Trop de lubrification vaginale

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Bonjour Véronique,

« J’ai un problème que je considère gênant. Quand je fais l’amour, je deviens très mouillée et je finis par avoir beaucoup moins de sensations. En même temps, comme ça me gène, j’ai de moins en moins envie de faire l’amour. Mon copain m’a dit que ça ne le dérangeait pas du tout et il voudrait même me faire un cunnilingus. Mais je refuse chaque fois, par crainte de le dégoûter. Comment faire pour diminuer la lubrification? »

Merci!

Mélissa

 

Bonjour Mélissa,

D’abord, il faut savoir que la lubrification est une réaction corporelle tout à fait normale. Lors de l’excitation, le vagin se prépare à la pénétration en lubrifiant ses parois afin de diminuer les risques de douleur. La quantité varie énormément d’une femme à l’autre et même d’un moment à l’autre. Les facteurs pouvant influencer la lubrification vaginale sont surtout psychologiques et hormonaux.

Sachez qu’il n’y a rien de gênant à une lubrification vaginale plus abondante. En fait, c’est surtout le manque de lubrification qui est considéré comme un trouble, et non l’inverse. D’ailleurs, votre copain tente de vous en rassurer et vous devriez mettre les efforts nécessaires pour passer par dessus la crainte de le dégoûter. Les hommes sont rarement mal à l’aise face à la lubrification de leur partenaire. Je vous suggère donc d’essayer de moins focaliser sur cet aspect physique et de vous concentrer davantage sur l’excitation que vous procure la relation sexuelle. Soyez réceptive à votre excitation, détendez-vous et abandonnez-vous. Afin d’améliorer les sensations, variez les positions en alternant celles qui avantagent la pénétration profonde et celles qui misent sur les caresses en surface. Vous développerez alors une plus grande connaissance de ce qui vous plaît particulièrement et votre gêne se dissipera petit à petit.

Vous comprenez, il n’y a pas vraiment de solutions miracles à la lubrification abondante puisque ce n’est pas un trouble en soi. Lorsqu’il y a un manque, les femmes utilisent des lubrifiants et même des médicaments pour améliorer leur situation. Mais lorsque l’inverse se produit, il est possible de garder près du lit une petite serviette qui servirait à essuyer l’excédent. Faites confiance à votre copain qui vous assure que cette situation ne le dérange pas du tout et profitez du moment présent!

Bonne chance!

Vous aimerez aussi

Commentaires