Blocage et baisse de libido

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Bonjour,

« J’aurais besoins de vos conseils au sujet des relations sexuelles dans un couple. Au début, il y a 9 ans, j’étais très active sexuellement, avec mon conjoint et c’est moi qui faisait les premiers pas. Et depuis 1 ans, je n’ai plus de désir. J’ai 38 ans et nous avons perdu notre maison l’an dernier. Il y a quelque temps, j’ai appris que mon conjoint m’a caché pendant 4 ans qu’il fumait du pot en cachette. Depuis, j’ai beaucoup de difficulté à lui faire confiance. Aussi il y a plusieurs années, il a répondu non, je suis fatigué, à mes avances sexuelles. Maintenant j’ai un blocage. Je recommence à avoir des envies depuis 2 semaines, mais je suis incapable d’en parler et d’agir. Que dois-je faire. Dois-je consulter? »

Merci à l’avance !!

 

Bonjour,

D’abord, vous savez sans doute que dans toutes relations amoureuses, l’intensité de la sexualité varie énormément. On ne peut comparer la fréquence des relations sexuelles des débuts avec celle après quelques années de vie commune. Avec le temps, la passion s’atténue et le désir sexuel doit se travailler un peu plus.

Vous me dites que depuis un an vous n’avez plus de désir. Comme le stress et les préoccupations font partie des pires ennemies de la libido, il est fort possible que la perte de votre maison ait été un des éléments déclencheurs. Généralement, avec un peu de temps et d’effort, le désir sexuel refait surface et tout redevient normal. Par contre, vous spécifiez que votre conjoint consommait de la marijuana à votre insu et cette découverte a grandement ébranlé votre confiance envers lui. Les problèmes de couple n’ont rien de bien excitant pour stimuler une libido!

Or, depuis quelques temps, il semble que votre envie de retrouver votre sexualité refait surface. Vous mentionnez avoir des envies, mais un blocage vous empêche de les concrétiser. Vous savez, les hommes sont comme nous, il leur arrive aussi de ne pas avoir envie de faire l’amour. Ça arrive à tout le monde et croire que les hommes sont toujours prêts à la chose est illusoire. Pour les mêmes raisons que nous (la fatigue, le stress, les préoccupations, etc.,), les hommes sont en droit de refuser nos avances sexuelles. Et bien souvent, nous n’y sommes pour rien. Il faut simplement se dire que ce n’est que partie remise et que ce n’est pas un rejet complet de notre personne. Vous me dites que vous êtes incapable d’en parler et d’agir en conséquence pour améliorer la situation. En fait, la meilleure façon de régler une situation problématique est justement d’en parler et de trouver ensemble des pistes de solution. Craignez-vous un autre refus de la part de votre conjoint? C’est en discutant avec lui que vous allez être en mesure de mettre les cartes sur table. Vos craintes, vos envies, vos appréhensions, vos sentiments, etc., vous devez les partager avec votre partenaire pour clarifier la situation. C’est comme s’il y avait trop de conflits non-réglés qui planaient au-dessus de votre couple. La consultation pourrait être une bonne option afin d’avoir un suivi plus personnalisé. Bonne chance!

Vous aimerez aussi

Commentaires