Vivre en relation homosexuelle après avoir fondé une famille en couple hétéro

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Il y a quelque temps, j'ai lancé un appel. Je voulais connaître l'histoire de femmes ayant fondé une famille avec un conjoint avant de vivre une relation amoureuse avec une autre femme. J'avais envie de connaître leur cheminement, leurs doutes, leurs remises en question, leur épanouissement et leur bonheur de vivre enfin pleinement. Maélia m'a contactée et c'est en toute honnêteté qu'elle m'a livré son histoire.

Anciennes relations houleuses

Maélia a quatre enfants. Elle a eu son premier garçon lorsqu'elle avait 18 ans, mais elle n'était pas en couple à ce moment. Elle a ensuite rencontré le père de ses deux autres enfants.

« On avait 19 ans pour mon deuxième et 21 ans à mon troisième. Ça a été une relation très violente. Nous nous sommes séparés quand notre dernier avait à peine un an. »

À la suite de cette relation qui a laissé des traces, Maélia n'avait plus le coeur à s'investir auprès de quelqu'un d'autre. Son moment de célibat était parsemé de relations sans lendemain, et c'est alors qu'elle a appris qu'elle était enceinte de son quatrième enfant.

« Quand je suis tombée enceinte de ma fille, je n'étais plus avec le père et il n'est toujours pas présent.
Quand elle a eu deux ans, j'ai fait un retour aux études et j'ai revu une femme que j'avais rencontrée trois ans auparavant. »

Première rencontre amoureuse avec une femme

Cette femme est aussi maman d'une petite fille et la complicité qui la rapproche de Maélia s'est rapidement développée en relation amoureuse.

« Cette relation avait assez bien commencé, mais après quelques mois tout s'est mis à s'écrouler et elle a complètement changé. Sans violence physique, cette relation m'a pourtant beaucoup plus détruite que celle avec le père de mes enfants. »

Maélia ne comprenait pas vraiment comment cette relation avait pu se détériorer ainsi. Elle s'est mise à discuter des amies qui vivaient aussi leur première relation amoureuse homosexuelle, mais leurs arguments n'ont pas aidé la perception qu'elle avait des relations avec une autre femme.

«[...] elles vivaient des situations semblables, alors je me suis dit que les femmes étaient folles et j'ai essayé de retourner vers les hommes... Je les ai pourtant choisis avec les atouts les plus convaincants; que ce soit pour leur aptitude au lit, leur personnalité ou le lien que j'avais déjà avec eux... mais le coeur n'y était plus... »

La rencontre du grand amour

Maélia a rencontré la femme avec qui elle est présentement de façon plutôt inusitée...

« La femme avec qui j'étais encore, mais comme dans une montagne russe, me trompait avec une autre... Et puis, l'autre et moi, on a appris à se parler pour savoir réellement ce qui se passait. On se faisait tromper toutes les deux. À force d'apprendre à se connaître et à se comprendre, on s'est vite aperçu que l'on avait énormément de points en commun, de valeurs semblables et d'objectifs de vie pratiquement identiques. Un lien très fort s'est tissé et nous sommes ensemble depuis six mois. »

Même si la relation en est encore à ses débuts, Maélia ne voit aucune ombre au tableau. Ses enfants adorent son amoureuse et elle s'entend très bien avec le père de ses deux garçons qui a aussi adopté sa fille. Elles vont franchir une belle étape dans les prochains mois, elles cohabiteront ensemble et pourront vivre leur amour au quotidien.

Quant à son ex-conjoint, Maélia mentionne qu'il a toujours connu son attirance envers les femmes. L'annonce s'est donc déroulée de façon totalement respectueuse.

La réaction de l'entourage

Maélia a la chance d'être très bien entourée. Elle n'a donc jamais vraiment caché son attirance envers les femmes.

« J'ai eu la chance d'être élevée par une mère très ouverte sur ce point. Elle nous a toujours répété que l'amour n'avait pas de sexe et que l'important était d'aimer et d'être aimé. Et de se respecter. Mon père l'a, lui aussi, très bien pris. L'important pour lui était que je sois heureuse. J'ai élevé mes enfants de la même façon que je l'ai moi-même été, alors tout s'est très bien passé de ce côté aussi. Pour eux, de voir le sourire de maman, c'est ce qui compte. »

Elle a aussi discuté de sa situation avec le personnel de l'école de ses garçons et de la garderie de sa fille. Ils sont tous très ouverts et ont été très respectueux. Ils ont même soutenu Maélia dans ses inquiétudes et ses doutes.

« Je crois que la clé dans tout ça, c'est d'agir normalement sans avoir peur des regards ou des préjugés. Je crois que ça aide les gens à être plus à l'aise lorsque nous le sommes nous-mêmes. »

Maélia se sent maintenant très heureuse et amoureuse. Selon elle, le fait qu'elle soit avec un homme ou une femme ne change rien. Elle tient d'ailleurs à spécifier quelque chose en terminant :

« Je tiens à préciser que j'ai aimé les hommes et que je crois toujours qu'il y a de très bons hommes. Simplement moi, en ce moment, je suis amoureuse d'une femme et je me sens bien comme ça. »

Un énorme merci pour votre témoignage Maélia. Plusieurs femmes se reconnaîtront dans votre histoire et y trouveront la force de vivre pleinement, et d'être heureuses d'avoir écouté leurs sentiments.

Vous aimerez aussi

Commentaires