Auteur
Véronique Larivière, sexologue
Couple triste après une séparation

Certaines relations nous affectent plus que d’autres et en faire le deuil peut s’avérer une tâche ardue. Bien que les blessures du passé nous servent d’expériences, il n’en reste pas moins que les cicatrices ont tendance à demeurer apparentes. La bonne nouvelle? Il est possible de se libérer d’un passé amoureux douloureux pour enfin regarder droit devant.

Voir le passé comme une ressource

Il n’existe pas de recette miracle pour vous faire oublier une relation qui a été douloureuse. Plusieurs personnes viennent me voir pour les aider à se libérer d’un passé amoureux qui sabote leur présent. Que ce soit pour une infidélité qui a démoli l’espoir de faire confiance à nouveau ou une relation toxique qui a créée des ravages sur l’estime de soi, ces sentiments vécus poussent les gens à croire qu’il y aura toujours une ombre au tableau.

Or, le passé n’est pas gage du présent. Ce n’est pas parce que les blessures sont présentes qu’elles vous nuisent nécessairement. Au lieu de vous y accrocher, posez-vous la question: «Qu’ai-je appris de cette expérience?» Les réponses vous aideront à prendre les rênes de votre présent. Vous cesserez d’être la victime d’un temps qui n’existe plus en étant acteur du seul moment qui vous appartient: là, maintenant. 

Prendre le temps

Le jour où vous décidez de cesser de regarder derrière pour mieux apprécier le présent, c’est tout un monde de possibilités qui s’offrira à vous. Par contre, il faut vous donner du temps. Comme je le mentionnais plus tôt, il n’y a pas de recettes miracles mais certains comportements peuvent nuire à la démarche. Il est faux de croire que de se précipiter dans les bras d’un nouveau partenaire vous fera oublier la douleur de l’ancienne relation. Bien au contraire, le passé vous rattrapera tôt ou tard et l’autre sentira pertinemment qu’il (elle) est le tremplin. Vous risquez donc de vivre une seconde déception.

«Combien de temps?» me direz-vous. Le temps que ça prendra… Ma réponse peut sembler ennuyeuse mais tout dépendra de votre motivation ainsi que de l’intensité de votre douleur. J’aime bien l’idée de vivre les quatre saisons en reconstruction. Souvent, les gens combattent jusqu’à s’oublier soi-même pour sauver une relation difficile et le fait de prendre une année complète pour se retrouver n’est pas une mauvaise idée. Prenez le temps de vous faire du bien, de penser à vous et de visualiser de façon claire le type de relation que vous voulez vivre désormais. 

Faire la paix

Cessez d’abord et avant tout de reconstruire le passé. Plusieurs ont tendance à exprimer des «Avoir su…», «J’aurais dû…» mais les remords nuisent au présent. Même chose si vous mobilisez toute votre énergie pour faire comme si rien ne s’était passé. En cherchant à effacer un souvenir, on le renforce assurément. Ces souvenirs ne sont pas vos ennemis mais bien des parcelles de ce que vous êtes aujourd’hui.

Vous aimerez aussi