Les vraies statistiques sur le sexe

Le sexe fait couler de l'encre et de la salive. Tous, ou presque, veulent savoir comment ça se passe dans la chambre à coucher de son voisin, des couples en général. En fouillant dans les diverses études, sondages et recherches effectuées par de nombreux chercheurs (1), nous avons déniché quelques chiffres qui, nous en sommes persuadés, sauront vous intéresser.

 

 

Tout d'abord, chez les femmes

  • Le soutien-gorge moyen, pour la femme québécoise, est de taille 36B.
  • Étrangement, 80 % des Québécoises portent un soutien-gorge qui ne convient pas à la taille de leur poitrine. Si ce sous-vêtement vous irrite sur les côtés, vous scie les épaules ou laisse des marques profondes sur votre corps, il est temps d'opter pour un dessous adéquat.
  • 1 femme sur 2 estime que la taille C est idéale pour le bonnet de soutien-gorge. Toutefois, elle ne convient qu'à 27 % des femmes.
  • Au Québec toujours, plus de 5000 femmes ont recours à la chirurgie mammaire chaque année, la plupart pour des considérations esthétiques (augmentation, réduction, redrapage ou reconstruction).
  • 1 femme sur 3 connaît l'orgasme par le point G.
  • Mesdames, sachez que 16 % d'entre vous simulent parfois l'orgasme et que 1 % des 18-29 ans ne l'atteignent jamais. Ce pourcentage passe à 3 % chez les 30-44 ans.
  • Pas moins de 31 % des femmes ont déjà eu une relation basée uniquement sur le sexe, sans sentiment.
  • À 47 ans, une femme a eu plus de huit partenaires sexuels, majoritairement des hommes. Et 11 % ont vécu des expériences homosexuelles.
  • Démolissons un mythe : 81 % des femmes se masturbent au moins une fois par mois.
  • Les jouets à caractère sexuel garnissent les tiroirs de 65 % des femmes.
  • Tous âges confondus, plus d'une femme sur trois (34 %) a déjà été infidèle. Cette proportion passe à 40 % chez les 30-44 ans. Un amant sur quatre était marié.

Chez les hommes

  • Pour ces messieurs, la taille du pénis est très importante. Chaque Québécois rêve de posséder un pénis de taille supérieure à la moyenne, soit 13,92 centimètres de longueur (5,5 pouces) et d'un diamètre de 3,5 cm. À ce chapitre, les Congolais sont les mieux « membrés » avec un pénis moyen de 17,93 cm, soit 7,1 po.
  • La gent masculine préfère des seins « normaux », ni trop gros, ni trop petits. En fait, 81 % des hommes préféreraient avoir une poitrine de taille moyenne, s'ils étaient une femme.
  • Les hommes ne pensent qu'à ça! Faux. Un homme pense au sexe toutes les sept minutes...
  • Un homme sur cinq, âgé de plus de 50 ans, est incapable de maintenir son érection.
  • L'éjaculation précoce demeure le trouble sexuel le plus fréquent chez ces messieurs. Un homme sur trois est aux prises avec ce problème à chaque relation. Et la plupart des hommes composeront avec ce phénomène, occasionnellement.
  • Pratiquement tous les hommes, soit 99 %, se masturbent.
  • Les hommes ont quatre orgasmes par semaine en moyenne, dont un sur trois en solitaire.

La vie de couple

  • Près de quatre Québécois sur cinq (79 %) estiment que l'activité sexuelle est importante, voire cruciale, au sein du couple.
  • La relation sexuelle dure moins de 30 minutes, préliminaires inclus, chez 56 % des couples.
  • Les femmes affirment, dans une proportion de 53 %, que leur partenaire actuel est « leur meilleur amant ». Et 22 % préféraient un ex-amoureux.
  • Au Québec, 57 % des femmes préfèrent faire l'amour la lumière fermée. D'ailleurs, 51 % des couples préfèrent avoir une relation sexuelle en soirée ou se faire réveiller en pleine nuit pour la « bagatelle ».
  • 45 % des couples font l'amour une fois par semaine. La fréquence passe à deux fois par semaine chez les 18-44 ans.
  •  Le manque d'énergie réduit la fréquence sexuelle chez 31 % des femmes âgées entre 30 et 44 ans.
  • Peu portées sur le sexe, les femmes ? Voilà un autre mythe à démolir. En fait, une femme sur deux aimerait avoir plus de relations sexuelles par mois alors que seulement 2 % souhaitent une diminution à ce chapitre.
  •  La pénétration vaginale est appréciée par 97 % des femmes alors que 85 % aiment le cunnilingus. La fellation vient en troisième place avec 78 % d'adeptes, mais 14 % le font « par obligation ». 15 % des femmes ressentent un grand plaisir lors des relations anales.
  • 63 % des partenaires sexuels soutiennent que l'orgasme n'est pas absolument nécessaire lors d'une relation.
  • Une femme sur deux exprime ses préférences au lit.

Voilà, vous savez tout, ou presque. Évidemment, nous parlons ici de moyennes. Et ces données peuvent parfois différer de vos expériences personnelles. Mais il est toujours intéressant de savoir ce qui se passe sous la couette... des autres.

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

(1) : pour la rédaction de cet article, nous nous sommes inspirés des sondages publiés dans Châtelaine, Coup de pouce et Elle Québec. Nous avons également glané quelques chiffres dans un sondage effectué par Léger Marketing pour le compte de Canoe.ca et d'un texte signé par la sexologue Julie Pelletier.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires