Les méthodes chirurgicales et naturelles de contraception

Auteur
Véronique Larivière
femme contraceptions chirurgicales

Il existe de nombreux moyens de contraception qui empêchent les grossesses non désirées. Voyons ici, les méthodes chirurgicales et naturelles.

Les méthodes chirurgicales

La ligature des trompes

Elle est la méthode de contraception la plus fiable après l'abstinence.

Intervention :

Il s'agit d'une chirurgie mineure qui consiste à rompre les trompes de Fallope qui servent de passage à l'ovule des ovaires à l'utérus. Vous comprendrez que c'est une méthode permanente dont la réversion est compliquée et très coûteuse. Il faut absolument avoir bien réfléchi avant de s'engager dans ces démarches.

D'ailleurs lorsque vous rencontrez votre gynécologue qui pratiquera cette intervention, il vous demandera de signer un formulaire de consentement afin de s'assurer que vous ne regretterez pas votre choix. Ce moyen de contraception vous convient si vous sentez que votre famille est complète et si vous êtes prête à subir quelques effets secondaires (douleur, saignements et nausées) quelques jours après la chirurgie.

La vasectomie

La vasectomie est une chirurgie s'adressant aux hommes désirant définitivement ne plus avoir d'enfants.

Intervention :

Elle consiste à boucher les canaux déférents qui empêchent les spermatozoïdes de se mêler à l'éjaculat. Après l'intervention, l'homme éjacule après l'orgasme, mais aucun spermatozoïde n'est présent dans l'éjaculation. Il continue d'en produire, mais ils sont absorbés par le corps. Tout comme la ligature des trompes, la réversion est possible, mais compliquée et très coûteuse.

Plusieurs couples optent pour cette méthode de contraception lorsqu'ils considèrent que leur famille est complète, car c'est une intervention relativement facile comparativement à la ligature des trompes.

Il y a tout de même quelques précautions à prendre dans les mois qui suivent. Il est très important d'utiliser un autre moyen de contraception dans les 90 jours suivant l'intervention, car des spermatozoïdes peuvent être encore présents dans l'éjaculation. De plus, les efforts physiques sont à proscrire pendant sept jours et aucune relation sexuelle pour cinq jours.

Les méthodes naturelles

Il faut savoir que les méthodes dites naturelles sont surtout utilisées par celles qui désirent une grossesse. Il s'agit de déterminer la période fertile du cycle, mais leur efficacité en contraception est très discutable, car leur précision laisse à désirer.

Je fais tout de même un survol de la principale de ces méthodes, mais sachez qu'il serait beaucoup mieux d'opter pour un autre moyen de contraception si vous ne voulez absolument pas faire face à une grossesse non désirée.

La méthode symptothermique

C'est la méthode la plus populaire, car elle combine deux procédés augmentant ainsi sa fiabilité. Il s'agit de prendre sa température basale chaque matin à la même heure avant même de se lever et de la noter sur un graphique.

Lors de l'ovulation, nous pouvons noter une augmentation de 0.5 °C comparativement aux données précédentes. Cette augmentation demeure présente lors de la deuxième partie du cycle.

La méthode symptothermique consiste aussi à observer sa glaire cervicale. Un jour avant l'ovulation, la femme note un changement dans la texture de cette dernière. Elle devient plus filante et plus transparente, et ressemble à un blanc d'oeuf. C'est donc le début de sa période de fertilité qui s'étendra sur 7 jours environ.

La contraception d'urgence

Elle consiste à prendre deux comprimés dans les cinq jours suivant la relation sexuelle à risque. Connue sous le nom de Plan B ou pilule du lendemain, cette méthode d'urgence sert à retarder ou empêcher l'ovulation jusqu'à 72 heures suivant la prise.

Son efficacité est possible jusqu'à cinq jours suivant la relation sexuelle non protégée, mais il faut comprendre que plus on retarde, plus son efficacité diminue. Il est donc important de se la procurer le plus tôt possible.

La contraception d'urgence a malheureusement mauvaise réputation, car autrefois elle engendrait beaucoup d'effets secondaires. Sachez qu'il n'en est rien aujourd'hui, la dose d'hormone a été rectifiée... La femme qui a pris Plan B peut aller au boulot sans problème la journée même.

Je comprends que choisir le moyen de contraception qui nous convient le mieux peut être un choix ardu. Il en existe une vingtaine et les recherches se poursuivent encore pour trouver le meilleur qui soit.

Vous aimerez aussi