Le fantasme des uniformes

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Le pompier, l'infirmière, le policier ou l'hôtesse de l'air, peu importe l'uniforme, ils ont tous la cote dans l'imaginaire érotique des gens. Qu'est-ce qui les rend si sexy et pourquoi ils font partis des fantasmes? Cette semaine, je me suis penchée sur la question.

Plus qu'un simple vêtement

En fait, le fantasme de l'uniforme représente plus qu'un attrait pour le vêtement. C'est tout ce que cet uniforme provoque qui fait parti du fantasme. Il est plus souvent question de la tangente domination/soumission dans ce genre de fantaisie érotique. Explorons par exemple le fantasme le plus populaire auprès de la gente féminine : celui du pompier. Il est le sauveur, le héros. Il a la force et le courage. Les femmes sont attirées par les hommes qui les font se sentir en sécurité et le pompier est prêt à tout pour sauver la vie. Même chose pour le policier. Il fait régner l'ordre et réconforte. Le policier a quand même un atout important : il a des menottes. C'est assez pour que l'imagination de Madame s'émoustille de tous scénarios les plus excitants les uns que les autres. Le militaire a aussi la cote car il est fort, courageux et rappelle un peu les films d'amour d'autrefois.

L'infirmière, un classique

Beaucoup d'hommes ont eux aussi un intérêt marqué pour la femme en uniforme. Sans surprise, c'est l'infirmière qui détient la pôle position dans le palmarès des fantasmes d'uniformes. Les hommes aiment l'idée de se faire materner. L'infirmière porte attention aux moindres petits bobos et même si ce n'est pas le cas dans la vraie vie, dans les films pornographiques, elle est souvent habillée très sexy. L'hôtesse de l'air, quant à elle, est à la merci de ses moindre désirs et l'écolière plaît aussi à l'homme, non pas seulement pour sa mini-jupe, mais aussi pour sa façon d'être, si docile. Dans ce cas-ci, l'homme renoue avec ses racines de mâle dominant et se la joue un peu à la « tout puissant » en ayant une jeune femme qui comblera ses moindres désirs et envies sexuelles.

Transgresser l'interdit

Vous comprendrez que les rôles occupés par ces gens en uniformes dans les fantasmes ne reflètent pas vraiment la réalité. Les fantasmes permettent de transgresser une ligne imaginaire reflétant l'interdit. À l'hôpital, on ne drague pas nécessairement une infirmière et on ne se laisse pas vraiment charmer par le policier qui nous colle une contravention. Le désir sexuel se situe surtout au niveau du scénario parfait où par exemple, le pompier va nous prendre dans ses bras et nous sauver des flammes. Ce sentiment de survie se retrouve aussi dans le désir sexuel. C’est l’uniforme et les qualités attribuées à la personne qui rend la personne érotique. Cette personne peut ne pas être attirante en tant que telle.

S'amuser à deux

Parmi les jeux sexuels les plus populaires en couple, le jeu de rôle est souvent le plus apprécié, autant chez l'homme que chez la femme. En l'espace d'une soirée, il est possible de prendre le rôle de quelqu'un d'autre et avoir l'impression de faire l'amour à une toute autre personne sans les conséquences négatives qui viennent avec. Avec ou sans préparation, c’est très simple à réaliser. Il vous suffit d'un costume et d'un peu d'imagination pour entièrement briser la routine. Voici quelques idées...

Le médecin : dans la vie, le médecin est rarement excitant. Par contre, dans un contexte disons, plus sexuel, il examine les moindres parties de votre corps. Laissez votre amoureux tenter de trouver « le bobo », vous allez voir que cette mise en situation peut devenir très stimulante!
La professeure : faites une surprise à votre partenaire et habillez-vous en prof sexy. Sous ses airs un peu sévères, elle pourra initier son élève à divers plaisirs de la vie...

Religieuse/prêtre : ils sont le symbole ultime de la chasteté mais provoquent chez certains une envie soudaine de transgresser l'interdit et de commettre le pêcher de la chair...

Je l'ai souvent dit, il est bon d'avoir des fantasmes. Ils permettent d'alimenter son univers érotique et d'entretenir la flamme sexuelle. Par contre, il n'est pas obligatoire de les réaliser à tout prix. Si le partenaire n'est pas à l'aise avec ce genre de jeux de rôle, il ne faut pas le forcer car il n'aura pas de plaisir et par le fait même, vous non plus. Même chose si vous ou votre conjoint devez nécessairement vous vêtir d’un costume pour faire monter l'excitation. Si tel est le cas, je suggère de rencontrer un ou une sexologue qui saura gérer vos angoisses liées à cette pratique sexuelle.

 

Suivez la sexologue Véronique Larivière sur Facebook!

Vous aimerez aussi

Commentaires