Les textes lus lors de la cérémonie et la réception du mariage

Vous vous mariez bientôt et vous vous demandez, sans doute, quels textes choisir pour la cérémonie du mariage et la réception. Voici un petit guide pour vous aider à vous y retrouver.

Le mariage à l'église

Dans la Bible

Lors d'un mariage religieux, les chrétiens sont tenus de sélectionner des textes tirés de la Bible, du moins en première partie de la cérémonie. Une personne significative pour les nouveaux époux, ou le prêtre peut en faire la lecture.

Parmi les textes les plus courants, vous reconnaîtrez :

Vous pouvez également chercher, dans la Bible ou le Nouveau Testament, des textes qui « parlent » aux futurs époux. Un site Internet vous en suggère quelques-uns.

La lecture de l'Évangile est réservée au prêtre officiant la cérémonie. Généralement, il choisit un écrit de Matthieu.

Le texte des époux

Cette obligation franchie, les époux sont invités à réciter une prière qu'ils ont composée avec le prêtre lors de la préparation du mariage. Ils peuvent aussi sélectionner un texte de Saint-François-d'Assise.

Généralement, c'est le futur époux qui en effectue la lecture, au nom du couple.

Les proches

Ce n'est qu'à la toute fin de la cérémonie religieuse, juste avant la bénédiction, que des proches peuvent :

  • prononcer quelques mots;
  • lire une adresse;
  • réciter un psaume;
  • offrir un texte profane en hommage aux nouveaux époux.

Sur le site La magie du mariage, vous trouverez divers textes qui sauront vous inspirer.

Le mariage civil

  • Lors d'un mariage civil, les règles sont moins strictes. Certes, vous devez vous plier à la lecture d'articles de loi plutôt arides, mais cette étape dure moins de dix minutes.
  • L'officiant, surtout s'il s'agit d'une personne désignée (*), peut prononcer quelques mots à l'endroit des futurs époux. C'est d'ailleurs une attention très appréciée.
  • Une fois les articles lus et les documents signés, rien ne vous empêche de prononcer une adresse à l'attention des nouveaux époux. Souvent, ils seront plus détendus et plus réceptifs aux propos prononcés. Après tout, la partie « stressante » de la cérémonie est derrière eux.

Là encore, des personnes significatives pour les nouveaux mariés doivent accomplir cette tâche, agréable par surcroit.

Si vous manquez d'inspiration, ces sites Internet pourraient vous aider à sélectionner un texte qui prendra tout son sens lors de ce moment chargé d'émotions :

  1. touslesmariages.com (textes et chansons)
  2. touslesmariages.com (beaux textes pour un mariage civil)

À la réception

Lors de la réception, les proches (parents, membres du cortège, amis) peuvent prononcer quelques mots en l'honneur des nouveaux époux, quel que soit le type de cérémonie.

Ils peuvent :

  • improviser (s'ils sont à l'aise avec cet exercice);
  • lire un texte de leur cru;
  • réciter les paroles d'une chanson d'amour.

À cet égard, voici quelques suggestions :

Une chance qu'on s'a de Jean-Pierre Ferland
Pour vivre ensemble de Frida Boccara

Sentiers secrets de Richard Séguin

Règles à suivre

Quels que soient les textes choisis, ou composés, deux règles d'or doivent être respectées :

  • ils doivent être courts (de trois à quatre minutes en moyenne, mais jamais plus que huit). Vous n'avez sûrement pas envie d'endormir les invités (déjà qu'il sera difficile de les faire taire!);
  • évitez les détails trop intimes ou les anecdotes qui pourraient embarrasser les époux. Rappelez-vous, vous n'êtes pas là pour les humilier, mais bien pour les honorer.

Le discours de mariage

Traditionnellement, le discours de mariage est la responsabilité d'un proche (père, mère, frère, soeur), du garçon ou de la (des) demoiselle(s) d'honneur ou des amis proches. Il peut être prononcé...

  • à la toute fin du mariage
  • lors du vin d'honneur
  • lors de la réception

Il doit être unique, sincère, personnalisé et surtout, bien préparé.

Lisez-le à voix haute, lentement. N'essayez pas de l'apprendre par coeur. Vous aurez besoin de votre feuille. Mais ne gardez pas les yeux constamment baissés. Regardez la foule régulièrement, même si elle vous intimide. Rappelez-vous : vous êtes entouré d'amis... indulgents.

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

(*) : Au Québec, il est possible de choisir une personne significative pour officier un mariage civil. Cette dernière doit obtenir une accréditation gouvernementale et entreprendre les démarches trois ou quatre mois à l'avance.

NDLR : Aux fins de cet article, nous nous sommes penchés uniquement sur les mariages catholiques et civils, plus fréquents au Québec. Nous sommes conscients que plusieurs unions sont célébrées selon d'autres rites ou confessions religieuses, mais les futurs époux trouveront sûrement des officiants qui sauront les guider dans le choix des textes qui seront lus lors de la cérémonie.

Vous aimerez aussi

Commentaires