Quand doit-on consulter une sexologue?

Auteur
Véronique Larivière, sexologue
Couple en rencontre de thérapie

Beaucoup de gens se posent la question, car bien souvent, amorcer une démarche en sexologie implique de reconnaître une certaine impuissance face à différentes insatisfactions personnelles et relationnelles. Il faut toujours un peu de courage pour faire le premier contact avec un(e) sexologue, mais je vous jure que dès la première rencontre, un poids énorme sera libéré de vos épaules. 

Le temps n’arrange pas tout

L’une des questions que je pose à mes clients lors de la première rencontre c’est: « Qu’avez-vous fait jusqu’à maintenant pour tenter de remédier à la situation préoccupante?» Bien souvent, la réponse est d’avoir délégué au temps le pouvoir de régler tout ça. Or, il est bien évident que le temps n’arrange pas tout, bien au contraire! La passivité devant une situation insatisfaisante n’est assurément pas la solution, car c’est l’action qui apportera les changements auxquels vous aspirez. La rencontre avec un(e) sexologue vous aidera à voir le contexte sous un autre angle et apportera des pistes de réflexion qui vous feront cheminer vers votre idéal personnel et relationnel. 

Ce n’est pas un signe de faiblesse que d’avoir recours à une tierce personne pour régler ses difficultés. On démontre plutôt une grande force en consultant, car on se responsabilise pour atteindre une vie sexuelle à notre image. 

Tout est relié à la vie sexuelle!

Il n’y a pas de difficultés trop petites ou trop grandes pour prendre la décision d’amorcer une démarche en sexologie. Dès que vous ressentez une insatisfaction au niveau de votre vie conjugale et sexuelle, c’est le moment idéal pour contacter un(e) sexologue. Que ce soit pour une panne de désir, une difficulté au niveau de l’érection ou un orgasme qui tarde à se pointer, il faut comprendre que bien souvent, ce sont les symptômes d’un contexte relationnel insatisfaisant. 

Le rôle du sexologue est de ratisser plus large que la sexualité proprement dite. Il n’est pas rare de constater qu’une panne de désir est directement liée à la culpabilité et au sentiment d’impuissance devant la libido du ou de la partenaire. Les rencontres en sexologie servent, entre autre, à dédramatiser la situation afin de se rapprocher davantage des besoins de chacun des conjoints. Le premier pas est donc de comprendre que personne ne détient la vérité absolue quant à la fréquence sexuelle et que ce n’est pas à un seul partenaire de prendre 100% des responsabilités sexuelles du couple. 

Il n’y a pas de remède miracle

La sexualité n’est pas une science exacte. Les outils offerts dans le cadre des rencontres en sexologie servent à optimiser votre vie relationnelle et sexuelle de façon progressive. Il est important de se donner du temps et de reconnaître que les résultats obtenus seront proportionnels au niveau d’action effectué en dehors des murs du bureau de consultations. 

Plusieurs s’attendent à ce que je leur propose un remède miracle et que tout rentre dans l’ordre dès le lendemain matin. Je ne peux rien promettre quant au temps nécessaire pour atteindre vos objectifs, mais chose certaine, plus vous attendrez avant de consulter, plus la pente sera longue à remonter. N’attendez pas le point de rupture, foncez dès que vous en ressentez le besoin!

Au plaisir de vous rencontrer pour en jaser!


Véronique Larivière, sexologue
Clinique de Psychologie de Québec

Vous aimerez aussi