Quelle place donner à l'amitié dans le couple?

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Plusieurs amoureux soutiennent qu'ils sont les meilleurs amis du monde tandis que d'autres avouent qu'une distinction doit être faite. Quelle place devons-nous donner à l'amitié au sein de notre couple? Est-ce qu'être amis/amoureux freine les élans de passion profonde ou au contraire, c'est le signe d'un amour durable? Cette semaine, je me penche sur la question.

L'amitié soude le couple

Nous percevons souvent l'amour naissant comme un coup de foudre, mais il n'est pas rare qu'une belle relation débute par une amitié profonde. La complicité, les fous rires, le partage des bons comme des moins bons moments peuvent développer des sentiments amoureux et une envie d'approfondir l'intimité. C'est une belle façon d'amorcer une relation, mais il faut garder en tête que ce sentiment amical doit y rester tout en développant autre chose de plus profond.

Passion et amitié

Plusieurs perçoivent l'amitié comme le ciment du couple. C'est bien beau les moments magiques des débuts, les papillons et l'eau fraîche, mais lorsque cette phase s'estompe (car non, elle ne dure pas éternellement!), l'amitié devient indispensable. La passion n'a pas besoin de complicité et de confiance mutuelle. La véritable relation amoureuse, oui.

Un couple durera si les amoureux partagent des moments cocasses, s'ils peuvent compter l'un sur l'autre, s'ils vivent des activités communes et s'ils se comprennent sans avoir besoin de se parler. Comme des bons amis! C'est aussi essentiel pour entretenir la flamme amoureuse. L'amitié fait naître un respect mutuel, une compréhension et une volonté d'en savoir toujours plus sur l'autre. Elle apporte la stabilité à un amour-passion trop souvent éphémère.

Être trop amis, nocif?

Par contre, trop d'amitié dans un couple peut nuire. La dimension sexuelle et l'intimité doivent être présentes pour que la relation soit complète. L'amitié doit effectivement exister, mais de façon à ce qu'elle ne nuise pas à l'intensité du désir pour l'autre. Trop de couples ont l'impression de cohabiter avec un ou une simple ami(e). Les baisers sont de moins en moins nombreux et les gestes tendres quasi inexistants. Plus ça va et plus la complicité s'effrite et l'amitié s'estompe. Il ne faut pas oublier d'alimenter cet amour-amitié, car un couple ne peut durer que sur la braise. C'est en continuant de partager des moments complices et des activités communes que le sentiment amoureux perdurera.

Et l'amitié après la rupture?

C'est très délicat comme question! « Restons amis! », ces mots mentionnés à la suite d'une rupture reflètent souvent une incapacité à faire le deuil complet de la relation. L'autre personne étant souvent celle qui nous connaît le mieux, il peut être particulièrement triste de perdre la totalité de cette relation pour toujours. C'est comme une façon artificielle de garder un lien avec l'ancien partenaire et d'atténuer le choc de la séparation. Cette situation met surtout un frein à d'éventuelles rencontres, car dans bien des cas, les relations entre ex peuvent sembler inquiétantes pour le ou la nouvelle partenaire.

Vaut mieux une rupture radicale, en coupant définitivement les liens que de s'accrocher à un passé qui n'existe plus. La douleur est plus vive au début, mais le deuil se fait de façon beaucoup plus saine. Évidemment, la situation peut être différente selon les contextes de la relation. C'est le cas pour les couples ayant des enfants. Qu'ils le veuillent ou non, ils seront liés à tout jamais. Aussi bien établir un lien « amical » pour le bien-être des enfants.

Pour qu'une amitié fonctionne après une rupture, il faut que les deux anciens partenaires aient véritablement fait le deuil de leur relation. S'il y a trop d'ambiguïtés, l'espoir renaît chez celui qui le prend plus dur et la relation n'est plus du tout égalitaire. Ce sera une peine d'amour chaque fois que l'autre refuse ses avances. Alors, oui à l'amitié avec l'ex-partenaire, mais si possible, vaut mieux attendre de laisser retomber la poussière de la rupture avant de s'engager dans une telle relation.

Suivez la sexologue Véronique Larivière sur Facebook!

Vous aimerez aussi

Commentaires