien dans un hopital

 

Qui peut bénéficier de la zoothérapie?

La zoothérapie peut être appliquée à de nombreuses situations, en voici quelques-unes :

  • Les personnes souffrant de maladies mentales
  • Les enfants dans le spectre de l'autisme
  • Les enfants victimes d'abus
  • Les enfants souffrant de troubles de comportement
  • Les personnes hospitalisées, enfants comme adultes
  • Les personnes en réhabilitation
  • Les personnes âgées souffrant de maladies chroniques et/ou de troubles de mémoire
  • Les personnes handicapées
  • Les malades en phase terminale
  • Les prisonniers

Chat dans les bras d'une dame âgée

 

À quels résultats peut-on s'attendre?

Les résultats peuvent varier énormément selon les individus et leurs problématiques particulières. Voici quelques bienfaits souvent confirmés dans la pratique :

  • Un chien énergique pourra redonner de la motivation et de la joie à une personne souffrant de dépression
  • Un lapin, de par son côté doux et passif, peut aider à calmer les gens très stressés
  • Les animaux peuvent aider les enfants autistes à se désensibiliser pour atténuer leur trop-plein sensoriel
  • Les animaux peuvent amener une source de motivation à des personnes atteintes de troubles de santé mentale
  • Les chats peuvent apporter un sentiment de bien-être aux personnes souffrant d'Alzheimer
  • Les animaux peuvent désamorcer une attitude agressive
  • Les animaux peuvent aider une personne à retrouver confiance en soi, en lui permettant de prendre sa place et en se faisant obéir

Différentes études ont également prouvé des bienfaits physiques à la zoothérapie, comme une baisse de la pression artérielle. L’ocytocine, l'hormone du bien-être sécrétée lorsque les humains flattent un animal, permettrait au corps de se préparer à la guérison et d'activer la régénération des cellules.

Quels animaux peuvent devenir des thérapeutes?

De par leur très grande proximité avec les humains, les chats et les chiens sont évidemment tout désignés pour aider les gens. Mais la zoothérapie ne s'arrête pas là. D'autres animaux peuvent également participer à cette thérapie et faire du bien :

  • Chevaux
  • Cochons d'Inde
  • Lapins
  • Perroquets et perruches
  • Singes
  • Dauphins

L'important est que l'animal soit affectueux et de nature sociable, douce. Il existe également d'autres critères assez stricts à respecter :

  • L'animal doit être en santé et évidemment ne pas avoir de parasites
  • L'animal être bien élevé et facilement répondre aux commandes
  • L'animal doit répondre positivement à différentes situations et stimuli
  • Côté personnalité, l'animal doit se laisser approcher, toucher, brosser, prendre et promener en laisse par des étrangers. Il doit être capable de rester calme et confiant peu importe la situation. Il doit aussi être enjoué et affectueux envers tout le monde, et doit être en mesure de bien réagir au milieu d'une foule.

Pour en savoir plus sur la zoothérapie

Vous aimerez aussi