Comment surmonter l’anxiété de performance au lit

Auteur
Véronique Larivière, sexologue
Comment surmonter l’anxiété de performance au lit

L’anxiété de performance est reliée à l’obsession de la réussite. C’est aussi la crainte excessive de l’échec et la troublante impression de ne jamais être à la hauteur. Cette forme d’angoisse, plusieurs la vivent au quotidien. Il n’est donc pas étonnant qu’elle se transpose aussi dans la chambre à coucher! Bonne nouvelle, c’est aujourd’hui qu’on y met fin!

Vivez le moment présent!

Le sexe est censé être une expérience plaisante et agréable. Pas une course à obstacles. Si vous êtes continuellement dans l’anticipation d’une éventuelle catastrophe, il y a de fortes chances que votre cerveau vous croit sur parole. «Je vais perdre mon érection!», «Je ne serai pas assez lubrifiée», «Il va me laisser si je n’ai pas d’orgasme», «Je ne suis pas assez désirable pour lui», etc. Faites taire cette voix destructrice et concentrez-vous sur le moment présent. Ressentez pleinement les caresses et laissez aller vos pulsions. Vous savez, le principal organe sexuel ne se situe pas dans votre pantalon, mais bien dans votre tête! Si le cerveau est engourdi par le stress, le sexe le sera tout autant. 

Dédramatisez!

L’anxiété de performance survient généralement à la suite d'un mauvais épisode sexuel. Une panne d’érection ou une lubrification insuffisante par exemple. Lorsqu’on a eu l’impression que notre corps nous a laissé tombé une fois, il y a une voix intérieure qui nous dit: «c’est déjà arrivé, donc ça va nous frapper de nouveau!». C’est un réflexe normal, mais on doit absolument dédramatiser la situation! Comme le dit si bien l’adage: une fois n’est pas coutume. Ce n’est pas parce que vous avez eu de la difficulté à maintenir votre érection une fois que vous êtes condamnés à un trouble érectile à perpétuité! 

Parlez-en!

Parlez de vos émotions négatives à votre partenaire. Faites-lui savoir comment vous vous sentez lorsque vient le moment des rapprochements. Le fait de partager vos craintes va vous enlever un poids énorme sur les épaules, car l’autre trouvera les bons mots pour vous rassurer. De plus, vous allez être en mesure de travailler ensemble sur des solutions possibles. Plus vous sentirez l’appui de votre conjoint(e), plus vous gagnerez en confiance. N’hésitez pas à consulter un(e) sexologue pour avoir des outils personnalisés selon votre situation.

Respirez!

Chaque jour, prenez un moment pour respirer profondément en éliminant toutes les pensées négatives reliées à votre anxiété. Profitez de ce moment pour visualiser une relation sexuelle sans angoisse où tout se déroule selon vos attentes. La méditation a toujours été bénéfique en période de stress et elle l’est tout autant quand on souffre d’’anxiété de performance reliée à la sexualité. Si, pendant la relation sexuelle, vous ressentez certains malaises, n’hésitez pas à prendre une pause pour respirer profondément. Rien de vous empêche de poursuivre un peu plus tard lorsque vous aurez retrouvé vos repères.

Soyez acteurs!

Lorsque vous êtes rongés par l’anxiété de performance vous devenez spectateur de votre sexualité. Vous êtes à l’affût de tout ce qui se passe dans les moindres détails et c’est ce qui peut contribuer à votre stress. «Suis-je en train de perdre mon érection?», «Suis-je assez lubrifiée?»,  «Me trouve-t-il assez sexy dans cette position?», etc. Arrêtez ce discours intérieur, prenez le rôle de l’acteur principal.. Pour qu’une sexualité soit épanouissante, il faut une part d’égoïsme pour assumer ses intérêts sexuels. 

Suivez la sexologue Véronique Larivière sur Facebook!

Vous aimerez aussi