Tout sur le « sex-food »

La sitophilie        

Le jeu sexuel avec la nourriture est une forme de fétichisme appelé sitophilie. Cette pratique ne date pas d'hier. Dans les orgies romaines, par exemple, les gens s'enlaçaient sur les tables pleines de mets exotiques. Dans le domaine littéraire, il y a le Gargantua de François Rabelais. Puis, au cinéma, le film 9 semaines et 1/2 comportait des scènes très érotiques mettant en rapport sexe et nourriture. Voici quelques notions quant à cette pratique.

Les aliments solides        

Certains aliments solides sont utilisés dans un but de pénétration. On parle généralement de fruits ou de légumes, comme la banane, le concombre, la carotte ou la courgette. La nourriture solide peut également être broyée et étalée sur le corps du partenaire, spécialement sur les zones génitales, avant d'être ingérée en même temps que les fluides corporels. Les petits fruits (fraises, framboises, bleuets, etc.) et les chocolats peuvent être consommés de bouche en bouche lors d'un long baiser enflammé. Rappelez-vous une scène du film pour enfants La belle et le clochard (quand même!) lors de laquelle deux chiens amoureux enfilent un spaghetti et finissent par s'embrasser.

Les aliments liquides        

Certains couples enduisent leurs corps de miel et font l'amour ainsi, bien « collés ». D'autres verseront du lait sur la nuque pour le laisser couler vers les zones érogènes avant de le boire. Le vin, l'alcool et les bulles sont également très populaires dans la pratique de la sitophilie.  

Les aliments crémeux        

Les partenaires qui ont l'imagination fiévreuse se badigeonneront de crème fouettée, de tartinade au chocolat ou même de confiture, pour le plaisir fougueux de dévorer l'autre à coups de langue. Les plus sophistiqués utiliseront un pinceau à poils doux pour étendre ces aliments sur le corps de l'autre.

Le chaud et le froid        

Lors des caresses intimes, le glaçon ne donne pas sa place pour procurer les plus intenses frissons aux amoureux. Du chocolat fondu versé sur certains endroits corporels procure quant à lui des frissons plus ardents.

La femme plateau        

Lors de fêtes pour adultes consentants, les participants sont parfois invités à déguster de petites bouchées disposées sur le corps d’une personne, généralement une femme. Elle sert alors de plateau et chaque bouchée retirée de la surface dévoile une partie, plus ou moins érotique, du corps féminin. D’autres opteront pour des aliments plus liquides. Ils utiliseront alors la bouche et la langue pour nettoyer le « plateau ».

Quelques aliments aphrodisiaques       

Avant de passer à l'acte sexuel, certains amoureux préfèrent prendre leur temps en enfilant comme seul vêtement un tablier pour préparer un repas festif composé de nourriture aphrodisiaque. Même si les effets magiques de cette consommation sont plutôt légendaires, le simple fait de tourner autour du sujet dans la cuisine leur donnera l'envie d'accrocher leur tablier rapidement dans la chambre à coucher.

La banane        

Ce fruit à la forme évocatrice est riche en potassium. Mais il contient également une enzyme qui pourrait stimuler la libido chez l'homme. En Amérique centrale, la sève de bananier rouge est consommée comme boisson aphrodisiaque.

L'asperge        

Ce légume est très riche en diverses vitamines, notamment en acide folique, un élément stimulant qui favoriserait la production de testostérone ainsi que l'atteinte de l'orgasme chez les deux sexes.

L'huitre        

Ce coquillage est sans aucun doute un grand classique des aliments de l'amour. Outre le zinc qui favorise la production de testostérone, l'huitre contient du phosphore et de l'iode qui stimule l'organisme.

L'avocat        

En Amérique du Sud, l'avocatier est surnommé « arbre à testicules » en raison de la forme du fruit et aussi parce que les avocats poussent par paires. Les Aztèques considéraient jadis sa chair comme un stimulant sexuel.

Le gingembre        

Il est le plus connu des aliments aphrodisiaques à cause de son pouvoir vasodilatateur dans un élixir d'amour délicieusement poivré et citronné.

Dans le monde des aliments dits aphrodisiaques, la liste est longue et cette nourriture dépend des goûts et des envies de chacun. Parmi ces aliments, on retrouve également le chocolat noir, le miel, le vin rouge, l'amande et certaines épices.     

Dans le domaine de la psychologie, les plaisirs des sens sont intimement liés. Dans ce contexte, la consommation de nourriture lors d’activités sexuelles est, pour certains, un mélange explosif d'excitation et de stimulation. D'autres considèrent cette pratique comme étant perverse. Mais, après tout, chacun demeure libre de ses actes, à condition que sa ou son partenaire soit pleinement consentant.

Jacinthe Dompierre, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires