Tout sur la vasectomie

Auteur
Véronique Larivière, sexologue
Homme en caleçon

Vous êtes présentement bien heureux avec la merveilleuse famille que vous avez et vous croyez qu'il est temps de mettre une fin définitive au risque «d'un petit dernier». Je crois personnellement que la vasectomie est l'une des contraceptions définitives à envisager, car elle est relativement simple et c'est une excellente façon pour l'homme de prendre le relais côté contraception!

La vasectomie, qu'est-ce que c'est au juste?

La vasectomie fait peur à plusieurs hommes. Ils vont sans doute y réfléchir longuement après que la proposition ait été mis sur la table. On peut les comprendre, même si c'est une chirurgie mineure pratiquement sans risque, nos hommes n'aiment pas beaucoup se faire tâter à cet endroit pour des raisons médicales! Voici quelques informations qui pourront les rassurer :

Chaque année, plus de 13 500 hommes subissent cette intervention au Québec! Il n'existe plus aucun tabou face à la vasectomie. Elle fait partie du parcours normal de l'homme bien heureux avec la famille qu'il a. Cela étant, une fois qu'une réflexion rigoureuse a été effectuée et que la décision est prise, une rencontre avec le médecin est nécessaire pour expliquer l'intervention, les contre-indications. C'est également le moment pour le médecin de répondre aux questions et rassurer les hommes qui se présentent dans son bureau.

En termes généraux, la vasectomie consiste à ligaturer les canaux déférents qui se trouvent dans le scrotum pour empêcher les spermatozoïdes de se rendre au pénis lors de l'éjaculation. Elle se pratique généralement sans bistouri, mais il existe une technique qui consiste à faire une ou deux incisions sur le scrotum pour ainsi isoler le canal déférent et couper un segment d'environ 1.5 cm. Chaque bout des canaux est ensuite cautérisé et les incisions du scrotum sont refermées. La technique sans bistouri est faite par une minuscule ponction au scrotum et le reste de l'intervention est identique à la première mais sans incision. Elle dure environ une dizaine de minutes. Les deux méthodes sont réalisées sous anesthésie locale à l'aide d'une microaiguille ou d'un gel anesthésiant. 

Que se passe-t-il après la vasectomie?

L'homme retourne à la maison et peut soulager sa douleur avec de la glace ou de la médication. Les médecins déconseillent l'effort physique, y compris les relations sexuelles, pendant environ une semaine. Par la suite, le couple doit privilégier une autre méthode de contraception, car des spermatozoïdes peuvent encore être présents jusqu'à trois mois (ou une trentaine d'éjaculations) après l'intervention. Il est donc nécessaire d'effectuer l'analyse de sperme suggéré par le médecin pour connaître l'état de stérilité. 

Une fois que l'analyse démontre qu'il n'y a plus de trace de spermatozoïdes dans le sperme, l'homme est officiellement stérile. La vasectomie ne change en rien la sexualité. L'homme est en mesure d'avoir du désir, des érections et des éjaculations comme avant l'intervention. La qualité des relations sexuelles n'est pas censée être altérée par la vasectomie, mais si l'homme perçoit une différence significative, je suggère de retourner voir le médecin qui le dirigera sans doute vers un ou une sexologue pour l'aider à voir plus clair dans cette nouvelle sexualité. 

Et s'il change d'idée?

La vasectomie n'empêche pas l'homme de produire des spermatozoïdes. Ceux-ci demeurent simplement dans les testicules, dégénèrent au fil du temps et se désintègrent par l'organisme. Il est donc possible de renverser la chirurgie pour redevenir fertile, mais le taux de réussite est moindre que celle de la vasectomie. Les urologues considèrent que les chances de restaurer les spermatozoïdes dans le sperme sont très bonnes lorsque le renversement est effectué dans les trois années suivant la vasectomie. 

La chirurgie du renversement est souvent faite sous anesthésie générale, mais peut aussi se faire sous anesthésie locale en milieu hospitalier ou en clinique privée. L'urologue effectuera une incision sur chaque testicule et vérifiera si les canaux déférents sont en assez bonnes conditions pour permettre un écoulement adéquat des spermatozoïdes. En termes généraux, il reconnectera les canaux et l'intervention peut prendre de deux à quatre heures dépendamment de la complexité de la procédure. La convalescence est un peu plus longue que celle de la vasectomie et les activités sexuelles devront être évités pendant quelques semaines. Une analyse de sperme devra être effectuée quelques semaines après l'intervention pour ainsi évaluer la quantité de spermatozoïdes présents lors de l'éjaculation. 

Pour toutes questions supplémentaires, je vous suggère de rencontrer un urologue qui saura y répondre adéquatement.

Suivez la sexologue Véronique Larivière sur Facebook!

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires