Comment choisir son chien

Auteur
Muramur
Chiots Golden Retriever sur une buche

Savez-vous comment choisir son chien? Vous pensez peut-être que tous les chiots ont à peu près le même caractère. Erreur! En entrant chez vous, le chiot devient un individu à part entière et il réagit à sa façon dans son nouvel environnement.

Attitude

Choisissez un chiot qui, à l'âge de six ou huit semaines, vient vers vous avec confiance et agite la queue amicalement. Un chiot bien élevé accueille les nouveaux venus avec calme et confiance et se montre heureux quand on le prend et qu'on le traite avec douceur. Évitez les chiots qui s'écrasent sur le sol devant vous ou qui essaient de vous éviter.
 
Si celui que vous avez acheté redoute les êtres humains, vous devrez vous employer fermement, pendant qu'il est encore jeune, à corriger cette attitude.
 

Comportement de la mère

Le comportement de la mère avec ses chiots vous donnera une idée de la personnalité de votre toutou.
 
Les réactions nerveuses font généralement partie de l'héritage génétique. Le chiot qui, tout petit, a vu sa mère accueillir les étrangers avec frayeur et hostilité assimile cette attitude et la reproduit quand il devient adulte. Quand je rencontre des gens dont les chiots manifestent de la crainte et de l'agressivité et que je leur demande s'ils ont vu la mère du chien, ils me répondent souvent : « Oh oui, mais je ne pouvais pas m'approcher d'elle » ou, pire encore, « Oui, mais elle nous a mordus. »
 
Un couple dont le chien se montrait très agressif à l'égard des étrangers et qui l'avait acheté en sachant pertinemment que ses parents étaient des chiens de garde a déclaré qu'il voulait justement que leur chien soit un chien de garde, mais non qu'il morde les gens !
 
Des éleveurs vous diront peut-être que vous ne pouvez voir la mère des chiots parce qu'elle est devenue très agressive envers les étrangers depuis qu'elle a donné naissance. Déduisez-en qu'elle se méfiait déjà des étrangers et que cette attitude s'est confirmée lorsqu'elle a dû affronter le stress de la maternité et rencontrer de nombreux visiteurs. Il ne serait pas sage d'en adopter un.
 

Se méfier des éleveurs

Enfin, méfiez-vous des nombreux éleveurs et commerçants malhonnêtes qui se servent des chiots pour faire de l'argent. Je connais un homme qui élève des bergers allemands dont le caractère est peu fiable et qui les vend en assurant le client qu'il les reprendra si quelque chose cloche. Les maîtres de ces chiens les lui remettent généralement quand les animaux ont un an parce qu'ils sont incapables de les dresser ; notre homme les revend alors comme chiens de garde.

Categories

Vous aimerez aussi