Le fameux point G!

Le point G! Vous l'avez trouvé sans le chercher? Une de vos conquêtes vous a fait grimper au septième ciel sans que vous vous y attendiez? Vous êtes de celles qui ne croient pas à son existence ou qui le cherchent sans relâche? Soyez patiente, ça viendra...

Et vous, y croyez-vous?

Même en 2008, le fameux point G, du nom d'Ernest Grafenberg qui l'a découvert en 1950, suscite encore beaucoup de questions et stimule la curiosité. Pourtant, il existe bel et bien.

Où est-il? Qui est-il?

  • Il est situé à environ 2 à 4 centimètres de l'entrée du vagin et est de la grosseur d'une pièce de dix sous.
  • Lorsqu'il est stimulé, il gonfle pour atteindre approximativement la taille d'un dollar!
  • Quand la femme atteint l'orgasme, il laisse s'évacuer un liquide qui pourrait rappeler le sperme de l'homme lors de l'éjaculation.

D'ailleurs, longtemps, des femmes ont été opérées aux États-Unis pour incontinence urinaire, se plaignant de fuites durant l'orgasme!

Que faire pour le trouver?

Ne vous en faites pas, si vous ne savez pas où il se trouve, vous êtes comme la moitié des femmes qui vous entourent. D'ailleurs, bien peu sont tentées de le découvrir par elles-mêmes, par gêne, par peur et même parfois par dégoût. C'est possible. Si, de votre côté, vous désirez vous y aventurer et tenter de le dénicher une fois pour toutes, vous pouvez le faire à l'aide d'un jouet. Toutefois, vos doigts seraient peut-être plus appropriés puisque :

  • le point G est décelable par sa texture légèrement plus rugueuse que le reste de la paroi vaginale intérieure.
  • pénétrez une phalange, paume vers le haut. Vous éprouverez peut-être au début une légère envie d'uriner puisque le point G se situe juste à côté de la vessie. Peut-être aussi que la sensation agréable qui se dégage de ce toucher vous étonnera au début, mais en stimulant simultanément le clitoris, vous verrez l'excitation croître et apprivoiserez rapidement ce nouveau plaisir.

Avec votre conjoint

Contrairement à ce qu'on pense, la position dite « du missionnaire » est sûrement celle qui procure le moins de sensations au niveau vaginal, bien qu'elle appelle beaucoup de tendresse. Elle est donc idéale pour amorcer la relation sexuelle. Toutefois, pour atteindre le point G, on propose la position assise sur le partenaire ou celle où il est derrière la femme.

Dans tous les cas, il faut être patiente et se dire que connaître ou non son point G n'est pas essentiel pour atteindre l'orgasme.

Est-ce que toutes les femmes ont un point G?

Il est étonnant de constater que si peu de recherches ont été faites le concernant et que si peu de chercheurs arrivent à des conclusions satisfaisantes concernant cette zone érogène du sexe féminin. D'ailleurs, les avis des spécialistes divergent. En ce qui concerne le vagin à proprement parler, de récentes études démontrent que :

  • Les femmes qui possèdent un vagin plus épais ressentiraient davantage l'orgasme que celles dont le vagin serait constitué de parois plus minces.
  • Sa taille et la facilité à le trouver seraient aussi différentes d'une femme à l'autre.
  • D'autres prétendent que c'est la musculation du vagin qui le sensibiliserait davantage à la pénétration.
  • Enfin, certaines personnes croient qu'il existe des femmes qui ne peuvent jouir que par stimulation clitoridienne, d'autres qui y arriveraient par la seule stimulation vaginale.

Chose certaine, chaque femme doit écouter son corps, explorer ses propres plaisirs et savoir y répondre selon ses besoins et envies.

Violaine Dompierre, éditrice Canal Vie

Commentaires