L'orgasme tantrique

Imaginez l'orgasme total, l'explosion des sens, souvent appelée « petite mort », qui part de votre coeur et qui envahit tout votre être. Le tantrisme peut vous procurer cette forme de plaisir sexuel qui n'a rien à voir avec les séances de « ça va, ça vient »... en accéléré.

Un lien entre le coeur et le sexe

L'orgasme tantrique repose sur un précepte simple, souvent éludé dans nos sociétés où la vitesse est reine : relier le coeur au sexe. Oubliez la technique, les zones érogènes, le point G, le clitoris. La femme, souvent plus lente à atteindre le plaisir, doit adopter des positions où elle pourra exprimer tous ses élans. Les positions sexuelles où la femme se retrouve sous l'homme sont donc à proscrire.

Consultez le Kama Sutra si vous manquez d'imagination!

Ne cherchez pas le résultat immédiat. La quête du plaisir ultime s'appuie sur la connaissance de son propre corps. Le plaisir, lui, viendra graduellement... pour vous conduire dans un nirvana où les orgasmes multiples sont légion! Mais il vous faudra de trois à 12 ans pour atteindre l'Everest du plaisir. Patience!

Le principe de base...

La base du plaisir tantrique est simple : il s'agit de ne pas chercher à atteindre l'orgasme à tout prix, mais bien de relaxer dans l'union des deux corps. Les partenaires se fondent l'un dans l'autre. Ils forment un cercle. L'énergie de l'un et de l'autre s'accroît au contact du sexe opposé. Les corps se réchauffent. Bref, c'est la fusion totale, sans la recherche effrénée du plaisir.

Au cours de cette fusion corporelle, le sexe de l'homme transmet à la femme une forme d'énergie qui, lentement, atteindra le coeur de la belle. À cette étape, la femme doit accepter cette énergie purement sexuelle de l'homme tandis que ce dernier doit vibrer au rythme de l'amour plus cérébral de la femme. Vous êtes alors aux portes du 7e ciel.

Une préparation psychologique

Il faudra vous préparer, tant physiquement que psychologiquement, avant l'acte sexuel, baptisé « maîthuna »...

Dans les jours, ou les heures, qui précèdent la fusion charnelle, l'homme et la femme devront, matin et soir, consacrer quelques minutes à la méditation. Des ballades à la campagne ou en forêt les aideront à préparer l'union des corps. Soyez sensibles à la nature, aux odeurs qui s'en dégagent. Vous inscrire à des cours de yoga pourrait favoriser cette préparation psychologique.

Une atmosphère propice

Avant la fusion charnelle, il vous faudra créer une atmosphère propice à vos « ébats ». Utilisez de l'encens, des bougies; des huiles essentielles à la lavande, au patchouli. L'odorat doit être sollicité.

Il vous faudra aussi purifier votre corps. Prenez un bain chaud aux huiles essentielles. Épurez l'enveloppe charnelle par des gommages qui nettoieront la peau, en plus de lui donner de l'éclat. Évitez les parfums.

Maintenant que l'enveloppe extérieure est propre, purifiez votre intérieur en mangeant beaucoup de fruits frais et des légumes. Buvez du thé de « Damania » : une herbe relaxante et aphrodisiaque.

Un brin de technique

Le périné

Pour atteindre l'orgasme tantrique, vous devrez faire quelques exercices... La contraction du périnée : ce muscle, qui entoure et soutient les organes génitaux, aidera l'homme à bloquer son éjaculation.

Chez la femme, cet exercice de contraction améliorera la circulation sanguine dans la zone génitale, ce qui amplifiera ses sensations, en plus de mieux enserrer le pénis de l'homme.

En vous entraînant de façon rythmique durant quelques minutes, une à deux fois par jour, vous atteindrez le contrôle nécessaire qui vous procurera des sensations nouvelles lors de la fusion des corps.

Percevoir les contractions

L'orgasme tantrique passe également par une meilleure connaissance de votre corps et de ses réflexes... Lors de l'acte sexuel dit « traditionnel », l'homme et la femme enregistrent de nombreuses contractions, sans toutefois les percevoir. Le tantrisme vous apprendra à les déceler et à les dominer, par l'écoute de vos sensations...

Des séances de masturbation solitaire, ou en couple vous aideront également à découvrir les éléments, les réflexes et les contractions qui précèdent l'orgasme.

La respiration

Lors de votre union, avec ou sans pénétration, respirez profondément. Regardez votre partenaire droit dans les yeux et décrivez-lui, en chuchotant, les sensations qui vous envahissent.

L'acte sexuel

Les préliminaires

Si nous osions comparer la fusion tantrique qui vous mènera au plaisir, les mots « longs préliminaires » seraient adéquats. Commencez par vous embrasser. Caressez-vous du bout des lèvres. Puis déshabillez-vous mutuellement, l-e-n-t-e-m-e-n-t...

Les caresses

Une fois nus, caressez lentement le corps de votre partenaire en commençant par les jambes et en montant lentement vers la tête. Utilisez les doigts, les paumes des mains, les lèvres, la langue.

Massages et caresses mutuelles doivent être interminables. La personne qui reçoit les caresses doit s'abandonner, au lieu de partir à la quête de l'orgasme à tout prix. Elle (il) doit se laisser porter par le plaisir. La confiance totale envers son vis-à-vis est donc primordiale!

Pour sa part, la personne qui caresse doit effleurer les zones érogènes, et non s'en « emparer » pour provoquer une montée hâtive du plaisir.

Retenir l'orgasme

Lors de la pénétration (facultative), les partenaires devront, autant que faire se peut, ralentir la venue de l'orgasme. Pour la femme, l'apogée passe par la maîtrise des contractions de l'utérus tandis que les hommes peuvent atteindre l'orgasme sans éjaculer... (Hé oui! Et les sensations sont très différentes, croyez-moi!)

Être patient

Lorsque vous aurez maîtrisé cette forme d'amour physique, vous connaîtrez ce plaisir ultime, souvent accompagné d'orgasmes multiples tant pour la femme que pour l'homme. Mais ne vous attendez pas à atteindre l'extase dès la première tentative. Il vous faudra quelques mois, voire quelques années... Soyez patients.

En outre, cet exercice aura pour effet de ralentir les ardeurs de ces messieurs, souvent pressés...


Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi