Quand nourriture et sexualité se conjuguent!

Auteur
Véronique Larivière, sexologue
Couple au lit avec une fraise

De plus en plus de chercheurs établissent un lien bien réel entre la nourriture et la sexualité. À commencer par les aphrodisiaques qui, depuis la nuit des temps, parsèment le menu des amoureux dans l'espoir d'y trouver une vivacité sexuelle insoupçonnée! Mais la relation entre la bouffe et le sexe va bien plus loin, en voici la preuve!

La faim et le désir

Dans la Rome Antique, lors des fameuses orgies, il n'était pas rare d'y marier excès de sexe à excès de nourriture. La faim et le désir sexuel sont intimement liés, car le corps réagit pratiquement de la même façon en période de manque alimentaire ou sexuel. Lorsqu'on a faim, notre corps fabrique de la salive au même rythme qu'il produit de la lubrification ou une érection au moment où on a envie de faire l'amour. De plus, notre langage corporel est très semblable lorsqu'on est devant un plat appétissant qu'en regardant quelqu'un qui nous plaît bien (à son insu évidemment!). Imaginez les scènes quelques secondes... Avouez! Ces réactions physiologiques sont nécessaires à notre sensibilité au plaisir. En contre-partie, il est aussi dégoûtant de manger lorsqu'on n'a pas faim que de faire l'amour lorsque le désir n'y est pas. 

Les insatiables

Il existe effectivement des personnes qui n'en ont jamais assez. Certaines sont boulimiques au plan de la nourriture, d'autres le sont sur le plan sexuel. Ces comportements sont intimement liés à une carence affective qu'elles tentent de combler par la nourriture ou les relations sexuelles. Or, le bien-être procuré en période de «gavage» est bien éphémère, car rien ne se résout quand on fuit la réalité. C'est pour cette raison que cette conduite devient une dépendance; sur le moment tout semble bien aller mais il n'en est rien à long terme. 

La nourriture au secours de la santé sexuelle

De nombreuses preuves scientifiques démontrent que la nourriture peut être très bénéfique pour la santé sexuelle! Par exemple, comme la surconsommation de sodium a un lien direct avec l'hypertension, il est fortement suggérer de réduire le sel dans son menu afin de maximiser la réponse sexuelle autant sur le plan de l'érection que sur la lubrification vaginale. 

De son côté, la vitamine B3 peut faire des miracles au niveau de l'énergie sexuelle. On dit même qu'elle amplifie la sensibilité aux stimulations sexuelles! On en retrouve dans les céréales complètes telles que le riz et le blé ainsi que les jaunes d'oeuf. La vitamine B6, quant à elle, augmente l'appétit sexuel. Je vous suggère donc d'introduire les bananes, les lentilles et les chou-fleurs dans vos repas! Messieurs, sachez que le zinc améliore grandement l'efficacité de la testostérone! Intégrez les fruits de mer, la volaille et les œufs à votre menu.

Quelques expressions...

Plusieurs expressions allient sexe et nourriture... En voici quelques-unes pour rigoler un peu en terminant. 

  • Avoir un cœur d'artichaud (être volage en amour)
  • Traiter son amoureux(se) aux petits oignons (Traiter l'autre avec beaucoup d'attention)
  • Poser un lapin (Ne pas se pointer au rendez-vous)

En connaissez-vous d'autres?


Suivez la sexologue Véronique Larivière sur Facebook !

Vous aimerez aussi