Je serai là demain

Je serai là demain - Entête

Je serai là demain

Le 15 février 2012, Nathalie Prudhomme recevait un quatrième diagnostic de cancer. Au lieu de baisser les bras et d'attendre la fin, elle a plutôt décidé de foncer, de vivre pleinement sa vie et de dresser la liste de ses volontés, de ses souhaits, de ses projets et de ses rêves... La rage de vivre, la détermination et le courage de cette mère de deux adolescents ont trompé tous les pronostics et confondus les médecins qui lui donnaient 18 mois à vivre. Trois ans plus tard, elle est toujours là. Appuyé par les propos du docteur Richard Béliveau et de la psychologue Lucie Mandeville, le documentaire fait découvrir la philosophie, l'attitude, les actions et le discours de Nathalie face à la mort et qui ont probablement eu un impact significatif sur sa maladie. Son courage de vaincre a fait en sorte qu'elle aura le bonheur de voir " son " documentaire, qui ne devait en principe être complété... que le jour de son décès.

  • Diffusions :

    • Dimanche 9 décembre - 18h00
  • Rediffusions :

    • Mardi 4 décembre - 12h00
    • Vendredi 7 décembre - 21h00
    • Samedi 8 décembre - 11h00

Vous aimerez aussi

Guide des épisodes

Le 15 février 2012, Nathalie Prudhomme recevait un quatrième diagnostic de cancer. Au lieu de baisser les bras et d'attendre la fin, elle a plutôt décidé de foncer, de vivre pleinement sa vie et de dresser la liste de ses volontés, de ses souhaits, de ses projets et de ses rêves... La rage de vivre, la détermination et le courage de cette mère de deux adolescents ont trompé tous les pronostics et confondus les médecins qui lui donnaient 18 mois à vivre. Trois ans plus tard, elle est toujours là. Appuyé par les propos du docteur Richard Béliveau et de la psychologue Lucie Mandeville, le documentaire fait découvrir la philosophie, l'attitude, les actions et le discours de Nathalie face à la mort et qui ont probablement eu un impact significatif sur sa maladie. Son courage de vaincre a fait en sorte qu'elle aura le bonheur de voir " son " documentaire, qui ne devait en principe être complété... que le jour de son décès.