Comment apprendre la propreté à son chien

Chiot

Adopter un chiot vient avec des responsabilités, mais aussi avec une éducation à faire. Tout comme un enfant, le chiot a besoin d’apprendre à être propre. Voyez comment apprendre la propreté à son chien.

Fini le temps où l'on immergeait le museau du chien dans son urine pour lui « montrer son erreur ». Il existe différents moyens pour apprendre au petit toutou à sortir dehors pour aller faire ses besoins. Mais la clé, comme dans tout apprentissage, demeure la patience. Et rappelez-vous que la punition ne sera jamais « payante ».

Rassurez-vous tout de suite, il est extrêmement rare qu’un chien ne parvienne pas à apprendre à être propre. Comme c’est souvent le premier apprentissage à faire pour le chiot, les maîtres qui ont plus de difficulté se sentiront coupables et déduiront que leur chien ne comprend rien. Rappelez-vous, « patience » est le mot clé. Un chiot, c’est comme un enfant, donnez-lui le temps, et tout comme certains humains, certains chiens apprennent plus rapidement que d’autres. Donc, ne vous découragez pas.

Une étape à la fois

Avant l’âge de quatre mois, votre chien n’est pas vraiment en mesure de se retenir, donc sortez-le souvent. Dans la maison, vous pouvez aussi installer à un endroit une sorte de « tapis couche » au sol, fait expressément pour l’apprentissage de la propreté. Le papier journal peut aussi faire l’affaire. Quand toutou commence à renifler le sol continuellement, il peut avoir envie de faire ses besoins. Dirigez-le alors à l’endroit désigné. Lorsque votre petite boule de poils y fera ses besoins, félicitez-le sur-le-champ. Il comprendra vite que c’est l’endroit où il doit le faire, et vous pourrez graduellement vous diriger vers l’extérieur de la maison. Si vous arrivez trop tard et qu’il a commencé à faire ses besoins hors de la limite désignée, ne criez pas, ne le grondez pas, mais dirigez-le tout de même vers l’endroit où il doit le faire.

Certains propriétaires de petits chiens, comme les chihuahuas ou les yorkshires, préfèrent montrer à leur petit compagnon à faire leurs besoins dans un genre de litière. C’est un choix, mais sachez qu'aussi petits soient-ils, tous les chiens ont besoin de sortir et de se dégourdir les pattes. Sinon, ils seront intenables dans la maison. De plus, l’exercice sera aussi profitable pour vous.

Soyez tolérant pour les « accidents », votre chien est en apprentissage, ne le grondez pas. De plus, nettoyez quand il n’est plus là. Pourquoi? Simplement parce que le fait de vous voir accroupi avec un linge ou une vadrouille pourrait l’inciter au jeu. On ne punit pas, mais on ne souhaite pas non plus encourager la situation.

Allez à l’extérieur

Au début, attendez-vous à devoir sortir souvent. Moments inévitables toutefois : dès qu’il se réveille, après les repas et après le jeu. Tentez de sortir régulièrement dans la journée, aux heures ou toutes les deux heures. Graduellement, vous pourrez espacer les sorties. Il sera plus en mesure de se retenir. Durant la promenade, lorsque le chien fait ses besoins, félicitez-le, récompensez-le et poursuivez un peu la balade pour que le chiot ne croie pas qu’une fois ses besoins terminés, la promenade est terminée. Donc, pensez à apporter des croquettes de sa nourriture ou de petits morceaux de biscuits à lui donner lorsqu’il fait ses besoins à l’extérieur.

Vous verrez qu’habituellement, autour de six mois environ, le chiot devrait avoir assimilé qu’il doit sortir pour ses besoins, mais ne paniquez pas si cela prend un peu plus de temps.

Autre petit truc, lorsque votre chien s’approche de la porte de sortie, vous pouvez alors sortir avec lui, et s’il fait ses besoins, les grandes félicitations sont encore de mise. Il prendra éventuellement l’habitude de s’asseoir devant la porte pour sortir.

Certains chiens développent aussi leur propre tactique, ils viennent vous chercher, gémissent ou grattent la porte.

Répondez au message.

Vous aimerez aussi