Mon amoureux n’a plus de libido

Auteur
Véronique Larivière
Pieds dans lit

« Bonjour Mme Larivière,

Je suis en relation avec un homme super gentil, généreux, charmant, amoureux et chaleureux depuis quelques mois. Notre relation va très bien, mis à part les relations sexuelles. Je suis une femme qui a une bonne libido, mais pas lui. Au début, disons pour les 2-3 premiers mois, ça allait très bien, et par la suite, plus grand-chose. Disons que depuis les 5-6 derniers mois, nous avons des rapports sexuels une fois par 3 semaines environ, et c’est toujours moi qui prends l’initiative à chaque fois. Il a une érection, mais elle ne dure pas. Ça finit pratiquement toujours par une masturbation.

Je me sens très frustrée et négligée. J’ai eu plusieurs discussions avec mon amoureux à ce sujet. Il me dit toujours la même chose. Il dit qu’il n’a pas de libido. Il dit que c’est à cause des antidépresseurs qu’il prend (depuis environ 2 ans), et il me dit que c’est cela qui lui enlève sa libido. Je peux comprendre, mais je reste frustré et dans l’incompréhension. Pourquoi, au début de notre relation, il avait une libido et par la suite, non? Pourtant, il prenait ses pilules aussi avant. Je suis frustrée parce que je me dis que même s’il n’a pas d’érection, il pourrait au moins faire un effort et s’occuper quand même de me faire plaisir en pratiquant autre chose, du genre l’amour oral. Mais non! Il ne me touche jamais plus non plus à ce niveau-là! Avant, oui, il était capable de me faire un cunnilingus à chaque fois, mais il ne le fait plus jamais, depuis longtemps. J’ai l’impression de quémander du sexe, et je trouve ça difficile! Malgré que je lui en aie parlé plusieurs fois, il ne me touche plus! Pourtant, il me dit tous les jours qu’il m’aime, et je le ressens. J’ai confiance en lui, je sais qu’il ne va pas ailleurs. Il me dit que c’est encore plus frustrant pour lui que pour moi de ne pas avoir de libido. En plus, dernièrement, j’ai su qu’il regardait des films pour adultes XXX. Ça m’insulte!! Je lui ai demandé s’il avait des érections en visionnant ces films, et il m’a dit que non. Mais j’ai de la difficulté à le croire là-dessus. À mon avis, il se masturbe en regardant ce genre de films.

Je ne sais plus quoi penser. Je me sens super frustrée. Il veut arrêter toutes ses pilules, principalement à cause de ça. Il dit qu’il ne s’aime pas physiquement, car il a pris beaucoup de poids, et veut se remettre en forme. Il a un rendez-vous bientôt avec son médecin pour tout arrêter. Il reste que je suis terriblement frustrée et me sens négligée depuis quelques mois. Un fossé s’est créé entre nous à cause du manque de sexe. On dirait que je me sens moins belle, moins attirante, et que tout cela a fait baisser ma propre libido. Je me dis qu’il ne me trouve pas assez belle ni attirante, et j’ai parfois l’impression que ça le dégoûte de pratiquer un cunnilingus sur moi. Tout cela m’a beaucoup atteint dans mon intégrité. Je ne sais plus quoi penser. J’ai peur que, même s’il arrête ses pilules, il soit trop tard pour nous. J’ai peur de ne plus le sentir vrai, ou bien de ne plus être capable de me laisser aller.

Autre chose qui n’aide sûrement pas non plus sa cause, c’est qu’il boit de l’alcool. Il boit du vin chaque jour, un peu trop. Il dit qu’il veut aussi arrêter ça, en même temps que ses pilules, prochainement.

Pouvez-vous m’éclairer et m’expliquer pourquoi, au début, il était capable de faire l’amour malgré tout ça, et par la suite, non? Ses habitudes de vie n’ont pas changé depuis le début, pourtant. Je me demande si, au début, il voulait simplement me conquérir, et maintenant qu’il me sent acquise, il ne fait plus d’effort.

Merci à l’avance de votre réponse! J’apprécie aussi la confidentialité de mon message. »

 

Bonjour,

Beaucoup de femmes ont tendance à se culpabiliser lorsque leur conjoint vit une baisse de libido. Elles croient, à tort, que si le désir n’y est plus, c’est parce qu’elles ne sont plus attirantes. Pourtant, les hommes aussi ont droit à leurs épisodes de « sécheresse », et ce, pour une multitude de raisons.

Vous me dites que vous vous sentez négligée et frustrée, car votre amoureux ne prend plus l’initiative au lit. Je comprends qu’il peut être décevant de toujours faire les premiers pas. Je ne peux prétendre ce qui se passe dans la tête de votre conjoint, mais, bien souvent, lorsque la partenaire insiste trop sur les invitations, c’est l’effet inverse qui se produit. C’est comme si la pression était trop forte pour que le désir se manifeste. Vous mentionnez dans votre courriel qu’il lui arrive de perdre son érection pendant la relation sexuelle. Il ressent peut-être une anxiété de performance? Il est possible qu’il ait peur de ne pas avoir une érection ferme digne de votre désir, et qu’il préfère espacer les relations. L’homme subit beaucoup de pression pour se sentir à la hauteur de sa partenaire…

Vous avez bien fait d’en discuter avec lui. C’est la meilleure façon de regarder ensemble ce qui ne va pas. Il émet l’hypothèse que son manque de libido soit dû à la prise d’antidépresseurs. Il n’a pas tout à fait tort : cette médication, en effet, inhibe le désir.

Mis à part le stress, la fatigue, la prise de médicaments et la dépression, il y a aussi la consommation excessive d’alcool qui peut nuire au désir sexuel. Pris en petite quantité, l’alcool peut être un allié, mais en consommer trop peut créer des troubles de l’érection. Il faudra sans doute réviser le nombre de verres de vin qu’il boit chaque jour.

Sachez que votre amoureux est probablement aussi contrarié que vous face à la perte de son désir sexuel. Il est donc inutile de le culpabiliser davantage. Il faut comprendre que bien souvent, cette période est temporaire. Je lui suggère fortement d’en discuter avec son médecin.