Qu’est-ce que le «White shaker syndrome»?

Auteur
Dre Maude Imbeault
York dans un champ

Bonjour,

Mon chien, un York de 14 ans, est atteint de tremblements qui ressemblent au White shaker syndrome. J'ai parlé à mon vétérinaire des tremblements que mon chien a après avoir entendu certains bruits : papier froissé, clés dans la serrure, etc. Les tremblements semblent le paralyser et lui font perdre le maintien sur ses pattes. Ces dernières fléchissent et s'écartent au lever et à l'approche de sa gamelle comme si la joie ou le stress le déstabilisaient.

Mon York est traité au bénéfortin pour insuffisance cardiaque et rénale. Il a aussi été mis sous perfusion le 2 juillet dernier pendant 48 heures, car il faisait une crise d'urée. Son analyse de sang était bonne jeudi dernier. Quand j'ai parlé des tremblements à mon vétérinaire, il m'a dit que vu ses problèmes aux reins et au coeur, mon chien ne pouvait pas être traité avec de la cortisone. Que faire? Mon chien semble avoir besoin de plus d'attention qu'il réclame et il ne doit pas comprendre ce qui lui arrive, sinon il réagit bien et reste propre... merci!

Marielle Paulin

Réponse de l’experte

Bonjour Mme Paulin!

Le cas de votre chien est intéressant. Par contre, ses symptômes ne ressemblent pas vraiment au « White shaker syndrome ». Le « White shaker syndrome » est en fait une méningo-encéphalite, donc une inflammation des méninges et de l’encéphale. Cette inflammation cause des tremblements qui ne cessent que lorsque l’animal est endormi, ce qui ne semble pas être le cas chez votre chien, est-ce que je me trompe?

En plus, ce sont habituellement de jeunes chiens qui présentent ce problème. Vous savez, les tremblements chez un vieux chien peuvent être causés par plusieurs choses, dont une tumeur au système nerveux, une maladie neurologique dégénérative, ou certaines formes de convulsions. Le vieillissement du cerveau en soi peut également causer de légers tremblements!

Avez-vous discuté avec votre vétérinaire de la possibilité d’aller en imagerie médicale pour poursuivre le diagnostique? Évidemment, cela vous revient de déterminer jusqu’où vous voulez aller dans les investigations, considérant l’âge et la condition de santé de votre toutou. J’aurais bien voulu vous dire qu’un traitement à la cortisone aurait réglé le problème de votre chien, mais, malheureusement, j’ai peur que la condition ne soit plus sérieuse que ça. Je vous souhaite bon courage…

Vous aimerez aussi