La première relation sexuelle

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Vous souvenez-vous de votre première fois? Je suis sûre que votre réponse est positive! Tous se souviennent de cette première fois où ils ont partagé CE moment d'intimité. Celui dont plusieurs parlaient déjà, mais jamais dans les détails. Par curiosité, par envie, par spontanéité, chacun l'a vécu à sa façon. Avec maintenant plusieurs années de pratique à notre actif, et parfois quelques enfants, nous savons qu’eux aussi auront à vivre cette première fois. Saurez-vous en discuter avec eux?

Se mettre à leur place

Bien avant que cela vienne sur le sujet, il faut se préparer. Rappelez-vous comment vous vous sentiez avant le moment fatidique! Vos craintes, vos peurs, vos attentes, etc. Dites-vous que c'est sans doute ce qu'ils vivent aussi. Pourquoi ne pas leur partager vos sentiments de l'époque? Sans entrer dans les détails, cet échange sera enrichissant pour les deux.

Souvent, les jeunes ont l'image de l'hymen perforée, les saignements, la douleur, etc. Rien de bien stimulant pour une première fois. Misez sur l'importance des préliminaires en leur mentionnant que c'est le moment idéal pour dire à l'autre ses craintes et ses attentes. Les caresses, la tendresse, tout doit y être pour diminuer le stress. La sensualité développe la complicité entre les partenaires et permet de découvrir le corps de l'autre.

Évidemment, il ne faut pas passer sous le silence l'importance de se protéger. Le port du condom est primordial même si c'est la première fois. Les jeunes ont souvent la pensée magique que rien ne pourrait leur arriver, et pourtant...

La première fois pour une fille

Les jeunes filles ont tendance à idéaliser leur première fois. Elles recherchent la tendresse, la passion, les caresses, etc. Elles fantasment sur le prince charmant qui les prendra dans leurs bras et les amèneront directement au septième ciel. Elles sont moins portées sur le génital que les garçons.

La douleur engendrée lors de la première relation sexuelle est souvent due à une lubrification vaginale insuffisante. Le stress, la peur de l'inconnu, etc., peuvent en être la cause et c'est pourquoi il est important de mentionner aux jeunes que la stimulation est essentielle avant la pénétration. Chez le garçon, l'érection vient beaucoup plus rapidement que la lubrification vaginale chez la fille. Il est donc possible de suggérer à l'adolescente de s'insérer délicatement un doigt ou deux avant la première pénétration.

Il est aussi possible qu'il y ait un léger saignement après la première relation sexuelle, mais c'est tout à fait normal. La perforation de l'hymen en est la cause et si la jeune fille n'a jamais porté de tampon, il reste intact jusqu'à ce qu'il y ait pénétration.

La première fois pour un garçon

Alors que les filles idéalisent leur première fois, les garçons, quant à eux, sont surtout préoccupés par leur performance sexuelle. Ils ont tendance à focaliser davantage sur la pénétration que tout ce qui l'entoure. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est essentiel de discuter avec eux de l'importance des préliminaires. Ils doivent être attentifs à l'autre et faire preuve de sensibilité.

Comme c'est la première fois, les adolescents n'ont pas toujours le contrôle de leur éjaculation. Il se peut que la pénétration se termine plus vite que prévu, mais il ne faut pas qu'ils s'en fassent avec ce détail. Rien ne les empêche de continuer à stimuler leur partenaire.

Du plaisir à deux

 

Autant chez la fille que chez le garçon, la première relation sexuelle comporte son lot d'interrogations. Vais-je être à la hauteur? Va-t-il (elle) me trouver désirable? Comment dois-je m'y prendre? Etc.

C'est toute une étape à franchir pour des jeunes! Ils dévoilent leur intimité entière et beaucoup d'entre eux se questionnent sur le côté technique de la relation sexuelle. Pour la première fois, la position du missionnaire (l'homme par-dessus la femme) est une bonne option. De cette façon, le pénis suit l'angle du vagin et la pénétration se fait naturellement. La fille peut aussi préférer la position où elle est sur son partenaire afin de pouvoir contrôler la profondeur et la cadence.

Une relation sexuelle se décide à deux. L'âge ou le moment où ça arrive a peu d'importance pourvu que les deux partenaires soient prêts et le désirent vraiment. Il ne faut jamais faire l'amour seulement pour faire plaisir à l'autre ou pour acheter la paix. Il est important que les deux en aient envie et que la relation se déroule dans le respect et dans l'écoute des limites de chacun.

Cette première fois ne sera pas nécessairement parfaite. Il faut du temps pour apprivoiser sa sexualité et le stress diminuera au fil des fois. Il est important de se donner droit à l'erreur et rien de mieux que l'humour lorsque ça arrive. Plus l'expérience sera satisfaisante, plus les jeunes développeront une vision positive de la sexualité.

Véronique Larivière, sexologue
 

Vous aimerez aussi

Commentaires