Doit-on se faire vacciner contre la grippe?

Homme qui reçoit un vaccin

L’arrivée de l’automne signifie beaucoup de choses, mais il annonce une certitude qu’il vaut mieux prendre avec un peu d’humour : le retour de la saison de la transmission des virus et des germes! Tout le monde est plus susceptible d’attraper « un petit rhume » durant la saison froide; les virus tendent en effet à préférer les conditions plus froides et moins humides. Malgré les désagréments qu’ils peuvent causer, ces rhumes sont tout à fait normaux. Les adultes en attrapent en moyenne 2 à 4 par année, tandis que les enfants en ont plutôt 6 à 10. Un peu de repos, quelques remèdes et au besoin, des conseils de votre pharmacien de quartier sont tout ce dont vous avez besoin pour retrouver la santé!

Ce n’est pas le cas du virus de la grippe, qui est beaucoup plus sévère et peut causer des complications parfois graves. Même dans le meilleur des cas, la grippe cause une forte fièvre soudaine, une toux et un mal de gorge, des douleurs musculaires ainsi qu’une grande fatigue; ces symptômes durent environ une semaine, mais il n’est pas rare que les personnes affligées mettent deux semaines ou même un peu plus à s’en remettre complètement. Bon an, mal an, selon Statistiques Canada la grippe est également responsable de plus de 12 000 hospitalisations au pays.

Prévenir la grippe

Selon le gouvernement canadien, le meilleur moyen de prévenir la grippe reste de recevoir le vaccin chaque année. Environ le 1/3 des Canadiens de 12 ans et plus posent ce geste important pour leur santé.

Il existe d’autres manières de prévenir la transmission de la grippe, jusqu’à un certain point :

  • Se laver les mains souvent
  • Ne pas porter les mains au visage
  • Désinfecter les surfaces dans la maison, comme les poignées de porte, les robinets, les interrupteurs et les télécommandes
  • Éviter dans la mesure du possible de côtoyer les personnes atteintes de grippe; le virus est en effet hautement contagieux.
  • Tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le coude pour éviter de transmettre le virus si vous êtes malade.

Les avantages du vaccin antigrippal

Le vaccin protège de 3 façons : il prévient dans la plupart des cas l’infection, il diminue la sévérité de la maladie et empêche la transmission à d’autres. C’est important de recevoir le vaccin chaque année parce que le virus de la grippe a tendance à évoluer et que l’immunité contre ce virus diminue avec le temps.

Se faire vacciner en automne, avant le début de la saison de la grippe (qui arrive habituellement autour de décembre) permet donc, plus que tout, la paix d’esprit.

Qui sont les personnes les plus à risque?

Même si presque tout le monde peut bénéficier de recevoir le vaccin contre la grippe, certaines personnes sont plus à risques de souffrir des complications dues à la grippe et auraient encore plus intérêt à recevoir le vaccin :

  • Les bébés et les jeunes enfants entre 6 mois et 4 ans
  • Les personnes âgées de 50 ans et plus
  • Les personnes qui souffrent de problèmes respiratoires, cardiaques ou de maladies chroniques comme le diabète
  • Les personnes immunosupprimées (par exemple à cause de la chimiothérapie, du VIH ou de médicaments anti-rejet)
  • Les femmes enceintes ou qui souhaitent devenir enceintes durant la saison de la grippe
  • Les personnes vivant dans les résidences pour personnes âgées
  • Le personnel en soins de santé
  • Les personnes qui travaillent avec ces groupes à risque.

N’hésitez pas à vous informer auprès d’un professionnel de la santé sur le vaccin antigrippal. Il pourra vous rassurer en répondant à vos questions et vous aider à obtenir le vaccin. Durant les mois de novembre et décembre, il y a plusieurs cliniques de vaccination partout au Québec, par exemple dans les pharmacies, dans les CLSC ou les centres communautaires.

Vous aimerez aussi