Boutique érotique : une propriétaire nous parle

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Cette semaine, je rencontre madame Cindy Cinnamon, propriétaire des boutiques PlanetX à Québec.

D'où vous est venue l'idée d'ouvrir une boutique érotique?

 « La première Boutique PlanetX a été inaugurée en 1996 à Québec, et c'était, à l'origine, un concept de magasin nouveau genre où il faisait bon faire son magasinage dans un environnement plus sain, accessible et agréable pour les couples et les femmes en solo.  Notons qu’à l'époque, les boutiques érotiques en général n’étaient pas aussi populaires que maintenant : elles étaient plus d'un goût douteux (mal aménagées, mal éclairées) que fréquentées (trop souvent, seulement par des hommes). »

Une clientèle diversifiée

Je sais que plusieurs se sentent intimidés de mettre les pieds dans une boutique érotique. Afin de mieux comprendre qui fréquente ce genre d'endroit, j'ai posé la question!

« Nous sommes très heureux de pouvoir affirmer que nos boutiques sont fréquentées autant par des femmes que par des hommes, seuls ou en couples, de toutes orientations sexuelles et de tous âges. »

À cela, madame Cinnamon ajoute qu'il y a eu beaucoup de changements au niveau des habitudes de consommation. Les gens sont de moins en moins mal à l'aise d'entrer dans ce genre de boutique.

« Les gens n'attendent plus une « occasion spéciale » pour ajouter du plaisir dans leur vie sexuelle (en solo ou en couple). La clientèle est aussi plus ouverte à l'information, et n'hésite pas à poser des questions. C'est fini le temps où on entrait gêné dans une boutique érotique. Maintenant, on y va en solo, en couple ou même avec un ami.  De nos jours, c'est un magasinage sans timidité, sans stress, et souvent dans une ambiance de détente qui porte à l'amusement. Parce qu'après tout, une boutique érotique, ce n’est rien d'autre qu'un magasin de jouets pour les adultes. On y va dans le but d'avoir plus de plaisir. »

II y a toutes sortes de clients, bien sûr, mais qui vient le plus souvent?

« Dans nos magasins, nous pouvons affirmer qu'autant les femmes que les hommes viennent couramment faire des achats, autant en couple que seuls. Il y a des jeunes couples, mais aussi des couples ensemble depuis de nombreuses années. Plusieurs seront surpris de savoir que la sexualité n'est pas réservée qu'aux jeunes fringants, mais que les gens du troisième âge s'amusent encore beaucoup (c'est très bien!). Il ne faut donc pas se surprendre de retrouver en train de faire leur magasinage des personnes de tous les âges et de tous les styles. Ils sont tous à la recherche de choses amusantes pour ajouter à leur vie encore plus de fun.

À la boutique, il y en a vraiment pour tous les goûts!

Souvent, la popularité des jouets dépend de la mode du moment.

« Dans ce domaine, les modes se suivent et ne se ressemblent pas. Présentement, c'est la vague Cinquante nuances de Grey qui est en vogue. Donc, les produits demandés sont liés à des scénarios de plaisir : romans, plumes, menottes, lingerie, boules chinoises, etc. »

Quel genre de gadgets recherchent plus les femmes et les hommes? 

« Les produits recherchés sont aussi diversifiés que les fantasmes à réaliser : donc, c'est presque à l'infini que je pourrais vous en parler. Les hommes autant que les femmes sont devenus plus ouverts, et aussi plus renseignés sur ce qui est bon à essayer ou moins.  

Côté féminin, la lingerie, la littérature coquine et les jouets vibrants ou non sont très populaires. Les boules de geisha sont très populaires aussi depuis plusieurs années (autant pour le plaisir que pour les exercices de Kegel). Fait à noter, les femmes en couple aiment beaucoup surprendre leur conjoint en se procurant des nouveautés pour ajouter du piquant dans leur sexualité. Les demoiselles célibataires vont choisir des jouets à utilisation solo : dildos, vibrateurs, etc.

Côté masculin, les jouets à utiliser en couple (tel que le We-Vibe), les huiles à massage et les cadeaux sensuels pour leur amoureuse sont toujours très en vogue. Les hommes aussi aiment choisir des beaux sous-vêtements (boxers, slips). Pour les messieurs célibataires, il existe aussi des jouets de plaisir pour hommes : les masturbateurs (aussi appelés « enveloppeuses ») sont très en vogue : il existe autant des modèles discrets que d'autres de forme très réaliste. »

Quel est le meilleur vendeur par groupe cible?

« C'est aussi difficile de répondre à cette question que si vous me demandiez ce que les gens aiment manger par groupe cible. Les goûts sont tellement variés, c'est vraiment impossible de mettre les désirs des gens dans un « moule fixe ». Chose certaine, les consommateurs de ce style de produits sont toujours plus nombreux avec les années, dans tous les groupes d'âge adultes, signe que la gêne n'est plus un obstacle au plaisir. Aussi, les gens sont bien mieux renseignés sur la qualité des produits offerts sur le marché; ils n'hésitent pas à lire sur internet à ce sujet, y compris dans cette chronique, et sont beaucoup plus en mesure de prendre des bonnes décisions concernant leurs choix de produits pour leur plaisir personnel. C'est, à mon avis, le plus grand avancement des dernières années, et je suis bien contente de voir cette belle évolution. »

Quelles sont vos périodes plus achalandées dans l’année?

« Il y a des bonnes périodes, à notre avis, dans toutes les saisons. L'hiver, il y a la fameuse période de Noël où les farces et attrapes pour les fêtes de bureau se vendent comme des petits pains chauds. Aussi, les cadeaux de Noël pour le couple sont très à la mode. On se réserve un cadeau pour l'intimité, qu’on n’ouvrira pas devant la famille, mais bien dans un moment intime pour se gâter encore plus! Ensuite vient la période de la St-Valentin qui est LA période la plus achalandée de l'année : je ne crois pas avoir besoin de vous expliquer pourquoi ;-).  L'été, les jouets et les produits pour s'amuser dans l'eau sont très demandés. Les cadeaux de mariage et les produits de farces et attrapes pour les enterrements de vie de garçon et fille sont aussi très populaires. L'automne, la période de l'Halloween, est extrêmement populaire au niveau des costumes. Oui, oui, les adultes aussi aiment se déguiser, que ce soit pour des soirées spéciales privées, ou pour le plaisir dans la chambre à coucher. Avec les années, un phénomène nouveau s'est ajouté : la fête des Mères et la fête des Pères. Ce n'est plus du tout réservé à célébrer ses parents, mais où on en profite pour chouchouter sa tendre moitié, la mère ou le père de ses enfants. Parce que ce ne sont pas seulement des parents, c'est aussi un couple en amour. »

Il s'en passe des choses à la boutique!

J'étais curieuse de connaître quelques anecdotes cocasses...

« Des couples se sont formés sur place. Oui, il est possible de tomber en amour en magasinant des jouets intimes! Aussi, nous sommes assez contents que de nombreux couples aient réussi à faire des bébés suite à leurs séances de magasinage chez nous. Ils viennent nous montrer fièrement des photos de leur petit bébé, et nous sommes tellement heureux pour eux. Nous avons un lien privilégié avec notre clientèle qui nous accorde beaucoup de confiance en partageant avec nous une partie de leur intimité. Nous évoluons donc avec eux en appréciant ces moments où nous savons que nous avons pu faire quelque chose de positif pour eux. C'est fantastique! »

La tendance des prochaines années

Madame Cinnamon est très claire : une tendance est déjà enclenchée, et c'est la recherche de la qualité des produits.

« Au départ (il y a de nombreuses années), les produits étaient très « basiques », et depuis, ils se sont grandement améliorés en qualité, matière et performance. Selon moi, la qualité va pendre encore plus de place, puisque les consommateurs la demandent de plus en plus. On veut moins de jouets jetables et plus de jouets ayant une durée de vie plus appréciable. On souhaite mieux acheter aussi. Des matières plus adaptées, plus douces, sans allergènes, etc. Ce n'est qu'un aspect de l'industrie, mais à mon avis, c'est le principal enjeu pour l'avenir. »

Un énorme merci à Cindy Cinnamon d'avoir été aussi généreuse lors de cet entretien!

Suivez la sexologue Véronique Larivière sur Facebook!

Vous aimerez aussi

Commentaires