8 choses à savoir sur l'orgasme masculin

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

L'apogée du plaisir a toujours été l'une des grandes fascinations de la sexualité. Son intensité et sa façon de nous faire perdre tout contact avec la réalité ne fait qu'accentuer notre désir de répéter cette expérience encore et encore. L'orgasme féminin est-il plus complexe que celui de l'homme? Peut-être bien mais il n'en reste pas moins que la jouissance masculine comporte son lot de faits intéressants! En voici huit!

Éjaculation ne veut pas dire orgasme

On associe souvent l'éjaculation avec l'orgasme, mais il peut arriver, dans certains cas, que l'un soit dissocié de l'autre. Un homme peut avoir un orgasme sans éjaculation et vice-versa. Dans le premier cas, il se peut que ce soit une malformation organique où le sperme est propulsé dans la vessie au lieu de vers l'extérieur (éjaculation rétrograde). L'éjaculation sans orgasme est souvent reliée à un « orgasme manqué » où l'homme est déconcentré au mauvais moment et dont l'éjaculation se produit même si le système nerveux n'a pas suivi. 

L'orgasme pendant l'amour est plus satisfaisant

À l'Université de Paisley, en Écosse, une étude a été réalisée sur la différence qui existe entre l'orgasme par la masturbation et celui obtenu lors d'une relation sexuelle. Les chercheurs ont mesuré le taux de prolactine sécrétée après l'orgasme lors des deux situations et il semblerait que la quantité de cette hormone reliée à l'excitation soit quatre fois plus élevée lors du coït. Donc, l'orgasme pendant l'amour serait quatre fois plus satisfaisant pour l'homme que celui obtenu manuellement. 

De courte durée

L'orgasme masculin est relativement de courte durée. Généralement, il ne dure qu'entre cinq et vingt secondes comparativement à la femme qui peut ressentir son orgasme jusqu'à soixante secondes!

La quantité de sperme

En moyenne, l'homme éjacule la quantité d'une cuillère à soupe. Le volume peut varier selon le nombre de jours d'abstinence, mais après six jours sans éjaculation, la quantité de sperme n'augmente plus. La pornographie fait rêver plusieurs hommes sur la possibilité d'éjaculer une quantité phénoménale de sperme mais la réalité est tout autre. Premièrement parce que c'est du cinéma, donc, arrangé avec le gars des vues mais aussi parce que la surabondance de sperme lors de l'éjaculation peut être un signe d'une inflammation de la prostate nommée spermatorrhée. 

La capacité multi-orgasmique, pas toujours à point

Contrairement à la femme, l'homme n'a pas une grande capacité multi-orgasmique. Après l'éjaculation, l'homme a besoin d'un temps de repos qui varie selon l'âge ou l'intensité de la relation sexuelle. Il semblerait que seulement entre 15 et 20% y arrivent mais beaucoup de pratique de type tantriques est nécessaire. Vaut mieux profiter de cette période réfractaire afin de reprendre des forces pour une prochaine fois... 

Une jouissance plus centrée

Les sensations de l'orgasme masculin se font sentir de façon plutôt centralisées. Contrairement à la femme qui ressent habituellement son orgasme à travers tout son corps, l'homme le perçoit davantage au niveau de ses organes génitaux. 

Le point P

« P » pour prostate donc on parle ici d'orgasme prostatique. Faisant référence au fameux point G chez la femme, le point P semble être relié à un orgasme d'une grande intensité chez l'homme. Il est possible d'y arriver en introduisant (de façon douce et sensuelle!) son index dans l'anus pour ainsi atteindre la prostate et faire une sorte de massage. Il existe aussi des jouets sexuels spécialement conçus pour ce genre de pratique. Assurez-vous d'avoir son accord avant de vous lancer...

Les difficultés à atteindre l'orgasme

Chez l'homme, la difficulté à atteindre l'orgasme peut survenir à tout moment et plusieurs facteurs peuvent être en cause. Ils peuvent être reliés à l'âge, la maladie ou certains médicaments, mais aussi à diverses difficultés psychologiques dont le stress, l'anxiété de performance, le manque d'estime de soi et la dépression. Ce peut être aussi un manque d'excitation ou une baisse du désir sexuel. N'hésitez pas à rencontrer un ou une sexologue si cette difficulté vous crée un malaise. 


Suivez Véronique Larivière sur Facebook!

 

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires