Faire accoupler sa chatte : une bonne idée?

Auteur
Dre Maude Imbeault
Maman chatte et son bébé

Question de Sophie

Bonjour,chien toujours faim

Je viens d’adopter une petite chatte. Avant de la faire stériliser, j’aimerais lui faire avoir une portée de chatons afin que mes enfants puissent vivre cette expérience. Avez-vous des conseils à me donner avant de l'accoupler?

Merci!

Réponse de l’experte

Bonjour Sophie,

Je comprends votre désir de vouloir partager cette belle expérience avec vos enfants. Toutefois, permettez-moi d’ajouter les éléments suivants à votre réflexion.

Vous avez probablement entendu parler du problème de surpopulation animale au Québec. On compte plus de 2,5 millions de chats et chiens dans la province, dont une proportion importante n’a pas de famille. En effet, plusieurs animaux ont été abandonnés par leur famille et se retrouvent en refuge ou encore pire, certains sont abandonnés à leur propre sort.

On stérilise notre animal pour éviter certains problèmes de santé et de comportement, mais il est tout aussi important de le faire pour contribuer à diminuer ce problème. Vous seriez surprise du nombre d’appels que nous, vétérinaires, recevons à chaque jour de gens qui ne veulent tout simplement plus de leur animal. Nous sommes encore plus sollicités durant la période estivale, en raison des déménagements et des vacances...

Les petits compagnons deviennent soudainement de trop! Plusieurs vétérinaires, dont moi-même, refusent de pratiquer l’euthanasie de convenance (autre que pour des raisons médicales) pour une question de convictions.

Nous sommes par contre bien conscients que cela ne règle pas le problème de surpopulation et d'abandon. C’est pourquoi, comme tous mes collègues, je me sens concernée directement par le problème de surpopulation animale. Je pense que la stérilisation est le devoir de chaque personne qui a le bonheur d’avoir un animal de compagnie dans sa vie.

Je vous invite à consulter le site Web de Stérilisation animale Québec, qui est très pertinent sur la question de la surpopulation animale au Québec. Ce site est mis de l'avant par l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux (AMVQ). Il expose bien les enjeux et les solutions que la profession vétérinaire propose.

Vous comprenez maintenant que je ne peux vous encourager à reproduire votre minette... Pour ce qui est de l’expérience que vous désirez vivre en famille, je vous suggère une belle alternative : la plupart des refuges pour animaux ont besoin de foyers d’accueil pour les femelles gestantes. Afin de leur procurer un environnement plus paisible et douillet qu’une cage de refuge, les futures mamans chiens ou chats sont placées dans une famille qui, comme la vôtre, veut être témoin du miracle de la naissance de petits chatons ou chiots.

La maman arrivera chez vous avant son accouchement, puis vos enfants pourront donner tous les soins et l’affection nécessaires à la maman et aux bébés. Une fois que ces derniers auront atteint l’âge de l’adoption, ils retourneront au refuge ou dans de nouvelles familles.

Le beau côté de la chose est que vous n’aurez pas le souci de trouver des familles pour les petits rejetons, qui soit dit en passant, n’est vraiment pas toujours facile. Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec le nouveau membre de votre famille et j’espère que mes commentaires vous seront utiles.

Categories

Vous aimerez aussi